Akosombo, les rives du lac Volta, Ghana

Akosombo, les rives du lac Volta, Ghana 1

Sortis difficilement d’Accra, de sa circulation et de ses constructions agglutinées, la route qui mène au lac Volta, rafistolée pour tenir le coup, file plein Nord. Sur les cotés, les gens marchent. Souvent avec quelque chose dans les bras ou sur la tête. Les villages s’étirent de part et d’autre du bitume, sans épaisseur, tout en longueur. La chaleur est là, l’humidité aussi, un voile brumeux baigne la plaine d’où émergent, avec assurance, de fantastiques et presque fantomatiques baobabs. Puis, Akosombo, halte bienvenue sur les rives douces et luxuriantes de la plus gigantesque étendue d’eau artificielle du monde.


Accès au site

Route en jaune
Depuis Accra, remonter jusqu’à Tema sur la N1 puis bifurquer plein nord sur la N2. Arrivé au barrage d’Akosombo sur le bras sud de la Volta, prendre à gauche vers la ville. Un resort se trouve là, Afrikiko Riverfront Resort.


À faire, à voir

Depuis la digue en bois, celle du resort, on observe les va-et-vient réguliers des pirogues effilées qui glissent délicatement la surface des flots, sans bruit. À nos pieds, rencontres furtives avec de somptueux geckos, véritables monstres du 3ème type en mode gros plan. À la tombée de la nuit, les pêcheurs du soir font leurs derniers passages. Puis les couleurs s’estompent, un voile de brume tombe doucement sur le miroir d’eau douce.

Le lendemain, à nous de traverser. Glissade silencieuse pour franchir le bras d’eau douce et débarquer sur les rives Est de la Volta. Accueil enthousiaste dans le petit village. Les enfants nous accompagnent pour une visite générale, nous montrent leur école, le château d’eau aux allures de montgolfière. Ambiance paisible et détendue. Des sourires, des danses, de l’énergie. Retour en images.


Images des rives du lac Volta

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS