Les 3 baies

Ramena, Diego-Suarez, Madagascar

2.9/5
Les 3 baies, Diego-Suarez 1
Du côté de Nunthala, Solukhumbu

Publié le

Grande classique du coin, la randonnée des 3 baies offre une belle balade côtière en mode Robinson pour joindre le Cap Miné, face à la grande passe de la baie de Diego-Suarez. En chemin, plage déserte, lagon, petits villages de pêcheur, falaises de tsingy, baobab et flamboyants et pour finir les ruines des fortifications militaires de l’époque des batailles anglo-française ou de la seconde guerre mondiale. En prime, un aperçu au loin de la mer d’Émeraude, lagon vert turquoise, lumineux à tel point qu’on imagine qu’il est éclairé d’un spot géant par dessous ! En bref, un parcours agréable et varié pour découvrir le coin.

Accès

Depuis Diego-Suarez (Antsiranana), prendre la route de Ramena qui se trouve à l’Est de Diego, sur la pointe Sud de la grande passe d’accès à la baie. Quelques kilomètres avant Ramena, bifurquer à droite au niveau d’Ankorikely. 5 kms de piste de terre et de sable pour arriver au bout, à l’entrée de la baie de Sakalava. Certains taxis s’y rendent, pas tous vu l’état de la route. Sinon, demandez un transfert en 4×4.

Approche (2′)

Depuis la fin de la piste, suivre l’accès entre le Varatraza Wind Riders et les gargottes du village pour accéder à la baie de Sakalava, coté plutôt Sud.

Parcours (2h à 2h30)

Le trajet du parcours suit un axe Sud Nord le long de la côte. Peu de difficulté, l’itinéraire est évident, excepté sur le final entre le blockhaus de la baie des Dunes et le Phare, pour attraper les petits sentiers qui longent le bord de la falaise. Le temps prévu est celui de la marche. Vu les plages déserte splendides qu’on découvre, rajouter le temps des baignades en mode Robinson. Sur la partie finale, dans une forêt de Flamboyants, on rencontre quelques magnifiques pachypodiums et un baobab trapu torsadé planté à 2 pas des falaises.

Part 1 : vers la baie des Pigeons

Remonter complètement la baie de Sakalava plein Nord. Au bout, monter sur les dunes pour revenir à l’Est sur le sentier qui file vers la pointe rocheuse. Là-bas, un joli point de vue sur la baie et les kiteurs. En traversant cette pointe, on accède directement à une autre baie plus fermée. Suivre le sentier qui rejoint la plage, la longer sans aller jusqu’au bout puis traverser sous les arbres pour déboucher sur une nouvelle plage, bien abritée et totalement déserte. On est à 30′ environ du départ, endroit idéal pour un plouf de carte postale.

Longer la plage qui finit sur une mini-falaise de tsingy. Le sentier passe sur une petite plaine à coté des formations calcaires découpées au dessus de l’eau. Plus loin, ça monte un peu. On passe un mini sommet de colline pour découvrir au loin la baie des Pigeons. Reste à traverser une grande zone un peu désolée, avec des arbustes et plus bas une zone plus marécageuse, inondée à marée haute, avec en y regardant bien, des éponges et coraux fossilisés et minéralisés dans le calcaire. On débouche alors sur la baie des Pigeons. Si marée haute, le sentier se trouve plus à l’intérieur, sous la forêt d’arbustes.

Part 2 : Vers la baie des Dunes et son blockhaus

Remonter à nouveau sur la plage. Il y a quelques gros blocs de calcaires plantés là, sur le sable. Tout au bout, un peu avant la pointe, traverser dans le sable pour finir dans la 3ème baie, la baie des Dunes. En suivant le rivage, on passe à coté d’un tout petit village de pêcheurs. Pirogues à balancier dans l’attente d’une prochaine sortie. Au bout, un promontoire. Monter un peu pour rejoindre le Blockhaus, au-dessus d’une belle pointe découpée au-dessus des eaux colorées. Au loin, la mer d’émeraude commence à renvoyer ses lueurs turquoises. Joli poste d’observation et de défense pour l’entrée de la baie.

Part 3 : Vers le phare du Cap Miné

Du blockhaus, passer derrière et prendre la piste 4×4 de sable qui file au Nord-Est. Après quelques minutes, assez vite, bifurquez à droite sur un sentier de sable assez large, qui s’enfonce sous une forêt de flamboyants. Pour être sûr d’être sur le bon sentier, un cairn à 3 pierres est posé à 20m à droite et sinon, après quelques minutes il a un pachypodium caractéristique sur la droite (cf. photo). Le sentier se rapproche et longe la falaise, quelques 40 ou 50m au-dessus de l’eau. Vues sur la côte, les baies au Sud, la passe et la mer d’Émeraude.

Plus loin, on croise le fameux baobab torsadé, bien ancré à 5m du vide, à moitié sur le sol de tsingy. On longe aussi la piste 4×4 qui se trouve à gauche. Plus loin, le sentier la rejoint pour ausii vite, 20m plus loin, repartir à droite sur un mini sentier cette fois qui rejoint le bord de la falaise. Le suivre jusqu’au bout pour atteindre le Phare du Cap Miné et les fortifications qui le précèdent : ruines, canon, plateforme.

Retour (45′ à 1h)

Depuis le phare, prendre au Sud un sentier qui traverse une forêt de badamiers à moins que ce soient des bonaras pour finalement descendre un peu et rejoindre la piste 4×4. Rapidement, en direction de l’Est cette fois, on rejoint une petite baie au niveau du camp militaire. Un aller-retour au phare et aux ruines des fortifications à la pointe vaut le détour pour un joli panorama sur la baie de Diego, sur la passe et la visite des 4 canons d’époque qui servaient à défendre la baie.

Il reste ensuite à longer la plage vers le Sud, passer le poste militaire (droits de passage à payer, 10 000 ariarys à ce jour et continuer sur la plage jusqu’au village de pêcheurs de Ramena. De là, prendre un taxi pour revenir à son point de départ, Diego ou la baie de Sakalava.

Profil

Technique

Type ✦ Trek côtier
Déniv ✦  150 m
Difficulté ✦ PD
Distance ✦  10 kms
Durée ✦ 3h à 3h30

3 Responses to “Les 3 baies, Diego-Suarez”

  1. Les 3 baies, Diego-Suarez 52 chantal

    C’est un festival de beauté, ni plus ni moins!!
    Quel ravissement, c’est un marquage à vie…Quel bonheur,
    Chan

    Répondre
    • Les 3 baies, Diego-Suarez 53 arcodep

      Merci Chantal pour tes commentaires ! Il y a encore plus à découvrir, la mangrove en kayak, la montagne d’Ambre à VTT .. ça arrive en photos !

      Répondre

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS