Invitation au voyage

Roc d’Esquers, Escaldes-Engorny, Andorre

Pont sur le Vall Riu

Pont sur le Vall Riu

EN BREF
250m dénivelé +
530m de longueur
K3 ou AD
✭✭✭✭✩

Est-ce que météocat dit vrai ? Oui, on a pu le vérifier ce mardi en montant en Andorre, seule région de la Catalogne épargnée par la pluie. L’ascension du Roc d’Esquers est une très belle ferrata, homogène dans le niveau, atypique et finalement assez difficile, au dessus d’Escaldes-Engorny. La voie se faufile en zig-zag sur une grande falaise assez chaotique dans un ambiance sauvage et forestière. En haut, on rejoint le coll Jovell qui domine un magnifique vallon de haute montagne: le vall de Madriu, classée au patrimoine de l’Unesco. On y a même vu le champignon de l’île mystérieuse !


Carte & topo

ACCÈS
En Andorre depuis le  village d’Escaldes-Engordany, juste au-dessus d’Andorra-Vella. Sur un des rond-points, prendre à droite (en venant d’Espagne) direction Engolasters et Vall de Madriu. Monter sur quelques lacets dans la c/de la Plana jusuq’à trouver un petit pont à droite qui franchit le torrent. Se garer de l’autre coté du pont.

Topo de la ferrata


Descriptif

APPROCHE (10′)
Retraverser le petit pont sur le Madriu et monter quelques mètres sur la route. Un chemin part à droite, direction Cami de les Molleres. La ferrata est aussi indiquée. Monter 5′ sur ce sentier qui s’enfonce dans la végétation puis tourner à gauche (pancarte) pour rejoindre rapidement en suivant les points jaunes jusqu’au départ.

RETOUR (45′)
Prendre le sentier qui part derrière de col et descendre à droite. À la première bifurcation, suivre à droite en descendant le cami dels Matxos par le GR11. Puis avant Ramio, prendre à droite le GR11 le cami de la muntanya jusqu’à Entremesaïgues. Continuer ensuite ce GR11 vers c/ de la Plana où un chemin pavé littéralement mène au parking.

La via ferrata, ouverte en 1999, est exposée Sud. L’équipement est excellent, même si quelques points sont un peu éloignés. Le balisage est présent sur tout le parcours avec des points jaunes. 1 pont et un passage déversant à négocier.

Part 1
Il s’agit de l’enchaînement de plusieurs grandes dalles inclinées ou quasi verticales (sur)équipées de barreaux gros comme le pouce et de chaînes. La voie zigzague entre les rochers et entre les arbres. La mousse qui recouvre la roche affiche ds tons verdoyant et le torrent en contre-bas donne de la voix. On se sent très vite loin de la ville.

Part 2
Les difficultés commencent. La voie se verticalise nettement et les barreaux sont plus espacés. 3 passages plus aériens et assez difficiles sont à franchir en dévers. Ça tire pas mal dans les bras et il y a un rétablissement à faire assez amusant sur une arête rocheuse. Les appuis pieds se font souvent sur la paroi, rendant la grimpe plus technique. Cela se termine sur un replat.

Part 3
Le final est le plus spectaculaire. Jusque là le nez un peu dans la falaise, la voie remonte alors une grande crête très bien équipée pour surplomber toute la vallée et en bas le village d’Escaldes. Un petit pont tibétain très aérien mais heureusement très court (5m) vous attend là-haut: une chaîne pour les pieds et 2 câbles et c’est tout. Une dernière longueur verticale et la voie passe une arête que l’on désescalade de l’autre coté. Quelques barreaux plus loin c’est l’arrivée de la ferrata proprement dite.

Part 4
Ce n’est pas fini  ! Il faut rejoindre le coll Jovell (1780 m) et le sentier qui y monte, balisé de points jaunes n’est pas de tout repos (20′). Et c’est là qu’on a vu notre champignon de Tintin et l’île mystérieuse..


Images de la ferrata

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS