Invitation au voyage

Cami Ramader, Thuir d’Évol, Pyrénées Catalanes, France

Sous le refuge de la Mouline

EN BREF
Trekking +1500m
800m dénivelé +
16 kilomètres
Peu difficile
5h à 6h la boucle
✭✭✩✩✩

Au départ d’Évol, annoncé comme l’un des plus beaux villages de France, le circuit du Cami Ramader propose une boucle qui monte le long du torrent d’Évol jusqu’au refuge de la Mouline (1550m) avant de revenir par le haut pour pouvoir plonger ensuite au dessus du village et de son château féodal en ruine du XIIIème siècle. L’itinéraire ne présente pas de difficulté mais la distance et le dénivelé sont quand même assez importants. Les plus : une belle traversée de forêt avant et après le refuge, un panorama sur la chaine pyrénéenne dans la descente retour. Les bofs : la longue ascension le long du torrent, au frais dans les bois mais sans vue et la portion de piste à suivre en haut avant de redescendre, sans grand intérêt. Balade à refaire au printemps ou en hivers avec les cimes enneigées ?


Carte & topo

ACCÈS
Sur la N116 depuis Font-Romeu et en direction de Perpignan, prendre la route qui monte vers Évol, juste à l’entrée d’Olette. Traverser le village et se garer à la sortie coté gauche, sous l’église. Il y a un panneau du circuit affiché.

Topo affiché sur le parking


Descriptif

APPROCHE (5′)
Marcher sur la route quelques minutes, faire le virage et juste après, à la fourche avec le panneau Thuir d’Évol, prendre à droite et marcher sur le bitume jusqu’au bout où on trouve le début du sentier.

RETOUR (5′)
Du château, descendre pour rejoindre la piste qui redevient route pour revenir au parking.

Le Cami Ramader est balisé en blanc et jaune tout du long, même si dans la descente finale, le sentier est moins entretenu et le balisage moins visible. La boucle peut se faire dans les 2 sens mais le sens des aiguilles d’une montre semble préférable pour la progressivité de l’ascension et le panorama de la descente.

Part 1 : Refuge de la Moline (2h à 2h30′)

Le chemin qui démarre monte dans les bois sur un sentier aménagé, au dessus du village. Plus haut, on découvre la vallée qui serpente le long du torrent dans un tapis de végétation. On traverse une 1ère fois le torrent sur le petit pont de Llosa (960m) puis par le pont de Bege (1040m) puis par le pont de Las Agulles (1200m). Plus haut, on retraverse le cours d’eau sur des pierres pour cette fois monter plus raide et sortir sur le haut de la vallée. On aperçoit les barres rocheuses à près de 2000m, celles qui dominent le refuge. La suite est plus belle avec un très beau passage dans une forêt de grands pins avec un gazon très vert au sol. Il y a quelques lacets pour remonter un palier et se retrouver à nouveau au niveau du torrent, qui se fait plus menu à cet endroit. Un dernier pont de bois à passer pour finir en forêt et rejoindre le refuge, un abri libre ouvert, près de la piste. Bel endroit.

Part 2 : La château d’Évol (2h à 2h30′)
Descendre la piste pour presque de suite trouver le sentier qui part à gauche en forêt (panneau jaune indicateur). Une très belle traversée légèrement montante dans la même forêt de grands pins et on rejoint finalement une autre piste plus haute. C’est la portion moins intéressante avec 2 km au moins de marche. Dans un grand virage, on trouvera la bifurcation bien balisée. Le sentier descend alors sur une zone plus ouverte. On a le panorama sur la vallée et la chaine de montagne en face. À parti de cet endroit le sentier est moins marqué, peu défriché par endroit. Ça descend en suivant les courbes des vallons, on descend rapidement sur les flans et les arêtes jusqu’à un dernier promontoire. Là le sentier part un peu à droite et devient plus raide et moins confortable. Pente bien raide qui durera jusqu’au château, soit près de 400m de dénivelé négatif.


Images du trekking

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :