Invitation au voyage

De Liati Wote à Kpandu, Volta, Ghana

En remontant le pays par le flanc Est, entre le lac Volta et la frontière avec le Togo, on s’enfonce progressivement au coeur de la jungle, où des pistes de terres relient les petits villages traditionnels. Tout près du territoire Togolais, on peut prendre un peu de hauteur pour dominer un peu le désert vert et prendre un peu de fraicheur en découvrant de splendides cascades au coeur de la forêt. Sur la même ligne quasiment, mais en revenant sur les rives du lac, la visite d’une poterie traditionnelle à Kpandu nous offre une entrée plus culturelle avant de rejoindre les rivages marécageux où la vie est aussi très active.


Accès aux sites

Routes en bleu et violet
Continuer la N2 depuis Akosombo et au niveau de Golokwati, à l’Est on rejoint Liati Wote et plus haut le parc de Wli, à l’Ouest, la route mène à Kpandu, puis aux rives du lac.


À voir, à faire

Depuis le village de Liati Wote, 2 petites escortions à faire:

  • l’ascension du mont Afadjato, point culminant du pays à 885m se fait par un sentier abrupt en pleine forêt, dans une chaleur humide et aveuglante.
  • les Tagbo Falls, grande cascade au bout d’un chemin qui part au même endroit que l’Afadjato. Plongée dans un décor de film, on s’attend à voir surgir une panthère venue se rafraichir, un gorille passer au dessus de nos têtes. Mais rien. Juste le bruit de l’eau et le silence de la forêt.

Depuis le village de Fodome Ahor, on entre dans le parc naturel de Wli et ses fameuses cascades, les plus hautes tout simplement de l’Afrique de l’Ouest. En chemin quelques spécimens volants et sur place thérapie hydraulique de choc dans un décor des origines du monde, cris libérateurs et énergie reconstituée.

À Kpandu, un peu perdu dans les bois, un merveilleux petit centre de poterie traditionnelle. Accompagnés d’une bande de collégiens en vadrouille, on passe un bon moment à discuter et observer les artisanes au travail. Sous nos yeux, des tortues ballon, des pots et oeufs cloutés, des éléphants souris et des vases à étages version Aldebaran.

Sur les rivages du lac Volta, ça s’active: carénage et réfection des bateaux, embarquement et débarquement de marchandises, départ et arrivée de taxi boat, vendeurs ambulants. La lumière écrase le paysage, la ligne d’horizon se dédouble dans l’eau, on plisse les yeux, on cherche de l’ombre.


Images des cascades, de Kpandu, des rivages

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :