Pic du Carlit, Pyrénées orientales, France

De passage à Barcelone, un saut à la journée en Cerdagne pour faire ce presque 3000, avec la neige de l’hiver finissant et avant la fréquentation des randonneurs estivaux. Au départ du lac des Bouillouses, la rando monte tranquillement dans un premier temps pour passer en revue les lacs d’altitude avant d’attaquer la crête finale qui mène au pic, par un sentier assez aérien et quelques pas exposés. L’itinéraire est assez évident et surtout logique même si, avec la présence encore forte de la neige, le suivi des sentiers est par endroit plus difficile. Nous avons tenté un retour en contournant la Tossal Colomer par la droite, sur un sentier quasi inexistant avant de réussir finalement à rejoindre le sentier principal de retour au barrage des Bouillouses. Belle randonnée, un panorama assez exceptionnel du pic sur les Pyrénées et le lac d’Estanyos voisin.

Accès
Depuis Bourg-Madame, prendre la direction de Perpignan. Passer Saillagouse puis au niveau de Mont-Louis, prendre à gauche vers Lac des Bouillouses. Plus haut, tourner à gauche pour prendre la D60 qui mène au barrage ou se trouve le parking. En été, cette route est fermée, il faut prendre une navette.

Approche (2′)
Depuis le parking sous le barrage, monter et passer sur la gauche du lac pour trouver, à gauche de l’hôtel “Les Bonas Hores”, le départ du trek. Marques jaunes et étiquette “3”.

Parcours (3h à 3h30)
Globalement orienté Est, l’ascension du Carlit ne pose pas vraiment de difficulté si ce n’est la partie finale, pour gravir la crête qui mène au sommet avec quelques pas un peu exposés en III/IV. En période pré-estivale, la neige peut compliquer un peu l’itinéraire, qui reste cependant très logique. De nombreux passages sur névés qui, si la neige est souple, ne pose pas de gros problèmes, sinon prévoir crampons et piolet.

Part 1: les lacs
Le sentier est bien marqué et monte dans la forêt jusqu’à trouver une bifurcation juste avant le 1er lac. Continuer sur la droite donc, passer le lac Viver puis monter encore pour atteindre le plateau avec les lacs. Traverser la vallée en longeant les étendues d’eau pour filer vers la base du Carlit bien visible, tout au fond.

Part 2: le Carlit (2921m)
Tout au fond, monter en diagonale sur la gauche en suivant le sentier qui va rejoindre le col Colomer (2595m). Là, monter droit vers le haut en suivant plus ou mon la crête jusqu’au sommet. Le sentier est marqué de quelques points rouges mais dans tous les cas, l’itinéraire est évident. Quelques passages où il faut poser les mains pour grimper. Après 1 replat intermédiaire, il reste la pente finale pour finir au sommet avec une vue spectaculaire sur l’autre vallée et le lac de Lanos.

Retour (2h30 à 3h)
Redescendre la crête en sens inverse jusqu’au col puis basculer coté droit vers le petit lac rond. Cette combe (Coma dels Forats) est assez évidente à repérer mais pas de sentier particulier même si par endroit on trouve de petites marques bleues et quelques cairns. Dans la vallée continuer et contourner la Tossal Colomer pour revenir vers la gauche et rejoindre un nouveau lac (le Llat). Le longer et filer tout droit assez longtemps avant de croiser le sentier principal qui revient sur le barrage des Bouillouse (on a navigué un peu à la vista, sans être sûrs d’avoir fait le chemin le plus court.


Galerie de photos

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :