Baumes Corcades, Centelles, Catalunya, Espagne

dans le toit final

Dans le toit final

Située à une petite heure au nord de Barcelone, cette ferrata est difficile avec des passages en dévers (notamment la longueur de l’Espero) ou exposés (le pont népalais de 70m). L’équipement est impeccable et très (trop ?) sécurisant par endroit, rendant la via très artificielle, en comparaison d’autres vias ferratas plus naturelles dans leur logique de progression (exemple de la Teresina). Un chemin de randonnée balisé suit et croise à plusieurs reprises la ferrata ce qui constitue des voies de sortie ou de raccourci très pratique, pour éviter certains passages pour ceux qui le souhaitent. Tout est très bien indiqué et balisé tout au long du parcours. Il est cependant préférable d’avoir le plan du parcours en main pour pouvoir improviser sur le moment.

Accès
Par le village de Centelles qui se trouve sur l’axe Barcelone-Vic-Ripoll, en direction de Puigcerda-Bourg-madame. En train depuis Barcelona Sants, prendre direction Ripoll-Vic, arrêt à la gare de Centelles (et non pas celle qui précède de San Martin de Centelles.

Approche (15′)
Au dessus du village, on aperçoit une falaise et un puig (sommet) avec un drapeau catalan. Monter plutôt à droite de cette falaise, passer devant un centre de colonies de vacances (casa de colonies), le départ est indiqué sur une grande pancarte avec un plan des chemins et voies. Sinon il est possible de s’y rendre en voiture et de se garer sur le parking prévu au départ des chemins. Depuis cet endroit suivre les indications rouges et jaunes pour trouver en 15 minutes le pied de la voie.

Parcours
La via ferrata, exposée Sud, gravit le Puig Sagardi sur 330m de dénivelé. Équipement très bon et généreux (barreaux + échelles), itinéraire parfaitement fléché. Attention à l’affluence qui peut former des bouchons.. Partir très tôt ou en fin de journée pour éviter les attentes, notamment au passage des 70m suspendu.

1er secteur
“El Quicarell” est aérien avec deux parois verticales à franchir. Puis un petit passage en forêt pour rejoindre, en bifurquant à gauche sous le rocher, le deuxième secteur: le pont népalais et la grande traversée.

2ème secteur
Débute avec l’approche du pont népalais, assez délicate avec un léger surplomb en traversée. Ensuite, le fameux pont suspendu, que l’on passe un par un, est impressionnant car long (70m) et surtout bien flottant dans le tiers central. Etant donné que la progression se fait de coté (en crabe), les sensations au centre du pont sont garanties ! Heureusement un passage facile sous le pont est aménagé pour le contourner. Le chemin se poursuit alors dans une interminable traversée au creux d’une sorte de tunnel ouvert. Partie facile et agréable, rencontre quasi certaine avec le bouc du coin, qui semble être à demeure.

3ème secteur En arrivant au pied de la cascade après 15mn de marche sur un sentier forestier: c’est la zone de l’Espero. Le tronçon est annoncé « molt dificil ». Une série de grapins verticaux et une longueur d’une vingtaine de mètres intensive et physique. La paroi étant en léger dévers, on sent vite que cela tire dans les bras. Ici aussi, on peut éviter cette partie difficile par la gauche (sentier indiqué). On débouche alors sur un premier plateau qui domine Centelles.

4ème secteur
Après une marche de récupération en forêt, on aperçoit assez vite la traditionnelle banderole catalane qui annonce le sommet du Puigsagordi (972m). L’approche est agréable. Une série de grappins verticaux normalement espacés pour se récupérer sur une échelle amusante et pas difficile à traverser, bien qu’exposée. Puis pour terminer, deux petits surplombs proches l’un de l’autre demandant rétablissement assez physique.

Sortie et retour (45′)
Par le chemin de randonnée qui suit, croise et recroise la ferrata. Il est balisé en jaune depuis le sommet du puig.


Topo de la ferrata

Topo de la ferrata

Topo de la ferrata


Galerie de photos

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :