Sarratanas, Sierra de Guara, Espagne

Dans les oscuros

Dans les oscuros

EN BREF
Canyon torrentiel
135m de dénivelé
800m de longueur
4 rappels (15m max)
V3 – A1 – IIII
✭✭✭✭✩

Situé dans le Somontano, à l’est du canyon du rio Vero, un peu après le hameau d’Asque, entre Colungo et Arcusa, ce barranco est de toute beauté et notamment le secteur final à la fois abrupt, encaissé et étroit, dans une ambiance de clair-obscur aux couleurs étonnantes. Cependant, la descente est loin d’être évidente, avec de nombreux passages délicats et exposés en opposition dans la première partie et une paire de rappels étroits et sinueux dans la seconde. Même si le barranco est sec, les marmites ont tendance à retenir les eaux de pluies et certaines sont assez profondes et presque inévitables. En remontant ensuite sur le versant ouest en direction d’Arcusa, on peut dans un virage, observer idéalement d’au dessus le parcours réalisé depuis le cirque de départ jusqu’à la sortie sous le pont.


Carte & Topo

ACCÈS
Depuis Leida (A2) en continuant vers Huesca. Un peu avant Huesca, bifurquer à droite vers Abiego puis Bierge et prendre la direction de Colungo. Passé le village continuer vers le nord direction Arcusa. La route va monter et passer par un petit hameau (Asque). Continuer pour trouver un pont qui traverse le Fornacal au km26 avec une pancarte qui indique “Barranco las Gargantas”. Se garer là juste avant sur la gauche.

Topo du canyon


Descriptif

APPROCHE (30′)
Prendre le sentier qui part juste derrière cette pancarte, donc coté est du pont. Ça monte un peu puis le chemin va en fait remonter en contre-haut du barranco Sarratanas jusqu’à sa tête où l’on peut observer un grand cirque aplati en forme de grande cuvette: l’impluvium, grand récupérateur des eaux de pluie. Pas de difficulté mais le sentier est vaguement balisé et il y a des passages un peu expo à gauche. En tout rester à flanc et à niveau quasiment tout le temps pour aller chercher vraiment le haut du canyon.

RETOUR (15′)
On passe dans une zone de chaos où il faut passer dessus dessous dedans pour sortir finalement dans le lit du Fornacal à l’aplomb du long pont d’où on est parti. Traverser plein sud sous le pont et trouver un peu plus loin, à droite, sur une zone moins pentue, un sentier improvisé pour remonter jusqu’à la route, un peu au dessus du pont.

Le canyon, exposé Ouest a été ouvert en 1990 et fait partie de la cuenca du Fornacal. Coté Difficile, il a un dénivelé de 135m. L’équipement est bon, prévoir une combi par temps froid.

Part 1
Depuis l’impluvium jusqu’à l’entrée dans les oscuros. Ouvert au début, avec un peu de végétation à traverser, le barranco devient un peut plus étroit en dessous. Les premières vasques d’eau stagnantes sont facilement évitables, moins par la suite. Arrivés dans le secteur des estrechos, il s’agit soit de franchir en opposition (pas évident) soit de mouiller le tee-shirt (en plein été ça peut le faire). Un des passages les plus délicat est même équipé pour rappeler au dessus de la marmite. Ensuite le goulet se ré-ouvre un peu et ça tourne franchement à gauche pour arriver dans une grande zone de chaos avec une superbe voûte de terre rouge. Passer à l’intérieur et entrer dans les oscuros..

Part 2
La plus belle et la plus intéressante, por supuesto ! Ça démarre par une série de ressauts (4 et 5m tout de même) à désescalader en finissant dans des marmites bien pleines. N’étant pas équipé combi et vu que le passage semblait un peu tendu, on a été chercher un rappel à droite monté sur un arbre. Ce rappel de 15m environ permet de sauter les ressaut et même d’enchaîner le rappel suivant (R6). Juste après, le rappel (R15) est très particulier. Départ hyper étroit, parcours sineux. Une 1ère marmite pleine et il faut continuer en obliquant vers la gauche pour aller finir plus bas au dessus d’une autre marmite remplie. La sortie est délicate pour retrouver pied sur la petite plateforme. Enfin et pour finir, un dernier rappel (R10) dans un presque trou pour sortir définitivement et atterrir dans la “cueva Aguilar”, fin du parcours.


Images du canyon

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :