Invitation au voyage

Monte Cinto, Lozzi, Corse

Sommet du Cinto !

EN BREF
Trek +2500m
1800m de dénivelé +
Moyennement difficile
7h à 7h30
✭✭✭✭✩

Le trek, de 2 jours, au départ de Lozzi, remonte par le Sud pour gravir le Cinto et se poursuit sur la crête des éboulis pour rejoindre le GR20 et descendre jusqu’au refuge de Tighettu, d’où nous sommes repartis le lendemain pour faire l’ascension de la Paglia Orba. Le Monte Cinto, 1ère étape donc, offre une belle ascension, assez exigeante physiquement mais accessible, avec un joli dénivelé et un panorama bien aérien au sommet, véritable 360° sur la Corse, à quelques 2710m d’altitude.


Carte & Topo

ACCÈS
Depuis Corte, partir au Nord sur la T20 en direction de Porte Leccia. Juste avant Francardo, tourner à gauche sur la D84 et rejoindre le lac de Calacuccia, en direction du col de Vergio. Continuer sur la D84 avant de bifurquer à droite vers Lozzi. Traverser Lozzi et continuer plus haut jusqu’au bout, sur la zone des campings. Se garer là, départ du trek.


Descriptif

APPROCHE (1′)
Immédiate. Le sentier qui mène au Cinto est déjà indiqué là, au niveau des campings, sur la piste de terre.

Parcours assez exigeant du fait des 1800m de dénivelé positif pour 7h environ de randonnée pour rejoindre Tighjettu. Itinéraire assez bien balisé à la montée avec des cairns et des points orange au départ puis rouge en haut. Le retour, via le GR20 est plus aisé. Quelques pas où il faut poser les mains pour grimper, essentiellement dans la partie finale de l’ascension.

Part 1: Refuge de l’Ercu (1 660m, 1h50)
Contourner les camping par derrière sur la piste et juste après, bifurquer à gauche en biais sur sentier moyennement marqué et balisé en points oranges. En fait ce sentier va couper les grands lacets de la piste qui monte presse jusqu’au refuge. À la fin de la piste que l’on emprunte à la fin, continuer sur un sentier cairné. On passe une sorte d’épaule avant de redescendre et de rejoindre le refuge. Eau à disposition. On est au pied de l’ascension avec plus de 1000m vertical sous les yeux !

Part 2: Monte Cinto (2 710m, 2h30)
Sortir à droite du refuge et rejoindre une rampe en forme de pierrier qui mène aux hauteurs rocheuses. Lacets en zig-zag, pente bien raide et on accède à une 1ère passe. Ç a continue raide, avec quelques passages avec les mains, en se faufilant entre les pitons et autres colonnes rocheuses. On rejoint alors, un peu avant le sommet, le sentier balisé de points rouges, qui vient de la gauche, en provenance de la crête des éboulis. Monter sur ce sentier à droite, ça grimpe encore fort pour finir assez rapidement au sommet. Vue panoramique spectaculaire.

Retour vers le refuge de Tighjettu (1 680m, 2h40)
Redescendre en suivant les points rouges et continuer vers la crête des éboulis. Le sentier suis les crêtes rocheuses en restant plus ou moins à 2600m. Au bout, plus de points rouges, suivre alors les carré blancs vers le bas à gauche, sans trop descendre, pour rejoindre le GR20. Prendre le GR20 en continuant sur la crête des éboulis et passer en contre-haut du petit lac Cinto, bleu profond.

Plus loin, ça remonte pour passer la Bocca Cruchetta à 2552m d’où on aperçoit, tout en bas de la vallée, le refuge. Il reste alors près de 1000m de dénivelé à se cogner dans les jambes, d’abord sur un pierrier bien raide puis sur un sentier qui traverse des dalles de granit. Heureusement, en bas, on trouve des sources pour se ravitailler. C’est encore long pour finalement rejoindre le refuge Tighjettu. Dormir à l’extérieur pour éviter les fameuses punaises de lits..!!


Image du trek

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :