Invitation au voyage

Ferrata du Boffi, Gorges de la Dourbie, Millau, France

Traversée aérienne, Millau au fond

Traversée aérienne, Millau au fond

Petite escapade un peu plus au sud de notre camp de base au bord de la Jonte pour découvrir les gorges de la Dourbie. Encore plus sauvage peut être que la Jonte, avec en ligne de mire le viaduc de Millau, on commence la journée avec la ferrata du coin, courte certes, mais qui vaut absolument le détour. La ferrata du Boffi, tout simplement, propose 2 parcours, un court facile et un long difficile que nous avons testé, qui traverse l’impressionnante paroi qui surplombe l’entrée des gorges de la Dourbie, au dessus du petit village de Monna. Un rocher aux teintes orangées, bien surplombé, et une traversée très très aérienne au dessus des voies d’escalade, plus impressionnante et vertigineuse que vraiment difficile. Une petite pause restau au coeur du causse noir avant de retourner sur place pour une seconde session grimpe, sur le secteur Damned, quasiment a l’aplomb de la ferrata. Rocher fantastique, ambiance sauvage, panorama exceptionnel et 3 belles voies de 25-30m avec la Dourbie en contre bas et le plateau du Larzac en ligne de mire. Un spot 5 etoiles, et une série de voies dans le 6 qui donne déjà envie d’y retourner.

Accès
Par le haut sur le causse noir. Depuis Millau, prendre la direction de Montpellier-le-Vieux par la D110 qui monte en lacets jusqu’au plateau. 5kms avant Montpellier-le-Vieux, prendre une piste à droite, avec un panneau indiquant la ferrata et les zones d’escalade. 5 minutes pour arriver au bout, se garer avant la barrière forestière.

Approche (20 à 30′)
C’est quasiment la même pour la ferrata et pour les secteurs d’escalade. Continuer la piste principale qui descend, remonte puis redescend et tourne jusqu’à un panneau indiquant la ferrata ou l’escalade (parfaitement fléché). Pour l’escalade, il faut descendre un sentier pentu et équipé par endroit de barreaux et de cordes à noeuds. On arrive alors au pied des falaises, suivre ensuite sur la droite en passant près de grottes et caves impressionnantes et équipées (!) pour rejoindre sans trop de difficulté le secteur Damned.

Parcours
La via ferrata version longue est donc assez courte (1h). Exposée sud ouest, l’idéal est de la faire en matinée l’été. Après une petite passerelle, on accède a la grande paroi en descendant un peu. Là, grosses sensations et magnifiques traversées, mega équipées, totalement gazées. Pas de difficulté particulière mais du vide sous les pieds ! Au milieu, un pont de singe qui bouge un peu au milieu, au dessus d’un grand surplomb. Au bout le parcours remonte pour faire un virage juste au dessus du secteur Damned que l’on voit très bien.

Retour
Le retour en contre haut est très simple, et rapidement on sort sur le plateau pour revenir sur le chemin d’approche.


Topo de la ferrata

Topo de la ferrata

Topo de la ferrata


Galerie de photos

Le secteur Damned est probablement le plus accessible du coin, où l’on trouve en pagaille du 7, du 8 et même du 9z (dixit le topo ?). Exposé sud mais plutôt sud-est, il y fait bon grimper en fin d’après-midi. Le départ des voies n’est pas évident, se repérer par rapport à la 23 qui fait 2 longueurs. Les voies partent un peu en biais sur la gauche.

Tous sur Orbite (25m, V+, 9 dégaines) démarre sur un petit rocher, traverse sur la gauche une plaque noire puis on passe sur une dalle avec quelques pas fins jusqu’au relais. Un bon V+. Voie n°20 du topo.

Fripouille Gratouille (25m, 6a, 9 dégaines) passe à droite de la plaque noire. Un bon pas à 5m puis suite en continuité. Final en biais. Très belle voie, la n° 22 du topo.

Prise Directe (27m, 6b, 10 dégaines) à droite de la 6a, se poursuit sur une 2de longueur en 7b. Superbe voie, un 6b de conti. Départ fin puis fissures et final athlétique. Voie n° 23 du topo.

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :