Invitation au voyage

7th Hole to Tahri cave, Selma Plateau, Jebel Jabir, Oman

Sous le 7th Hole

EN BREF
Canyon souterrain
4 rappels (60m max)
Difficile
8h
✭✭✭✭✭

Selma Plateau, Hajar oriental. Le 7th Hole, une des entrées les plus spectaculaires sur le réseau souterrain qui traverse l’intérieur de la montagne. Un premier palier nous fait découvrir le splendide et gigantesque gouffre et ses 120 premiers mètres avant de passer le second palier de 150m et finir dans le noir. De là, commence l’incroyable traversée d’un véritable  canyon souterrain, à plus de 300m de la surface. Petite excursion dans un boyau perpendiculaire  jusqu’à la Selma Forest, où stalactites et stalagmites nous bloquent progressivement le passage, avec moins d’1m de plafond. Puis les immenses galeries laissent petit à petit la place à un couloir final plus étroit et encaissé, avec de nombreux obstacles à franchir – escalades sur corde, traversées aériennes sur main courante, petits rappels, courts biefs à nager – avant de trouver la sortie, Tahri Cave, un énorme trou de 80m de haut qui laisse filer alors la lumière du jour finissant. Expérience éprouvante mais unique.


Carte & topo

ACCÈS
Depuis la route côtière qui relie Quryat à Sur, sortir à Fins et monter à droite coté montagne. Suivre la piste un moment, passer devant l’entrée de Ta’ab et attaquer la montée raide vers le plateau. Avant le sommet, laisser la 1ère voiture au niveau de l’arrivée du sentier de retour. Puis continuer pour accéder au plateau et le traverser. Passer au niveau de Majilis El Jinn et filer plus loin avant de tourner à gauche sur une piste et rejoindre le bord du 7th Hole (points GPS de la carte Google indispensables).

Réseau du Selma Plateau


Descriptif

Approche (15′)
La descente peut bien sûr se faire directement depuis le 7th Hole mais nécessite 120m de corde et un matériel de rappel particulier. Nous avons accédé par une entrée qui se trouve un peu plus au Sud, dans un wadi proche. Marcher donc en direction des petites gorges que l’on voit depuis le plateau. Trouver un petit goulet puis désescalader facilement pour rejoindre le fond du wadi. Suivre alors le sentier vers la droite et rapidement descendre pour atteindre le 1er rappel, dans une petite marmite. Là se trouve le 1er rappel.

Retour (1h30 à 2h)
Sortir de la cave en passant dans et sous les gros blocs pour attraper sur la gauche un sentier muletier plus ou moins marqué. Monter sur le flanc et commencer à traverser plutôt en montant. On passe plusieurs wadis en revenant par moment vers l’intérieur avant de repartir sur de grands lacets extérieurs. On aperçoit alors les lumières de Fins tout en bas, le lon de la cote. Après 1h environ, ne pas rater une bifurcation à gauche au niveau d’un arbre pour remonter vers le parking (marques très visibles jaune et rouge). Ça monte plus raide avant de traverser à nouveau puis d’attaque le raidillon final vers la piste où se trouve la voiture.

Techniquement, 3 cordes de 60m suffisent pour descendre jusqu’au bas du gouffre. Nous avons utilisé 2 cordes fixes de 40 et 50m pour les 2 premiers rappels puis une corde fixe de 200m pour enchainer les 2 rappels suivants de 50 et 100m (avec l’inconvénient de devoir y retourner le lendemain pour récupérer les cordes et remonter jusqu’à la surface). Pour la suite, prévoir au moins 1 poignée Jumar (+ 1 Basic c’est mieux pour fabriquer des pédales sur certaines remontées en dévers) et pour les frileux, une combinaison pour les parties aquatiques possibles dans les étroits de la galerie (nous en avons passé 5 où il fallait nager obligatoirement). Tout les petits rappels et les remontées sur corde sont équipés de corde de fixe en état moyen sur place. Il va sans dire que la frontale est vitale, prévoir de quoi tenir 8h dans le noir !

Part 1: Accès à la salle principale du 7th Hole
Le 1er rappel (1 point) fait environ 30m avec une déviation après 20m. Marcher un peu puis escalader 5m facilement à l’aide d’une corde fixe en place. Passer une sorte de porte naturelle pour accéder au 2ème rappel (1 point) de 40m qui finit dans une marmite. Là il faut aussi remonter sur 6 ou 7m à la Jumar pour s’extraire. Passer de l’autre coté qui donne sur une plus grande salle. Désescalader un peu puis finir avec un petit rappel de 7m sur corde fixe en place. Là continuer en marchant et passer dans un petit couloir sous les rochers pour entrer dans la grande, l’immense salle sous le 7th Hole. Vue splendide de l’ouverture irradié des lumières du jour, 120m plus haut.

Part 2: Accès au bas du gouffre
Avancer vers le grand trou pour trouver le rappel suivant de 50m (2 points) qui file tout droit dans une longue et étroite cascade très verticale. En bas, une grande marmite dont il faut à nouveau d’extraire à la Jumar sur 10m (corde fixe en place, pédale bienvenue !). Avancer encore un peu et passer dans un trou sous un gros bloc pour accéder au dernier rappel de 100m (2 points). Ce rappel peut être fait en 2x50m environ à l’aide des relais en place sur la paroi. Tout en bas, il reste une toute petite fenêtre de jour très haut, qui ressemble d’ailleurs étrangement à une carte de l’Afrique. Devant le noir absolu. Lampe frontale de rigueur.

Part 3: la galerie et les étroits
Avant de commencer la traversée, il est possible sur la droite un peu plus loin de s’aventurer dans un boyau latéral qui mène à la Selma Forest. Pas de difficulté mais un espace qui va en se rétrécissant.. claustrophobes s’abstenir.

Puis suivre la galerie principale que l’on devine haute et large. Au sol des petits blocs faciles à franchir. progressivement cela va en se resserrant jusqu’à atteindre une sorte de couloir ou de tunnel de la dimension d’une bouche de métro parisien. Commencer alors les obstacles, nombreux, qu’il faudra franchir 1 par 1. Petits rappels dur cordes fixes de 3 à 6 ou 7 m maximum, remontées sur corde à la Jumar parfois délicates, traversées en contre-haut du lit du torrent en suivant des mains courantes, nage dans de cours biefs. Il est à noter que ces parties aquatiques peuvent ne pas s’y trouver mais il faut s’y attendre et l’eau n’est pas spécialement chaude. Petite combi à prévoir pour plus de confort. Les sorties de l’eau sont souvent délicates, soit sur une pente boueuse ou directement sur une escalade verticale sur corde à la Jumar, les chaussures rendues glissantes par la boue et l’eau. Le décor est étonnant avec de magnifiques formations rocheuses plissées, sculptées en forme de bassins. Sur l’une d’elle, un étrange 8 semble avoir été dessiné par la nature.

Part 4: la sortie vers Tahri Cave
Après cette longue série d’obstacle et cette section très encaissée, on débouche alors sur une fourche où il faut partir sur la droite. À partir de ce point, plus vraiment de gros obstacles et plus d’eau. On passe plus loin dans une nouvelle immense salle toute noire. Puis encore quelques rappels, traversée ou descente sur des échelles de spéléo en place. On trouve aussi des petites étiquettes fluorescente qui indiquent le chemin.`

Après un dernier rappel de 40m environ, on continue de marcher en descendant légèrement pour entrevoir alors la lueur de la sortie. Le trou béant de Tahri cave s’approche. Bientôt on voit clairement le jour tout au bout, un petit halo qui devient de plus en plus grand. Sortie finale.


Images du canyon

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :