Invitation au voyage

Mont Tochal, Teheran, Iran

2016-03-31_12-18-31 (Tochal Summit, Teheran)

L’ascension du Tochal, 3970m, sommet arrondi dominant directement Teheran, est une expérience assez exceptionnelle. Ici la montagne touche littéralement la ville et les gens partent randonner comme d’autres, ailleurs peuvent aller à la plage. Le dénivelé est important et très rapidement on profite d’une vue aérienne impressionnante de la capitale iranienne. Au printemps, la neige est encore bien présente et même si le départ se fait quasiment depuis la sortie de métro, il s’agit bien d’un trek de haute montagne, idéalement à faire sur 2 jours en dormant une nuit au refuge de Shir Pala à 2750m avant l’ascension finale le lendemain. Enfin et surtout, c’est un lieu de rencontre spontané avec les iraniens, pour discuter de la situation du pays, pour échanger plus librement et notamment avec les étrangers, plus que bienvenus en Perse. Une virée incontournable du coté de Teheran, avant d’attaquer, en été cette fois, le Damavand.

Accès

Se rendre au Nord de Teheran, au bout de la ligne 1 du metro, station Tajrish. De là, marcher jusqu’au Tajrish square puis remonter (à pied ou en taxi) Darband Street jusqu’au bout. Il y a une petite place avec une grande statue de bronze d’un montagnard. C’est le point de départ du trek.

Approche (10′)

Prendre alors directement les escaliers qui partent à gauche de la place. On rejoint une rue qui monte en lacet sous les télésièges. Après 2 virages, filer tout droit et monter en traversant les maisons pour finalement atteindre l’arrivée du télésiège.

Parcours (6h à 7h)

1ère partie: Refuge Shir Pala (3h)
Suivre le large sentier qui va traverser de nombreux petits restaurants avant de commencer à grimper vers les falaises et la grande cascade que l’on va apercevoir assez rapidement. Un peu plus haut, prendre la bifurcation vers Shir Pala et laisser le sentier vers Oyoun à gauche (panneaux indicateurs). Continuer encore un peu puis après avoir passé une dernière petite bicoque épicerie, in attaque la partie finale, raide et équipée pour franchir la paroi et accéder au refuge. Pas de difficulté particulière si ce n’est que le rocher est bien poli et la montée bien raide, donc éprouvante. Après 3h environ depuis le départ, on rejoint alors le grand refuge ouvert dès les années 70, sur un replat, sous les sommets enneigés du Tochal. On peut y passer la nuit dans des petits dortoirs aménagés de façon très minimale mais suffisants, pour 2 ou 3 euros. Il ya aussi un petit restaurant ouvert le soir, demandez un « Dizi », plat traditionnel iranien à découvrir. On pourra aussi se ravitailler pour le lendemain (eau, biscuit, chocolat, thé..).

2ème partie: Ascension du Mont Tochal (3h à 4h)
Partir du refuge plein Ouest sur le sentier qui rejoint la crête (on aperçoit des panneaux indicateurs). Après quoi il suffit de suivre la large crête jusqu’au bout. Même si le sentier n’est pas toujours bien visible, rapidement on trouve des piquets de fer reliés par des cordes qui indiquent le chemin. Avec le passage, l’itinéraire est évident. Après 1h30 / 2h on atteint le refuge Amiri à 3480m, beaucoup plus sommaire, simple abri tempête. Continuer vers le sommet qu l’on aperçoit finalement légèrement sur la gauche, avec un abri sphérique rouge caractéristique. Dans la partie finale, on découvre le Damavand et au sommet l’ensemble de la chaine montagneuse de l’ Alborz. Vue splendide, Teheran toujours visible, panorama exceptionnel.

Retour (1h30)

Il y a la possibilité de refaire tout le chemin parcouru en sens inverse. Autre option appréciable: rejoindre en descendant vers l’Ouest une vingtaine de minute sur la crête pour rejoindre le haut de la station de ski du Tochal. De là on accède aux Télécabines qui en 2 fois nous transportent au sol urbain de Teheran (s’assurer de leur fonctionnement si hors vacances ou week-end).


Accès et topo du trek

Carte des treks du Tochal

Carte des treks du Tochal


Galerie de Photos

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :