Via CADE a la Paret de Les Bagasses, Terradets, Espagne

Fin de L19 aérienne

Fin de L19 aérienne

Une voie exceptionnelle sur une paroi majeure de la région dans un décor fabuleux, accompagnés en permanence par de splendides et immenses vautours, silencieux gardiens du rocher. 600m de paroi, un tracé logique dans l’esprit classique de l’escalade, cherchant les fissures, les dièdres et les vires pour accéder au sommet d’une falaise qui parait, du bas assez infranchissable. Le tout sans dépasser le V+/6a en libre, avec quelques petits passages en artif’ et un rocher incroyable tout du long. Les cotation annoncées sont un petit peu sous-estimées par endroit, où il faut lire V pour un IV, V+ pour un V, voir un 6a pour un V+. Grosse épreuve donc, près de 10 heures dans la voie et, bien qu’exposée sud, nous nous avons la chance d’un temps un peu couvert et d’une légère brise pour éviter de sécher en cours de route. La voie est équipée, ouverte en 1963, avec pas mal de matériel datant des différentes époques, du piton au bolt en passant par le vieux spit rouillé et la lunule d’occasion. Il faut quand même prévoir un jeu complet de friends et quelques coinceurs pour protéger des longueurs faciles peu équipées. À noter également certains passages patinés, dûs à la fréquentation depuis plus de 50 ans, la rançon du succès. Une très belle grande voie donc, éprouvante mais inoubliable.

Accès
Se rendre à Balaguer au nord-ouest de Barcelone par l’A2 en bifurquant au niveau de Tarrega, un peu avant Leida. Prendre la c13 qui remonte vers Tremp, passer Camarasa pour rejoindre le défilé de Terradets, un peu avant le pantano du même nom. La paret de les Bagasses est facilement reconnaissable, sur la gauche dans le défilé, immense falaise allongée et sculptée dans sa partie supérieure. Se garer au parking de la font de Bagasses où un peu plus loin en faisant demi-tour, au niveau d’un vieux pont romain, d’où démarre le sentier d’approche.

Approche (20′)
Traverser le petit pont de pierre et remonter en face pour rejoindre la voie ferrée. Marcher sur les rails et traverser le tunnel de droite pour ensuite remonter en faisant demi-tour et passer au-dessus. On aperçoit alors la plaque de rocher géométrique caractéristique, juste au-dessus de ce tunnel, qui marque le départ de la voie, au pied d’une immense dalle inclinée.

Parcours
La voie est exposée Sud mais la 1ère partie est à l’ombre jusqu’à 9h et l’ombre revient en fin de journée sur le haut de la paroi (vu qu’on y passe la journée). 590 à 600m annoncés, pas en ligne droite, avec des zigzags et quelques grandes vires horizontales pour 20 longueurs, certaines pouvant s’enchainer sans trop de tirage (40m, 30m, 15m, 35m, 40m, 40m, 15m, 20m, 35m, 40m, 60m de vire, 35m, 30m, 20m, 20m, 15m, 30m, 15m, 30m, 35m). Le niveau obligatoire est V/A0, mais les cotations sont à prendre avec un demi cran au dessus. Prévoir en plus d’une douzaine de dégaines, des longes pour les arbustes et quelques coinceurs/friends moyens.

L1 (40m, IV)
Facile remontée par la gauche du rocher collé pour trouver le R1 dessus.

L2 (30m, V)
Ça remonte droit pour finir en oblique à droite. Un petit cran au-dessus.

L3 et L4 (15m + 35m, III et IV+)
Continuer en diagonale, passer le relais à 15m et suivre sur la droite (pas dans ligne qui file verticalement…). Au bout et en haut du dièdre ouvert, continuer sur la dalle et trouver le relais R4 à droite sur un replat.

L5 (40m, V+)
Continuer dans le dièdre ouvert qui repart en diagonale sur la gauche puis sous un petit mur traverser à gauche pour passer un pas de V+ un peu poli et fin. Continuer plus facile jusqu’au R5.

L6 (40m, V)
Fantastique dièdre aérien avec du gaz sous les pieds. Fin de longueur sur une petite vire, relais R6 à droite.

L7 et L8 (15m + 20m, IV+ et V)
Remontée en zigzag sans difficulté majeure malgré un passage un peu patiné pas si évident.

L9 (35m, Ae/IV+)
L’artif’ se fait en A0 sans trop de difficulté, bien qu’assez physique. La sortie et plus facile pour finir en libre jusqu’au R9, au début d’une vire (ou bien marcher et monter R9 au pied du mur)

L10 (40m, V+)
La longueur finale de la 1ère partie. Départ expo et un pas qui pourrait valoir un 6a, surtout que c’est patiné. Ça passe en A0 et la suite est assez soutenue, en protégeant en chemin car peu de point, puis plus facile sur la fin pour rejoindre la vire de mi-paroi.

L11 (100M, I)
Marche vers le nord sur la vire, 60m annoncés, plus il semblerait. On passe un 1er relais puis plus loin après un gros arbre suspendu, on trouve le R11, seul endroit où l’on peut redémarrer dans le III.

L12 (30m, IV)
Remonter en diagonale pour déboucher sur un replat herbeux. Suivre en diagonale à gauche pour monter le R12 sur un arbre.

L13 (20m, IV)
Remonter cette fois en diagonale vers la droite en visant le dessous orangé du grand toit.

L14, L15 et L16 (20m + 20m + 15m, IV+/V)
On a tenté d’enchainer les 3, c’est un peu court. Traverser en montant en diagonale sur la gauche. Les points sont très éloignés mais on peut se protéger sans difficulté. Passage au dessus d’un grand surplomb, donc grimpe aérienne. Continuer en obliquant à gauche pour arriver finalement sur une vire assez confortable et un grand arbre pour le R16. On se trouve au pied d’un mur un peu plus haut.

L17 et L18 (30m + 15m, V+/6a puis III)
Longueur impressionnante et très aérienne. Remonter au dessus de l’arbre le petit dièdre patiné (V) et remonter sur la gauche pour trouver le 1er clou du mur. Continuer en traversant globalement vers la gauche avant de remonter droit (passage en V+/6a). On finit dans une sorte de dièdre et on peut enchainer L18 en obliquant cette fois à droite pour trouver un nouvel arbre pour le R18. Longueur bien équipée.

L19 (30m, V+)
Annoncée en IV+… il y a bien un pas de V+ et globalement une longueur athlétique et aérienne. Sortir en diagonale du R18 avec 1 piton et 1 bolt puis enchainer dans un dièdre plus vertical et 2 passages pas si évidents.

L20 (35m, V)
Sortie vers la droite en diagonale à nouveau pour ensuite remonter droit sur l’arête et finir dans un petit dièdre un peu déversant peu commode. Sortie enfin sur la crête !

Sortie et retour (1h)
Descendre plein Est en suivant le petit sentier plus ou moins marqué qui va suivre la crête puis descendre plusieurs étages avec quelques désescalades (III), certaines équipées de chainettes. Continuer cap à l’Est et en descendant globalement. Au bout, quand on ne peut aller ni plus loin, ni plus bas, on trouve, un peu caché, un relais sur un gros arbre pour rappel 45m et enchainer juste à coté un second rappel de 25m (arbre). On rejoint un sentier plus marqué qui file toujours à l’Est et va rejoindre finalement la route un peu au-dessus de notre parking de départ.


Topos de la voie

Topo des grandes grandes voies de la Bagasses

Topo des grandes grandes voies de la Bagasses

Topo extrait du blog Romantic Guerrer

Topo extrait du blog Romantic Guerrer

Topo extrait d'Escalatroncs

Topo extrait d’Escalatroncs


Galerie de Photos

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :