Las Pasarelas de Monfalcó, Montrebei, Aragón, Espagne

Au dessus des flots

Au dessus des flots

Depuis le petit village de Montfacó, sur les rives du lac de Canelles, à la frontière en Aragón et Catalunya, un chemin assez exceptionnel permet de rejoindre l’entrée du Congost de Montrebei, fantastique porte naturelle sur les Pyrénées formant un défilé impressionnant qui laisse couler tranquillement les eaux turquoises de la Noguera Ribagorçana entre les gigantesque parois du Montsec d’Estall et du Montes d’Ares. De façon très originale, l’accès aux gorges passe par 2 sections équipées de vertigineuses passerelles de bois littéralement suspendues le long les parois rocheuses. Le paysage est splendide, le panorama imprenable sur le lac et le défilé, dans un décor naturel aux couleurs assez stupéfiantes. L’endroit est évidemment fréquenté, surtout en été, ce qui ne retire rien à son intérêt même si une visite printanière ou automnale serait préférable. Les 2 passages aériens ne pose pas de difficulté si ce n’est une rapide impression de vertige, certains passages étant en plus étroits et légèrement inclinés vers le vide. On peut tout en bas traverser sur le pont qui relie les 2 provinces et continuer pour rejoindre le GR coté catalan qui mène cette fois dans les gorges et éventuellement traverser et finir de l’autre coté jusqu’au Pont de Montanyana (dans ce cas, 2 véhicules sont requis). Nous avons simplement fait demi-tour pour boucler notre virée en passant par le barranco de la Coma et éviter l’aller retour.

Accès
Depuis Barcelone, prendre l’A2 en direction de Leida et bifurquer vers Balaguer à Tarrega. Passer Balaguer vers Alfarras par la C26, coté aragonais et remonter alors la N230 au nord jusqu’à Benabarre. De là continuer la N230 vers le nord, passer à Tolva et tourner sur la droite à Viacamp. Traverser le petit village et suivre la piste stabilisée qui mène à l’Estall. Un peu avant Montfalcó, dans un virage, se garer. C’est le point de retour en revenant par le barranco de la Coma.

Approche (30′)
À pied cette fois, descendre la piste jusqu’à Montfalco (environ 3 kms). On commence à entrevoir les eaux turquoise du pantano. Ça remonte un peu à l’entrée du village. Il y a une grande maison avec un bar restaurant et une large pancarte qui indique le chemin sur la droite.

Parcours
Aucun équipement n’est nécessaire, les passerelles étant entièrement sécurisées. Le sentier descend doucement dans les bois et le parcours est même agrémenté de petites pancartes illustrations qui renseignent sur la flore et la faune locale. On coupe plusieurs fois des piste stabilisées mais il suffit de suivre les petits poteaux de direction rouge. On sort des bois progressivement et la vue sur le lac se dévoile progressivement. Juste avant le départ de la 1ère section de passerelles, un sentier descend jusqu’à une petite crique sous une paroi pour la baignade ou les kayakistes.

1ère section
Ça grimpe vite et étroit, il faut se baisser un peu par endroit. Après quelques demi-tour, la passerelle va surplomber la petite crique et rejoindre un petit pic rocheux. Continuer alors le chemin, plat dans un 1er temps puis qui va remonter sur un flanc opposé pour franchir un petit col. Les vues sur le congost sont de plus en plus géniales.

2ème section
Plus impressionnante et plus haute que la 1ère. Les passerelles vont cette fois faire de grands lacets sur un paroi parfois légèrement déversante. On sort finalement sur un autre petit replat avec cette fois tout le panorama sous les yeux. La descente jusqu’au pont suspendu entre les 2 provinces prend 15′ en zigzags dans les pierres. À 2 ou 3 reprises on peut d-se décaler coté falaise pour se mettre dans l’axe du défilé.

Retour (1h)
Depuis le replat à la sortie de la 2ème section et avant de descendre vers le pont, il y a un sentier plus ou moins tracé avec un cairn au départ. C’est le sentier de retour à suivre dans la Tartera Chica, sorte de garrigues bien ensoleillée pour rejoindre tout en haut le Barranco de la Coma. L’ascension est plutôt raide et soutenue et sous cette chaleur on y laisse pas mal d’énergie. En haut, on rejoint enfin une piste plus large qui mène après 2 ou 3 lacets à la piste principale et au parking de départ.


Topo d’accès et du trek

Carte du Montsec d'Aragon

Carte du Montsec d’Aragon

Topo du trek

Topo du trek


Galerie de photos

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :