Via Dibona, Sass Pordoï, Canazei, Italie

Relais R11

EN BREF
Grande voie en trad
580m en 14 longueurs
V obligatoire
✭✭✭✭✭

Ouverte en 1910 par Angelo Dibona, Guido et Max Mayer et Luigi Rizzi, la via Dibona s’élance sur un itinéraire astucieux, logique et accessible pour gravir le mur Ouest du Sass Pordoï, dans les Dolomites occidentales. Si l’on trouve quelques pitons et autres anneaux scellés en chemin, le parcours est en terrain d’aventure sur un rocher globalement bon, voir excellent sur certaines longueurs. L’intérêt de la voie réside surtout dans l’objectif de franchir l’immense paroi pour atteindre la grande vire sous le mur supérieur, qui fait à nouveau 300m de plus, et de profiter du panorama exceptionnel dans lequel on évolue. Sans être inoubliable question grimpe, on trouve tout de même de belles longueurs, des traversées super aériennes, des dièdres, cheminées et une longueur en dalle bien gazeuse. La fenêtre météo est courte par ici et arrivés à la vire de sortie, c’est un orage de grêle qui nous accueille. Une très belle expérience, une ambiance Dolomites 5 étoiles !


Carte & topo

ACCÈS
Depuis Canazei, prendre la route qui mène au Passo de Sella et se garer sur le parking au chalet/restaurant Pian Schiavaneis ou mieux, un tout petit peu plus loin à droite sur un grand parking quasiment sous la paroi (bivouac possible).


Descriptif

APPROCHE (30′)
Du parking, prendre le sentier qui rejoint au dessus les long pierriers qui forment des coulées depuis les parois. Remonter droit et en haut obliquer légèrement à gauche pour se placer au pied de la voie (un cairn sur un rocher).

RETOUR (2h)
Remonter sur la vire pour se placer sous la paroi supérieur et la longer sur un petit sentier à peine visible vers le Sud (droite). Après 20′ on passe une petite épaule pour basculer coté Est. On passe sous le téléphérique et on aperçoit alors la station en bas au Pass Pordoï. Continuer le long de la paroi pour aller chercher un pierrier qui nous amène au sentier de trekking jusqu’au parking. De là, si l’on a pas de 2ème véhicule, descendre sur la route jusqu’à trouver un sentier qui indique un retour sur Pian Schiavaneis dans les bois.

La voie fait environ 580m pour 14 longueurs réalisées. Le niveau max obligatoire est en V (Les cotations annoncées dans les topos originaux ne sont pas très cohérents avec les difficultés rencontrées). Prévoir un jeu complet de friends et quelques coinceurs, des sangles également pour équiper les béquets rocheux. Il y a quelques pitons sur la route, et certains relais sont équipés d’un anneaux scellé d’époque. L’itinéraire que nous avons pris ne semble pas être le même que le tracé des topos (où on trouve 15 ou 16 longueurs) , notamment sur les longueurs 4 et 5 où on a eu des hésitations, et peut-être également sur les 2 dernières longueurs. Le topo reste indicatif…

L1 (40m, III)
Goulet facile et évident, avec quelques pas en III sinon en II. 1 piton en chemin et un triple anneau scellé au relais.

L2 (40m, IV-)
On poursuit le goulet, un petit peu plus vertical. On sort sur une crête. 1 piton en chemin. Relais à équiper sur un béquet.

L3 (50m, IV)
Descendre de l’autre coté de l’arête, marcher sur un petite vire et s’enfoncer dans un couloir étroit à escalader (IV) pour sortir sur la droite et accéder à une plateforme inclinée. La remonter au maximum jusqu’à rejoindre à nouveau l’arête,. On est face à la grande traversée. Relais sur un rocher à équiper d’une sangle.

L4 (40m, III)
Descendre 5m pour accéder à la paroi suivante (1 relais là) puis monter en traversant, en suivant la ligne la plus facile. C’est du III mais très aérien. Il y a une lunule, un piton en chemin. La ligne de progression monte légèrement et suit les rebords rocheux. Après 50m on passe un rocher un peu collé et derrière ça ressemble à une vire herbeuse avec une rampe qui monte au dessus.

L5 (40m, IV-)
Hésitation là, continuer la traversée ou monter ? On part sur la traversée pour en fait couper la grande cascade sur sa partie supérieure. Une longueur géniale, des grosses prises, de jolis mouvements en III/IV et avec un gaz terrible sous les fesses ! En chemin un béquet équipé et un piton. Ça passe dans une zone de rocher noirci par l’eau puis plus loin, on trouve du rocher blanc et une petite plateforme pour équiper le relais avec sangles et coinceurs. On devine la sortie 10m au dessus.

L6 (45m, III+)
10m de mur pour sortir de la cascade et au dessus c’est très facile (II) pour monter un relais dans le vallon rocheux.

L7 (45m, II)
Poursuivre dans le vallon facilement en naviguant à vue pour rejoindre plus haut une plateforme de roche blanchie, sous un couloir où se trouve un gros bloc coincé au milieu. Relais debout avec sangles au sol à équiper.

L8 (40m, III+)
Remonter le petit couloir sous le bloc et grimper à droite pour sortir sur le bloc et continuer vers la gauche jusqu’à se trouver sous le début des dièdres caractéristiques. On est au creux d’une sorte de haut amphithéâtre, attention aux chutes de pierres…

L9 (40m, IV-)
Commencer dans une petite cheminée et continuer dans du III/IV avec de belles prises. On se place au dessus, sous un magnifique dièdre avec un relais équipé d’anneaux scellés.

L10 (45m, V)
L’une des belles longueurs de la voie. Grimpe sur un rocher excellent, jolis mouvements avec des prises franches, assez soutenu tout de même dans le niveau. Quelques pitons en place et on trouve un relais en chemin à dépasser. En haut, sortir à gauche pour rejoindre une plateforme d’angle qui donne accès à un panorama extraordinaire.

L11 (45m, V)
Très belle longueur à nouveau, dans un V soutenu surtout dans les 20 derniers mètres. Sortir en traversant à gauche du relais puis monter sur une mini-vire qui repart à droite en épingle. Attaquer alors la dalle noircies qui offre des petits trous. On monte en diagonale pour viser un dièdre jaune plus haut. Ça finit près du dièdre et on sort à droite sur la tête d’un rocher, c’est assez confortable et on est sous un petit mur. Pitons et lunules en chemin. Relais équipé d’un anneau scellé.

L12 (40m, II)
Sortir en traversant pour contourner l’arête par la droite. Monter et au dessus c’est du II puis du I. Marcher plutôt vers la gauche pour rejoindre un petit cairn qui indique le départ supposé de la longueur 13.

L13 (40m, IV)
Ça escalade dans un plan incliné avec de grosses prises. On passe à coté d’une grotte. AU dessus, il y a à nouveau un replat. Se placer à gauche de la grosse trainée noire la plus à gauche. On est au raz d’un grand dévers jaune et au pied d’une cheminée que l’on devine sortir sur la vire du sommet.

L14 (30m, V-)
Passer la petite cheminée pour accéder juste au dessus à une autre cheminée plus large. La fin est plus facile pour atteindre le sommet intermédiaire, sur la vire et sous le mur supérieur.


Ressources

Le topo escalade & ferrata rassemble un bon nombre de voies, excepté sur la zone de Brenta. En escalade, il s’agit d’une sélection qui privilégie les grandes voies équipées ou en trad. Les cotations proposées pour les voies en trad sont, pour les quelques topos que nous utilisés, souvent peu cohérentes avec le niveau de grimpe constaté (des III qui valent des V, des IV- plus durs que des IV+, des IV+ qui valent des V+…). Donc méfiance et prudence avant de s’engager sur des voies de 500m…


Images de la grande voie

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :