Hatta Santé, Hatta, Émirats Arabes Unis

La crête du Jebel Hatta

La crête du Jebel Hatta

Énorme trek pour rejoindre par le nord le sommet du jebel Hatta ou presque, sur un parcours magnifique mais exigeant, long et assez complexe. 10h de randonnée, près de 22 kms de trek, mieux vaut effectivement avoir la santé. L’approche originale concocté par Mike permet de dominer le long wadi sinueux avant d’entamer la longue ascension qui mène à l’assaut final et d’atteindre enfin la crête à environ 1250m qui borde le jebel Hata. Paysages rocailleux, plaines lunaires, canyon encaissé, piscine et cascades (avec peu d’eau à cette saison, dommage), de nombreux passages de scrambling, tout y est avec une vue spectaculaire au sommet et quelques rencontres plus ou moins offensives en prime. Le retour en revanche se fait en sens inverse et la dernière partie, en suivant cette fois le lit du wadi jusqu’au bout est assez interminable. Thanks Mike ! Cheers !

Accès
Prendre la route Dubai Hatta, passer le 1er check point (passage en Oman) et juste avant le second check point (pour revenir aux UAE), tourner à droite vers Hafat. Arrivé au village, au T, tourner à droite et rapidement on continuer sur une piste correcte. Suivre la piste principale jusqu’au bivouac, point de départ du trek (on pourrait aller plus loin en 4×4 mais passages difficiles à la sortie du village). Techniquement on est en Oman même si on a passé aucune frontière. Le trek va ensuite repasser aux UAE jusqu’au sommet, quasiment sur la frontière.

GPS du bivouac: N 24° 47.608′ E 056° 01.364′

Parcours
Le trek est très long, prévoir donc suffisamment d’eau selon la période (4 à 6 litres par personne). Pas de matériel à priori à porter mais un casque et éventuellement une corde de 30m de sécurité (+ baudrier et descendeur) peuvent servir. La plupart du parcours se fait à l’ombre, dans le wadi ou dans des goulets de montagne exposés nord. Compter environ 5h en ne trainant pas.

Le trek peut se décomposer en 5 parties.

1. L’approche
Suivre la piste principale et longer le village puis continuer dans le large wadi qui va serpenter un peu puis enfin virer à droite. On arrive à un embranchement avec un arbre bien vert sur la gauche et une falaise de conglomérat en face qui forme un angle. En prenant tout droit (chemin du retour) on pourra rejoindre la 3ème partie (2 ou 3 grandes cascades à franchir en grimpant sur les cotés, parfois un peu expos) mais c’est beaucoup plus long). Préférer la gauche pour la route des cols, avec plus de dénivelé mais bien plus directe (et plus belle).

2. Le trou de la Mouche
En prenant à gauche, cela devient tout de suite plus étroit et encaissé. Grimper et marcher sur un petit plateau pour monter et passer un 1er petit col. redescendre et  attaquer le 2ème col dans la foulée avec vue de là sur le Jebel Hatta, très loin au fond. Descendre à nouveau et traverser un grand plateau rocailleux un peu lunaire. Poursuivre au bout légèrement sur la gauche pour viser une 3ème petite passe avec un trou dans le rocher: le trou de la mouche. Très belle vue sur le plateau central avec le wadi qui, tel un immense serpent, forme des galeries sinueuses en dépression.

3. Le ventre du serpent
Traverser ce plateau, éviter une ou deux dépressions latérales puis suivre le lit principal qui vire à gauche et descendre finalement au fond du canyon. Marcher ainsi en suivant simplement le wadi principal, passer devant “l’arbre dans la raie” caractéristique, contourner plus loin un joli bassin d’eau par la droite (baignade possible) et revenir dans le lit du torrent.. Une cascade à grimper plus loin en IV, une seconde petite piscine à contourner par la gauche cette fois, passer 2 beaux palmiers aux troncs calcinés, puis le “palmier boule” et enfin le “portillon” qui marque presque la fin de la partie 3. Plus loin, ça s’élargit. Prendre à gauche pour suivre le canyon dans sa partie supérieure, beaucoup plus étroite.

4. Les cascades
On marche rapidement sur le rocher, et il faut passer plusieurs petites cascades dans du IV+ maxi. C’est long mais ça monte progressivement, en laissant plusieurs fois des arrivées secondaires à droite. Le chemin est cairné à partir de là. Un peu d’eau sur le chemin mais les bassins se contournent sans difficulté, ce qui pourrait être plus compliqué en période de pluie. Après un bon moment, il ne faut pas rater la bifurcation à droite, avec des cairns bien visibles pour attaquer la partie finale qui mène à la crête et au sommet.

5. L’assaut final
Là ça grimpe tout se duite plus fort et le trek passe en version scrambling sans pour autant être trop difficile (III/IV+), mais parfois un peu expo. Suivre le goulet principal jusqu’à un arbre blanc caractéristique où il faut, pour éviter des cascades infranchissables, tourner et grimper à gauche. Continuer et rejoindre un goulet sur la droite qui mène à la crête. Finir dans un étroit corridor un peu décomposé pour atteindre le sommet. On est à 200m à vol d’oiseau du Jebel Hatta et de l’antenne. Vue panoramique impressionnante. De là on voit le point de départ, plein nord et on mesure le chemin parcouru (et à faire pour le retour… arrrgh !)

Retour (5h au moins)
Redescendre en sens inverse, et la partie finale est la plus complexe pour la désescalade toujours plus délicate et pour trouver l’itinéraire moins évident depuis le haut. Retrouver l’arbre blanc, puis plus bas la bifurcation à gauche dans la partie supérieure du canyon. Là ça descend facile mais la fin est très longue. Passé le portillon, l’arbre boule, les piscines, l’arbre dans la raie et suivre cette fois le lit du canyon jusqu’au bout (ne pas refaire les 3 col sauf si on a vraiment la santé !). Le wadi fait d’énormes détours pour revenir au point de départ, avec 3 ou 4 cascades encaissées pas évidentes à contourner (expo pour l’une d’entre elle) et la fin est vraiment in-ter-mi-na-ble !! À l’arrivée au camp, apéro de rigueur.


Topo du trek

topo d'accès au trek (Mike)

topo d’accès au trek (Mike)

topo du trek

topo du trek


Galerie de photos

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :