Invitation au voyage

Éperon Bach, Pic Rouge de Bassiès, Vicdessos, Ariège, France

Petite dalle finale

Petite dalle finale

Le Pic (Pique ?) Rouge de Bassiès fait face aux sommets du Montcalm et de l’Estat, deux 3000m à la frontière avec Catalunya. La voie, qui démarre à presque 2000m, remonte un splendide éperon de granit gris dans une ambiance de haute montagne impressionnante. La course totale, entre 10h et 12h, est physique et engagée, alliant randonnée et grande voie en terrain d’aventure. Le parcours probablement le plus accessible sur ce secteur d’escalade, même si sur la 4ème longueur, on s’est lancé sur une variante plus difficile qui au final donne une voie de niveau TD inf.

Accès
À Tarascon, prendre la route de Vicdessos et Auzat. Passés ces 2 villes, continuer de monter en direction de Marc et Lartigues. La route traverse alors le torrent et monte sur le flanc droit pour rejoindre le parking du Montcalm, point de départ de l’approche.

Approche (2h à 2h30)
Partir sur le GR en direction du refuge du Pinet. Après 2 ou 3 lacets, ça monte sec dans la forêt puis le sentier mène, en suivant la courbe de la pente, à un torrent et un petit pont. Là, bifurquer à droite pour suivre les marques jaunes. La sente à partir d’ici est minimale, très étroite et parfois recouverte de végétation, avec quelques passages un peu expos. Ça monte, pour gravir la « Raspe » de Bassiès, avec de grands lacets pour longer une superbe cascade. On voit l’éperon, facilement reconnaissable. Monter encore jusqu’à pouvoir improviser un passage qui coupe et rejoint la base du rocher (il y a quelques petits sentiers mais peu definis). La fin de l’approche est un peu délicate. Arrivés au pied, passer côté ouest. On voit 2 vieux pitons à 3m près de l’arête. Monter 2 ou 3m encore pour pouvour démarrer avec une fissure. À gauche du départ, une grande lame de pierre trangulaire reconnaissable.

Parcours (5h à 6h)
La voie ouverte en 1975, exposée ouest au départ puis plutôt sud ensuite, fait environ 320m en 7 longueurs (30m, 40m, 50m, 50m, 40m, 40m + 50m, 20m ), le topo de 1998 en annonce 9. Terrain d’aventure, quasiment aucun équipement en place si ce n’est un friend bloqué en L2 et un piton en L4 (enfin, ce qu’on a vu). Prévoir 15 dégaines longues et un jeu de friends complet en doublant du 0.3 au 1, un jeu de coinceurs et quelques sangles libres. Les protections sont globalement faciles à poser. Le niveau de la voie avec la variante en L4 pourrait valoir TD inf (6a obligatoire), sinon D sup (V+ obligatoire).

L1 (30m, V)
Prendre la petite fissure pour monter sur le piton rocheux accolé à l’éperon principal (V, pas évident à protéger). Puis remonter en IV l’arête pour monter le relais R1 sur le sommet du piton, sous une dalle à fissures.

L2 (40m, V+)
Traverser pour rejoindre à 10m sur la gauche une sorte de dièdre étroit qui remonte directement vers le sommet. 1 friend bloqué sous un rocher à surpasser (pas difficile, V+/6a ?) et au dessus finir verticalement en suivant le passage entre les blocs. Relais R2 sur un 1er replat, 1ére partie de l’éperon.

L3 (50m, V+)
Remonter la rampe facile puis attaquer une fissure bien nette qui file vers le toit. Pas fins et paroi de plus en plus verticale. Sous le toit, le pas difficile est aérien pour sortir à droite sur l’arête. Continuer sur la face est, passer à gauche d’un 1er arbre (dans les branches) puis finir sur une dalle en escalier jusqu’au 2d arbre. Relais R3 très confortable.

L4 (50m, 6a)
Variante du passage à gauche plus simple (V). Partir tout droit au milieu vers un petit dièdre orangé. Un bon pas technique pour passer un petit surplomb avec une fissure à doigts (6a) puis plus haut, le dièdre orangé difficile en opposition avec peu de pied (6a, 1 piton à la sortie). La suite est plus facile en IV/V, en remontant l’arête qui devient plus étroite. Relais R4 moins confort, sur l’arête.

L5 (40m, IV+)
Longueur facile, très aérienne, où l’on suit l’arête en équilibre sur des plaques debout. Une pointe de rocher caractéristique à la fin. Relais R5 avant de redescendre sur un nouveau petit col, fin de la 2ème partie de l’éperon.

L6 (40m + 50m, III puis IV+)
Marcher sur la pelouse pour rejoindre à gauche et plus haut une rampe un peu encaissée (40m, II/III). Remonter dans le couloir pour accéder au final de l’éperon. Relais R6 sous un dernier petit mur.

L7 (20m, V)
Sortir dans une mini-cheminée avec un petit pas puis finir sur une dalle inclinée jusqu’au relat du presque sommet.

Sortie et retour (2h à 2h30)
Finir la crête pour descendre sur un petit col avec l’éperon suivant. Descendre sur les pâturages à droite puis chercher assez bas un sentier qui traverse pour rejoindre la base quasiment du dièdre (sentier peu défini. .). Finir en rejoignant le chemin aux marques jaunes, puis en bas le GR jusqu’au parking.


Topo de la voie

topo extrait du guide "Granit d'Auzat" 1998

topo extrait du guide « Granit d’Auzat » 1998


Galerie de photos

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :