Invitation au voyage

Grand tour du Tsaranoro, Vohitsoaka, Madagascar

Panorama

EN BREF
Trekking +1500m
Passages scrambling
1200m de dénivelé +
13,5 km de distance
Difficile
5 à 6h
✭✭✭✭✭

Au départ du Tsarasoa, au coeur de la vallée du Tsaranoro, l’itinéraire permet de passer au pied des fabuleuses parois de 800m avant de contourner le massif par le Sud, de passer dans son dos, puis de rejoindre le haut du Karambony et de redescendre plein Nord sur une crête aérienne et au bord du vide. Trek 5 étoiles, au quel on peut ajouter une ascension du Tsaranoro (1950m) par la voie normale sur le chemin. Si la 1ère partie est assez évidente, la seconde partie est plus difficile à suivre et pose quelques difficultés pour négocier les grandes dalles de granit en adhérence et la descente technique et aérienne des crêtes du Karambony. Un guide local est donc préférable pour apprécier complètement la journée.


Carte & topo

ACCÈS
Depuis Fianarantsoa sur la RN7, poursuivre jusqu’à Ambalavao puis un peu plus loin prendre la piste au Sud qui rejoint Vohitsoaka. Poursuivre dans la vallée pour finir aux petits villages au pieds des grandes parois. Le Tasarasoa Lodge constitue un bon camp de base.

[googlemaps https://www.google.com/maps/d/embed?mid=1-5WYRs4DjkWQcKtzUHCJZ2rW_Ol7JQFH&w=640&h=480]


Descriptif

APPROCHE (15′)
Depuis le Tsarasoa, sortir par le coté Ouest en visant les parois du Tsaranoro. On traverse les flancs du Caméléon pour croiser la rivières où se trouvent les piscines. Là, prendre le sentier (indiqué) qui remonte vers le Tsaranoro.

RETOUR
Depuis le Camp Catta, traverser puis continuer vers la forêt qu’il faut traverser entièrement (Lémuriens à voir en levant la tête) pour rejoindre les piscines. Il reste à retraverser à flanc pour retrouver le Tsarasoa Lodge.

Le trek se parcoure sur un sentier globalement bien marqué mais non balisé, excepté quelques cairns sur les passages plus rocheux. Un guide locale est donc vraiment conseillé surtout pour la seconde partie, pas évidente à trouver dans les grandes dalles de granit. Du dénivelé assez important mais surtout de longs passages de scrambling sur des dalles de granit bien inclinées où il fait monter ou descendre en adhérence, parfois avec beaucoup de vide à coté ! Sur tous ces passages sont engagés et d’ailleurs il y a des relais équipés pour éventuellement poser des cordes. L’ensemble n’est donc pas si simple et mieux vaut avoir le pied sûr pour s’engager.

Part 1: passer derrière le Tsaraonro (2h à 2h30)
Le sentier monte en lacets raides pour rejoindre assez vite la base des immenses parois, magnifiques, sculptées et colorées de lichen orange et jaune. On longe la base, au pied des grandes voies, pour finalement monter le couloir naturel qui remonte entre le Tsaranoro et le massif suivant, tout aussi beau et impressionnant, qui abrite à ses pieds les tombeaux de Tsara et Noro, filles du roi Betsileo. Dans la montée des palmiers apparaissent. C’est raide et plus haut il y a de longs passages sur dalles de granit pour rejoindre enfin une sorte de col derrière la tête du Tsaranoro. On a une superbe vue alors sur tout l’autre versant, coté Nord Ouest, la RN7 au loin et les rochers des Portes du Sud, frontière officeuse entre pays Betsileo et Bara. Pas de difficulté donc sur cette 1ère partie mais un dénivelé important. C’est là qu’on peut, en descendant dans le couloir végétal qui sépare du Tsaranoro, viser la voie normale (cf. topo de la voie normale au Tsaranoro)

Part 2, Rejoindre le Karambony (1h)
Continuer sur la crête qui dépasse le Tsaranoro, plein Nord et descendre au bout en suivant le sentier et les cairns. On va plonger alors vers la droite (Est) pour dévaler les grandes dalles de granit et rejoindre un petit couloir de végétation qui fore un petit canyon derrière le Kamabony. Passage dans le bush un petit moment avant d’attaquer sortir pour attaquer cette fois les dalles bien raides du dos du Karambony. Ça monte sec, adhérence obligée, pas mal expo tout de même. En haut, on atteint un petit sommet qui on surplombe toute la vallée coté Est et le Pic Dondy au fond dans la chaine de l’Andringitra.

Part 3 : Les crêtes (1h30 à 2h)
À partir de là, ça descend sur une arête de granit moyennement large et arrondie qui longe les 200 ou 300 m de vide coté vallée. C’est impressionnant d’autant plus qu’on est à la limite de l’adhérence ! Quelques passages se feront assis par sécurité. Là aussi des relais sont posés pour éventuellement équiper la descente. Une premier arête puis un passage dans la végétation et une seconde arête. Au bout et bien plus bas, on rejoint un autre sentier qui tourne cette fois coté Est pour plonger dans la vallée. C’est le final qui permet de boucler l’itinéraire. Ça reste raide et les lacets mènent progressivement au bas de la vallée et au Camp Catta.


Images du trek

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS