INVITATION AU VOYAGE

TOPO

Poi d’Unha, Val d’Aran

Publié le dans , , | 2 Comments

ferrata Poi d'Unha

La via ferrata du Poi d’Unha est tracée au cœur du Val d’Aran et propose un parcours progressif dans un paysage de montagne exceptionnel. Villages aux maisons de pierre, de bois et d’ardoise, pentes verdoyantes et forêts sauvages dominées par les hauts sommets pyrénéens, le massif enneigé de l’Aneto et de la Maladeta. La via ferrata, construite récemment au dessus des villages de Salardú et Unha, est longue, avec un gros dénivelé, de difficulté progressive dans ses 3 parties. Un parcours varié, ludique et parfaitement équipé. En bref une voie à ne pas manquer dans le coin, même en hiver quand la neige fait défaut, comme c’est le cas depuis quelques années

Accès au site

Depuis l’Espagne sur la C28/C13 qui relie Vielha à Sort. Se rendre au village de Salardú qui se trouve à 10 kms à l’est de Vielha. Monter jusqu’au village d’Unha, au pied de la falaise. Un grand parking se trouve sous un restaurant dans le village.

Carte & Topo

Description du parcours

Approche 20' à 30'

La ferrata Poi d’Unha est indiqué depuis le village d’Unha. Traverser vers l’Ouest puis sortir par le Nord par un chemin assez large. Rapidement, on bifurque sur un sentier plus étroit au niveau d’un pierrier. La suite monte de façon assez abrupte et soutenue, échauffement garanti avant d’arriver au pied de la voie après avoir traversé un second pierrier. On est au pied de la 1ère sectio.

Parcours 2h30 à 3h

La via ferrata Poi d’Unha, ouverte en 2014, est exposée Sud. Elle est construite en 3 parties avec des échappatoires possibles après chaque partie. La difficulté est croissante (PD à TD) et on trouve en chemin 2 surplombs, 2 échelles, un pont de singe et 2 ponts tibétains, 2 échelles dont une très aérienne et torsadée (évitable). L’équipement est tout du long en parfait état.

Ce qui fait la différence entre la 2ème et la 3ème partie, toutes les deux cotées K4, c’est surtout l’espacement des barreaux moindre dans la 3ème partie, obligeant à utiliser le rocher pour grimper, prises pieds et mains. Ça ferait K4- puis K4+ si l’on devait les différencier.

1ère partie : Peu Difficile (45′)

Ça démarre en douceur avec des séries ressauts équipés de barreaux. On y trouve aussi 2 petits ponts en aller-retour: l’aller en Tibétain et le retour juste au dessus en pont de singe (progression latérale). On poursuit avec une traversée assez aérienne puis de nouveaux ressauts à négocier sans trop de fifficulté. En bref, de petits murs, quelques pas en dévers, histoire de chauffer un peu, en douceur.

Là on peut sortir de la via ferrata et revenir par un sentier coté Est. Sinon, partir à gauche à l’Ouest, descendre un peu et marcher pour venir se placer au pied de la 2ème section.

2ème partie : Difficile (45′ à 1h)

Ça démarre avec de petits ressaut pour arriver très vite au pied de la grande paroi orangée qui va servir de menu principal. Une longue série de barreaux de plus en plus verticale mène à une sorte de plateforme inclinée où se trouve l’échelle torsadée, évitable en suivant le petit mur à gauche.

L’échelle ne pose pas vraiment de difficulté mais est très aérienne et verticale. Ambiance garantie et panorama impressionnant. On sort plus haut pour enchainer à nouveau une série de petits murs verticaux qui mène cette fois à la dernière difficulté de la section : un mur orangé avec un pas déversant où il faut tirer un peu sur les bras.

Au dessus, ça continue sur des dalles inclinée plus faciles puis après avoir marché un peu, on atteint un pont tibétain (évitable) auquel on accède avec une mini-section assez tonique. Finalement, ça sort au-dessus sur un replat final: fin de la 2ème partie et échappatoire coté Ouest si l’on veut éviter la 3ème section.

3ème partie : Très Difficile (1h à 1h15′)

Quelques petits ressauts de transition puis on marche un peu pour rejoindre la paroi principale de la 3ème partie.

Ça attaque avec une rampe inclinée à flanc de paroi d’où il fait sortir avec un pas bien aérien. La suite reste aérienne, raide et soutenue, longue et avec quelques petits passages légèrement déversants ou plus techniques.

La fin est plus inclinée et un peu plus facile. Là, on trouve une seconde échelle inclinée à 45° cette fois qui permet d’accéder au-dessus à une série de dalles aux couleurs vertes, pas très dures mais où il faut utiliser le rocher. On passe une petite crête puis une dernière section peu difficile pour atteindre la fin de la voie où se trouve le bidon des  »piadas ».

Retour 45' à 1h

Poursuivre vers le haut et légèrement vers l’ouest en suivant les marques rouges. Plus loin, tourner à gauche (flèche immanquable) et partir plein ouest cette fois pour descendre un canal assez abrupte, terreux, équipé d’un câble. Le chemin va faire une grande boucle par l’ouest pour revenir presque au dessus du village d’Unha puis croiser beaucoup plus bas un PR, qui ramène en prenant à gauche à Unha.

En images

2 Responses to “Poi d’Unha, Val d’Aran”

  1. Laurent

    Merci pour ce topo, cela nous a motivé pour aller la tester. Très belle vallée arborée et fleurie. Des petits villages dignes de cartes postales. On s’est garé directement au grand parking de Unha. La via reste discrète vue depuis le village : pas de pollution visuel. Il y a parfois des barreaux verticaux ou obliques pour les pieds : c’est original. On a droit a des passages sans barreau se limitants au contact rocher : un peu de recherche de prises sur rocher c’est sympa. On peut laisser un petit mot dans le livre d’or à la fin de la via.

    Répondre

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS