Topo Randonnée

Tagoujimt n'Tsouyane

Taghia, Maroc

5/5
Tagoujimt n'Tsouyane, Taghia, Maroc 1

Publié le

Au départ de Taghia, face à Oujdad, cette immense pyramide de calcaire aux teintes orangées  qui domine le village, un sentier franchit une immense paroi coté Ouest grâce à d’astucieux sentiers berbères aménagés au dessus du vide. Du plateau d’altitude on rejoint une source puis un sommet à presque 3000m, proche du Tagoujimt n’Tsouyane, pour s’offrir une incroyable vue sur le Haut Atlas et ses nombreux sommets enneigés. La 2ème partie nous fait basculer au Nord pour finalement rejoindre l’immense canyon aride et sauvage d’Akka n’Tazaghte qui revient vers Taghia. Un trek long et assez éprouvant mais absolument fantastique, avec des panoramas exceptionnels. À ne pas manquer !

Accès au site

Depuis Azilal, rejoindre le village de Zaouia Ahansal. De là, traverser Agoudim et poursuivre la piste sur 2 ou 3 kms pour laisser la voiture au dernier petit village pas loin d’une mosquée rose (possibilité de faire garder sa voiture pour 50 dh par jour).

Approche (1h30′)

Continuer à pied sur la piste pour très vite traverser un torrent et rejoindre le sentier qui mène à Taghia dans la gorge, en contre haut coté gauche (en travaux pour en faire une route actuellement). Après 45′ environ poursuivre sur la gauche et finir par le sentier original en se faufilant entre les parois. On découvre progressivement le site et au bout le magnifique petit village de Taghia, au cœur d’un grand cirque de calcaire. Le gite de Youssef Reski en haut du village est tout à fait recommandé pour profiter du séjour et de la vue (150 dh en demi-pension à ce jour).

Le parcours

Longue boucle de plus de 22 kms, sur un itinéraire globalement évident mais  pas ou peu marqué, avec de nombreux évitements à anticiper dans les canyons de retour. Il est préférable de partir avec un guide local pour éviter de chercher trop longtemps..

Le sentier pour franchir la paroi ne saute pas au yeux depuis le bas mais en fait l’accès se fait par un petit vallon caché par les parois, à l’intérieur et donc pas visible depuis le bas. Les passages finaux de la 1ère partie sont donc aériens mais larges et sans difficulté. Le passage du “Tire-Bouchon” est très court et assez simple (petite escalade dans un goulet en colimaçon).

Si on veut écourter ou éviter de faire la grande boucle, il est possible alors de faire demi-tour depuis le plateau, avec tout de même des vues splendides sur le cirque de Taghia et la vallée (4h à 4h30 en aller-retour).

Part 1 : Le plateau par le Tire-Bouchon (2h à 2h30)

Du bas et à l’entrée du village, traverser le pont de béton qui enjambe le torrent et monter exactement en face en direction des grandes parois. On remonte les pentes herbeuses qui tranchent sur la roche violette caractéristique du coin. Plus haut, en s’approchant de la base des parois, ça part plus à gauche pour rejoindre un large vallon pentu et caillouteux. En montant on s’enfonce en fait entre les parois et tout en haut, c’est plus étroit et là se trouve le départ des escaliers berbères. Le sentier est ainsi renforcé astucieusement avec pierres et bois de bois. Avant de sortir, on peut soit passer dans le Tire-Bouchon (30m) ou suivre le nouveau sentier aménagé pour les mules.

On sort alors sur une large vire très aérienne et on surplombe toute la vallée: vue panoramique exceptionnelle ! Suivre cette vire en continuant de grimper pour finir sur une arête et rejoindre le plateau supérieur (2600m) remontant le lit d’un petit torrent asséché (qui débouche sur l’immense cascade que l’on voit de Taghia). Vite on se retrouve dans une cuvette d’altitude, avec des petites boules de végétation au sol et la perspective directe du sommet à venir.

Part 2 : Le sommet (1h30 à 2h)

Remonter la cuvette plus ou moins au centre en visant le sommet. La source se trouve là, au pied de l’ascension avec un petit abreuvoir au dessus d’une cascade. Poursuivre au-dessus puis plus haut rejoindre l’arête à gauche pour monter jusqu’au sommet avec un panorama de plus en plus grand. On termine à près de 3000m sur une grande table de roche plate, idéale pour admirer la vue à 360° sur l’Atlas et les parois scuptées (et enneigées !) du Jebel Azourki à 3690m au Nord.

 

Part 3 : Les canyons (3h à 4h)

Du sommet, plonger au Nord en visant le seul goulet qui offre une porte de sortie de ce coté. Grande descente sur une zone de steppe pour s’engager en bas dans les gorges. Une cave à gauche sert d’abri aux bergers puis le sentier descend tranquillement dans le canyon en serpentant. Plus loin on marche dans la végétation et avant que le lit du torrent ne devienne trop compliqué, s’extraire coté droit pour poursuivre à flanc en prenant de hauteur par rapport au canyon. On suit ainsi les reliefs un bon moment pour finalement passer une grande épaule et basculer cette fois coté Akka n’Tazaghte. Le sentier dévale alors de façon très abrupte les pentes caillouteuse pour terminer tout en bas dans le lit du grand canyon.

Une fois dans le canyon Akka n’Tazaghte, il reste un bon moment à marcher pour le descendre et rejoindre le sentier de Taghia. L’itinéraire est plutôt cairné mais oscille entre le lit, le flanc droit et gauche, pour éviter le chaos et les blocs qui obstruent le torrent asséché (pas évident !). Enfin, on sort sur un petit hameau là où Akka n’Tazaghte rejoint le sentier principal qui mène à Taghia.

Retour (45′ à 1h)

Il reste à refaire la route de l’approche pour revenir à Taghia par le sentier des gorges puis le long du torrent jusqu’au village.

 

Profil

Technique

Altitude max ✦ 2950m
Distance ✦ 22 km
Dénivelé ✦ 1350m
Difficulté ✦ D
Durée ✦ 7h à 8h

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Photos Galerie