Sentiero Benini, Via delle Bocchette, Madonna di Campiglio, Italie

EN BREF
Via Ferrata Alpine
+ 2500m
530m de dénivelé +
1430m de dénivelé –
4h à 5h (la boucle)
K2 ou Peu Difficile
✭✭✭✭✩

1ère ferrata dans les Dolomites ! Le Sentiero Alfedro Benini correspond à la partie Nord de la via delle Bocchette qui traverse tout le massif de Brenta dans les Dolomites Italiennes. Essence et origine de la via ferrata, l’itinéraire suit une logique de progression naturelle imparable, se faufilant le long des parois par un système de vires aériennes afin de contourner des cîmes à près de 3000m. Le décor est simplement somptueux, avec, si le temps le permet, des vues splendides sur les vallées verdoyantes et les façades sculptées et cendrées des massifs alentours. Pas de difficulté pour cette première sortie si ce n’est l’altitude et les nombreux passages très aériens, sans compter sur les conditions météos qui peuvent à tout moment compliquer les choses. Une très belle entrée en matière dans les Dolomites.


Carte & topo

ACCÈS
Se rendre à Madonna di Campiglio depuis Brescia ou Trento. Monter dans la partie Nord de la ville par le tunnel et se garer à proximité du départ du téléphérique du Grosté.

Extrait du site Bergsteigen.com


Descriptif

APPROCHE (15′)
Monter dans les télécabines pour rejoindre le passo del Grosté à 2446m (12,50 euros actuellement l’aller simple).

RETOUR (1h15′)
Suivre le sentier qui descend vers le parking de Vasinella. Bien indiqué, on passe après 40’ environ au refuge Casinei à 1850m. Puis encore 30’ dans la forêt jusqu’au parking. Il ya des navettes à 2 euros toutes les 20′ pour revenir à Madonna di Campiglio.

La ferrata comprend principalement des séries de vires aériennes, naturelles ou taillées (?) sans difficulté si ce n’est la vide. Seule la partie finale, pour rejoindre la Bocca di Tuckett, ressemble à une ferrata plus classique avec barreaux et échelles, sur une paroi bien verticale. L’équipement en place est excellent, placé uniquement dans les passages exposés ou nécessitant une aide pour escalader ou désescalader. Les quelques passages sur névé sont faciles et ne nécessite pas de crampons, sauf conditions exceptionnelles à vérifier. L’itinéraire est très bien balisé et évidemment très fréquenté mais cela ne pose pas de problème: on croise ou on double facilement les autres cordées.

Part 1 : rejoindre les vires jusqu’au départ du sentier équipé (45’)
On trouve de suite le sentier et les panneaux qui indique la ferrata. Ça monte sur un faux plat de rocher blanc en direction du 1er massif jusqu’au

Part 2 : les vires jusqu’au replat où se trouve le sentier direct au refuge (1h15’)
Le passage est étroit, 1m parfois moins, et réellement au bord du vide. On marche en tenant la ligne de vie sans difficulté. Le parcours passe du coté Ouest et les vues sur la vallée sont dépendantes de la présence de brume qui a tendance à lécher les parois à partir de la fin de matinée. On passe sous les cimes des cima Grosté (2898m), cima Falkner (2988m) et cima Sella (2919m).

Part 3 : descente vers col de Tuckett (20’)
C’est la partie la plus raide. De belles échelles, de la désescalade cette fois avec quelques barreaux et l’aide de la ligne de vie. On voit alors le petit col de la Bocca di Tuckett (2640m) et en face le massif central de la via delle Bocchette Alte.

Part 4 : de la bocca jusqu’au refuge del Tuckett (45’)
Dévaler dans le vallon sur un sentier délicat, glissant ou dans le pierrier. On met les mains par endroits. la descente pourrait être plus com^liqué avec de la pluie ou la présence de névés. La 2ème partie est moins raide et un joli sentier à flanc se faufile sous les barres orangées et noires pour rejoindre le refuge del Tuckett…bondé !!


Ressources

Les plus belles ferrata des Dolomites, le topo guide de Pascal Sombardier, présente une sélection des quelques voies les plus intéressantes du massif. Bien renseigné, avec des indications précises sur les parcours et des schémas des itinéraires, ce topo est une bonne base pour démarrer, pour faire le choix parmi la centaine de via ferrata de la région. Si les obstacles à franchir sont bien décrites, le guide ne propose pas de coter les voies en difficulté.


Le topo escalade & ferrata rassemble un bon nombre de voies, excepté sur la zone de Brenta. En escalade, il s’agit d’une sélection qui privilégie les grandes voies équipées ou en trad. Les cotations proposées pour les voies en trad sont, pour les quelques topos que nous utilisés, souvent peu cohérentes avec le niveau de grimpe constaté (des III qui valent des V, des IV- plus dure que des IV+, des IV+ qui valent des V+…). Donc méfiance et prudence avant de s’engager sur des voies de 500m…


Images de la ferrata

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :