Invitation au voyage

Canal de la Piula, Montrebei, Catalunya, Espagne

60m de rappel volado !

EN BREF
Canyon sec
5 rappels (60m max)
200m de dénivelé
V4 – A1 – II
✭✭✭✩✩

Situé dans le Montsec d’Ares, près de Montrebeï et du pantano de Canelles, ce barranc sauvage et assez inaccessible réserve une surprise avec un dernier rappel très impressionnant et totalement aérien, les pieds et le cul dans 60m de gaz, immense et sensationnelle glissade le long d’une corde que l’on espère assez longue pour toucher terre ! La voie, équipée en 2000 par la paire Marissé Carbonell et Joaquín Olmo, est assez difficile à trouver sur le net et sur le terrain mais vaut vraiment le détour. Une succession de 5 rappels (minimum, quelques rappels en plus optionnels) pour franchir plusieurs barres rocheuses formant cirques et cascades sous l’œil aiguisé du vautour du coin et dans un décor de carte postale. Le canyon se combine parfaitement pour faire un retour original de la ferrata Urquiza-Olmo ou bien du chemin équipé du congost de Montrebeï.


Carte & Topo

ACCÈS
40 kms environ avant Leida (en venant de Barcelone par l’A2), bifurquer vers le nord pour rejoindre Balaguer puis Ager aux confins de la Catalogne. Aller jusqu’au village de Corça à 7kms d’Ager. En entrant dans Corça, prendre à droite la piste semi-bitumée en direction de la Pertusa et de son ermite. Après quelques lacets et quelques minutes, on débouche sur un cul de sac, en haut du rocher de la Pertusa, en contre-haut du pantano de Canelles. Se garer là, c’est le point de départ de la marche d’approche

Topo du canyon


Descriptif

APPROCHE (1h30)
Pas si simple. Si on arrive par le mas Carlets, prendre le sentier qui part à droite 50m avant d’arriver au refuge (marques rouges et blanches et pettits kairns). Le tracé est peu marqué et bientôt s’approche du bord de la falaise. Vue splendide sur le pantano de Canelles (25′ depuis le refuge). Continuer  ce même sentier, plus marqué cette fois qui remonte plein Est en longeant le bord de la falaise. À un moment, après avoir laissé à gauche une masure en ruine, on croise 2 ravines de terre et de pierre. C’est le passage du torrent et c’est là qu’il faut entrer (aucune indication). Descendre dans les cailloux et la végétation. Ça devient plus pentu, on s’approche du bord, descendre encore pour trouver en dessous, un peu à droite, un grand rocher plat sur lequel sont fixés la plaque qui indique le barranco et le premier relais (10′ depuis l’entrée des ravines).

RETOUR (1h)
2 options possibles: descendre à droite le barranc de la Pardina pour rejoindre le GR qui nous ramènera au parking de la Pertusa, option un peu plus difficile le barranc de la Pardina étant moyennement praticable. Sinon, remonter le barranc de la Pardina vers le haut, à gauche en suivant plus ou moins les quelques cairns qui s’y trouvent. C’est plutôt rock’n roll là aussi, et il faut improviser comme on peut mais après 20′ on rejoint le sentier d’approche de la ferrata Urquiza-Olmo qu’il suffit de reprendre à l’envers jusqu’au parking de la Pertusa.

Le barranco est totalement sec et est orienté Sud. Il a été ouvert en 2000 et semble rester plutôt secret. L’équipement est bon, minimal disons, et la descente se fait dans une formation très ouverte et aérienne. Prévoir une 2x60m obligatoirement et de quoi poser un frein (machard ou shunt).

Rappel 1 (36m)
Départ du rocher. Les 10 premiers mètres sont peu inclinés et couverts de petits arbustes et plantes. Bien faire attention au passage de la corde pour la rappeler ensuite. Puis 25m environ vertical pour atterrir sur un premier ressaut.

Rappel 2 (22m)
S’enchaîne dans la foulée. Vertical, il dévale une seconde cascade de pierre, plus ouverte. Ensuite, descendre à pied en suivant la coulée qui bifurque légèrement vers la droite. Il y a une série de ressauts peu importants que l’on contourne sans difficulté.

Rappel 3 (25m)
Le relais se fait dans un arbre qui se trouve là à point nommé. Il s’agit d’une pente inclinée sur de larges dalles de roches, avec quelques grosses marches et des passages donc plus verticaux. On peut même se laisser descendre jusqu’en bas, là où les choses sérieuses commencent, au ras du grand vide final.

Rappel 4 (10m)
Un rappel préparatoire au grand saut ! Premier plongeon dans le vide pour atterrir sur une mince plateforme suspendue sur la paroi, 10 m plus bas. C’est le moment de décider pour la grande glissade ou non (j’imagine que l’on pourrait remonter ces 10m en cas de panique..). Sensations, vertiges, tension palpable.

Rappel 5 (60m)
Le rappel de l’année ! Tout en bas le sol, si loin. Lancer la corde et sortir les jumelles pour vérifier que le bout touche. Et c’est parti, directement dans le vide, Notons que les constructeurs indique 2x65m mais que une 2x60m suffit largement. Reste juste en dessous un dernier rappel de 15m optionnel car il est contournable par la gauche, sans trop de difficulté, par temps sec en tout cas. Encore quelques blocs, suivre le sentier qui va rejoindre en bas le lit du torrent de la Pardina.


Images du canyon

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :