Invitation au voyage

Erta Ale, Afar, Ethiopie

du feu en ébullition

EN BREF
Trek de nuit
700m de dénivelé +
9 kilomètres
Peu difficile
4h à 5h
✭✭✭✭✭

Spectacle unique au monde: voir, entendre et sentir une imposante marmite de magma en ébullition, quelques dizaines de mètres sous ses pieds ! Au coeur de la dépression du Danakil, quelques 100m sous le niveau de la mer, au Nord de l’Ethiopie et en bordure de la Somalie, le volcan Erta Ale (littéralement « la montagne qui fume ») s’élève à 613m et offre un cratère de lave en activité toute l’année. Une ascension à la frontale de nuit, avec la bouche de feu orangée en ligne de mire, et l’on peut alors fouler les rebords de l’énorme trou, admirer le phénomène sous des bourrasques de plus de 50° et de sulfure. La dernière éruption ayant eu lieu en décembre 2016, on a pu également se déplacer sur la croute rendre de la lave encore croustillante, formant d’exceptionnelles coulées formant de splendides plis arrondis, recouvrant les couches plus anciennes et enrobant à certains endroits des blocs de roches, dorénavant piégés pour l’éternité. Expérience absolument exceptionnelle !


Carte & Topo

ACCÈS
Difficile, très difficile et quasi impossible à organiser par soi-même. Tout d’abord, de nombreuses autorisations et check-points militaires sur le chemin dû à l’instabilité de la région Afar et de la proximité de l’Érythrée. Un guide Afar et des scouts armés sont préférables pour éviter tout problème. Puis un accès en 4×4 depuis le bitume vraiment pas simple et enfin une logistique repas/camping loin d’être évidente dans cette région du monde.


Region du Nord, Danakil et ses volcans


Descriptif

RETOUR (2h à 2h30)
Après avoir passé la nuit en haut, un retour sur le bord du cratère au petit jour vaut également le détour. On peut alors voir mieux la lave séchée au sol. Le sentier pour redescendre est alors bine visible. Partir tôt pour éviter de se prendre la chaleur qui monte vite, dès vite par ici.

Prévoir frontale obligatoirement et également de quoi protéger les pieds et les jambes dans l’approche du cratère. Une bandana qui masque les voies respiratoires peut s’avérer très utile pour protéger des remontées sulfuriques. Le sentier est tracé et balisé quasiment tout du long mais de nuit, très difficile à suivre sans guide local. 9 km environ et 700m d’ascension douce pour atteindre le sommet.

Au regard des températures spectaculaires dans la dépression (45 à 47° en mars de jour), il ne s’agit pas d’improviser. Le mieux est de passer par une agence éthiopienne qui prend en charge tout de 1 à Z pour cette excursion (4 jours dans le Danakil avec le lac salé et Dallol). Nous sommes passé par ETT, Ethio Travel and Tour et la prestation est tout à fait satisfaisante (ETT Mekele, info@ethiotravelandtours.com, Tel +251 91 402 78 93)

Ascension
Le départ se fait depuis le dernier village tenu par des militaire d’où l’on aperçoit au loin la lueur rougeoyante du volcan. Après quelques 30′ de marche sur du plat sableux on atteint les dalles de laves séchées. le sentier se faufile alors en montant progressivement jusqu’à finir un peu plus raid e sur la fin. En haut, à quelques 200m du trou, un village abandonné avec quelques huttes traditionnelles où m’on pourra passer éventuellement la nuit (ce que nous avons fait, sous un bel orage !).

Cratère
Depuis le village, situé en haut d »un petit falaise, on descend pour rejoindre les bords du cratère, recouvert des multiples couches de laves. La dernière couche de 3 mois brille et s’effondre par endroit sous notre poids. On peut accéder aux bords par la droite. La vue est directe sur le magma. Par endroit on peut s’approcher du bord et voir quasiment tout le fond où se déchainent les éléments: cascades de feu, jaillissement de laves, houle de magma, effondrement de blocs énormes formant des sortes d’iceberg bousculés dans la tempête magmatique. Spectacle époustouflant.


Vidéo du trek


Images du trek

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :