Invitation au voyage

Lapónia a la Portera Gran, Agulles, Montserrat, Catalunya, Espagne

L1 spéléo !

L1 spéléo !

Montserrat, secteur des Agulles. La voie démarre sur une première longueur très originale qui débute dans une sorte de gouffre mais bien physique avec plusieurs pas en artif’ (A0 et A1e) qui donne le ton pour la suite. Sortis sur l’arête ouest de la Roca Gran de la Portella, plein ouest, et après une 2de longueur plus reposante, la suite est super tonique avec en haut de la L3, un gros passage en A1e et une sortie de surplomb plutôt tendue. Heureusement le décor est superbe avec un panorama aérien et un arrivée sur le sommet pour découvrir le cirque des Agulles aux premières loges. Bref, une voie à faire pour la caisse ou bien pour se (re)faire la main et les bras en artif’.

Accès
Depuis Barcelone, prendre l’A2 direction Lerida et sortir au niveau de l’hôtel du Bruc (n°570) puis juste après suivre à droite vers Montserrat et Manresa. Se garer au col de Can Maçana (parking en contre-bas).

Approche (45′)
Prendre le G.R 172 en direction Santa Cecilia par le cami de la Roca Foradada jusqu’au coll de Guirló. Là, prendre droite de sentier qui va vers le refuge Sant Barbé. Un peu avant de grimper pour accéder à la Portella, attraper le minuscule sentier qui descend à droite vers la base des aiguilles (actuellement il y a un tronc d’arbre en travers). Continuer de descendre en zigzague pour finir près el la falaise, au pied d’une profonde fissure qui forme une grotte dans laquelle se trouve le départ de L1.

Parcours
La voie est exposée Ouest et a été ouverte en 2005. 160m de dénivelé en 5 longueurs (35m, 45m, 35m, 30m, 20m). L’équipement est bon, prévoir 17 dégaines et une échelle pour les passages en artif’. 3 heures environ pour la sortir à 2.

L1 (35m, V+/A0)
Rien de facile pour démarrer ! Départ dans la grotte assez extra-ordinaire et vite les premiers pas en artif’ pour la traversée (bien s’allonger). On traverse pour finalement se retrouver hors de la grotte et passer encore 2 ou pas en A0. La 2ème partie est délicate en V+ dans un dièdre très vertical pour à la fin partir à droite et trouver le relais R1 confortable. Longueur exigeante et dure physiquement (17 dégaines).

L2 (45m, 6a/A0)
Sortir droit vers le haut en terrain facile même si les plaques qui sonnent creux ne demande qu’à tomber.. donc les éviter ce qui rend le parcours plus difficile. Plus haut une lèvre à surpasser en 6a ou A0 puis la fin se fait en plan incliné sans point d’assurage quasiment jusqu’au relais R2, debout sous la partie haute de l’aiguille (7 dégaines).

L3 (35m, 6a/A1e)
3ème longueur bien physique. Sortir du relais par la droite et attaquer de suite la plaque qui va se verticaliser pour arriver sous le bombé. Vaut mieux sortir l’échelle et enchaîner avec ce qu’il reste dans le bras les quelques pas en A1e. Athlétique évidemment (ce n’est pas ce que l’on préfère) et une sortie avant le relais R3 très délicate avec un pas en 6a à ne pas rater.. (11 dégaines).

L4 (30m , IV+)
3 clous au départ pour contourner le rocher par la droite puis plus rien. Filer droit devant vers le haut, en passant 2 petits ressauts et arriver sous la « tête » de la roca. Le relais R4, pas évident à trouver, est placé très à gauche, très près du vide la la face nord-ouest.

L5 (20m, V°)
Partir vraiment à droite de R4, il y a 3 parabolts pour décoller puis la suite se fait dans la fissure (friend facile à placer) en passant par la sabine (longe) et atteindre le sommet. Vue saisissante des Agulles.

Sortie et retour (40′)
Au sommet, coté nord-est, un relais permet de faire un rappel de 50m (peut être couper en 2 au niveau de l’arbre sur la plate-forme). On est alors quasiment à la Portella. Il suffit de reprendre le chemin d’approche en sens inverse jusqu’au parking.


Topo de la voie

Topo de la voie

Topo de la voie


Galerie de photos

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS