Invitation au voyage

Canal del Palomo, Valdiello, Sierra de Guara, Aragon, Espagne

dédale rocheux

dédale rocheux

EN BREF
Via ferrata
100m dénivelé
275m de longueur
K4 ou D
✭✭✭✭✭

Aragon, Sierra de Guara. Ce parcours exceptionnel et historique du canal d’O Ciego doit son nom au cirque supérieur qui ferme le haut du canyon. Renommé Canal del Palomo, on y chassait la paloma, la descente du canyon fut ouverte dans les années 50 par un groupe d’escaladeurs de la Peña Guara. Puis ils l’équipèrent de gros clous (clavijas) pour le remonter en 1955, sans assurance ! Heureusement depuis 1990 et particulièrement en 2008, le canal (ou via ferrata) a été totalement ré-équipée avec une ligne de vie sur tout le parcours (y compris le retour) et quelques clavijas ont été ajoutées pour faciliter l’ascension.  Il s’agit grosso modo d’une longue cheminée verticale aux formes arrondies et creusée dans la paroi. C’est une voie engagée, avec des pas assez difficiles, des passages verticaux et quelques uns dévers. C’est une très bonne option pour découvrir ce secteur de la Sierra de Guara, avec un peu plus haut, le barrage de Valdiello, un paquet de barrancos et des secteurs d’escalade en pagaille à découvrir.


Carte & topo

ACCÈS
Depuis Lerida prendre la N240/A22 (autovia en construction) direction Ayerbe et Huesca. 8 kms avant Huesca, après une gasolinera abandonnée, tourner à droite sur une petite route vers Loporzano. On continue le long du village sur la route HU-330 (15 kms environ) jusqu’à entrer dans Vadiello. Une fois la pancarte de Vadiello franchie, dans le premier virage à droite après un petit pont, se garer sur l’aire prévue. C’est aussi une zone d’entraînement en escalade et le départ de la via ferrata.

Topo de la ferrata extrait d'Escalatroncs

Topo de la ferrata extrait du site Deandar.com


Descriptif

APPROCHE (5′)
Partir à gauche en regardant la paroi, sur le sentier bien tracé. Rester à droite sans traverser le ruisseau et après quelques minutes on se trouve au pied de la voie avec les premières clavijas (clous).

APPROCHE (40′)
C’est aussi spectaculaire que l’ascension du canal ! Partir à droite en suivant les câbles de sécurité. On va alors effectuer une grande traversée à flanc de paroi (20′), sans difficulté ce qui permet de profiter des autres canyons environnants typiques de la Sierra de Guara et si on lève la tête, d’observer la colonie de vautours fauves qui tourne et vire au dessus de nous. Aller bien au bout de cette traversée pour trouver le sentier équipé qui va redescendre vers le parking avec 2 ou 3 passages de désescalade à négocier (20′).

La via ferrata est donc équipée uniquement avec des clavijas ou clous à l’intérieur des cavités du rocher (et ligne de vie évidemment). Si certains clous ont été abimés au fil du temps, l’ensemble de l’équipement reste bon et sûr à notre dernier passage.

Après un premier gros rocher à franchir, on arrive très vite à l’entrée du canal qui s’engouffre dans les profondeurs sombres de la roche. C’est impressionnant: le canal est quasiment fermé à la lumière et on aperçoit déjà les première pozas ou marmites d’eau stagnantes formées par l’érosion des eaux.

Il est difficile à partir de là de découper la ferrata en parties bien distinctes. Il y a au moins 3 ou 4 longueurs bien encaissées qui débouchent sur des replats où sont posés des relais pour éventuellement assurer d’en haut ou faire des rappels de descente. Les clous sont parfois bien espacés et il faut utiliser des appuis sur les parois pour grimper en évitant les zones humides qui sont glissantes. Certaines longueurs sont très verticales, voire en léger dévers et aussi avec des angles à contourner qui ne sont pas évidents.

Il est important, comme cela est indiqué au bas de la voie sur la pancarte d’information, de ne pas marcher dans les petites vasques (pozas) afin de respecter l’eco-système de cet environnement particulier. Le câble de sécurité est très bien placé pour protéger toute l’ascension. Une petite pensée pour les « apuristas » des années 50 qui passaient ici sans le moindre assurage..

Après une heure au fond du canal, dans l’ombre et l’humidité ambiante (éviter évidemment de le faire en période de pluie) on sort d’un coup au soleil au pied d’une immense et majestueuse paroi fermée et crénelée horizontalement: le circo de Ligüerri à 900m d’altitude. Splendide.


Images de la ferrata

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :