Invitation au voyage

La Falaise, via ferrata de Freissinières, Hautes-Alpes

La Falaise, via ferrata de Freissinières, Hautes-Alpes 2
La Falaise, via ferrata de Freissinières, Hautes-Alpes 3
Vire minimale sur les traversées au-dessus de la Freissinières

Découverte d’un itinéraire historique : la via ferrata de Freissinières, 1ère ferrata construite en France en 1988, sur le modèle italien. Surplombant la belle vallée de Freissinière qui se ferme sur le Sud des Écrins, le parcours aérien est superbe, empruntant une succession de vires et de traversées au-dessus du vide, dans un environnement de calcaire aux teintes orangées. Une progression logique, utilisant au mieux les faiblesses de la paroi, avec un équipement excellent mais où il est cependant presque obligatoire de prendre appuis et prises de mains directement sur le rocher. Un très beau parcours, plein Sud, qui peut donc se faire aussi en hiver, la preuve !


Fiche technique

Type ✦ Via Ferrata
Lieu ✦ Freissinières, Hodouls
Région ✦ Haute-Alpes, Massif des Écrins
Pays ✦ France
Dénivelé ✦ 200m
Orientation ✦ Sud
Difficulté ✦ K3+
Altitude max ✦ 1600m
Durée ✦ 3h à 3h30
Intérêt ✦ ★★★


Accès au site

Entre l’Argentière-la-Bessée et Mont-Dauphin sur la N94, tourner pour rejoindre Freissinières. À l’entrée du village, prendre à droite en direction du col d’Anon. Passer les Hodouls et se garer dans le premier virage en épingle avant le hameau des Roberts. Il y a sur ce petit parking un panneau d’information sur la ferrata et le départ du sentier d’approche.


Carte & Topo

topo ferrata Freissinières
Topo officiel de la ferrata de Freissinières

Description du parcours

Approche (30′)

C’est très bien indiqué jusqu’au départ de la ferrata. Suivre le sentier qui traverse vers l’Est pour venir progressivement se placer sous la paroi principale. Bifurquer plus loin en forêt pour monter jusqu’à rejoindre le pied des parois. Là, à droite, c’est le sentier de retour depuis le Clôt du Puy. À gauche, ça monte encore plus raide le long de la base du rocher. On trouve assez vite les premiers mètres de ligne de vie qui mène au départ, sur le coté Ouest de la falaise.

Parcours (1h45 à 2h15)

La ferrata équipée en 1988 est en très bon état, avec de nombreuses petits broches ajoutées semble-t-il récemment pour aider à la progression. L’espacement des barreaux oblige souvent à utiliser les prises et appuis offerts par le rocher, patiné du coup sur certaines sections.

La majorité de l’itinéraire équipé se fait en traversée sur des vires parfois très étroites ou en adhérence. Quelques petites sections plus verticales ou légèrement déversantes, à la montée ou à la descente. La difficulté tient surtout à la dimension aérienne du parcours et aux passages qu’il faut négocier en utilisant le rocher.

Partie 1 (K2/K3, 45′ à 1h)

Cette première partie est peu difficile et un peu moins aérienne que la seconde partie. 3 petites sections verticales dont une entre 2 rochers pour rejoindre une dalle inclinée sur laquelle on marche pour contourner une arête et entamer une longue traversée aérienne au-dessus de la vallée de Freissinières.

Plus loin, ça descend un peu et le parcours suit un grand rentrant de la falaise. Puis ça remonte par palier, ça traverse à nouveau pour finalement descendre verticalement et retrouver la base de la falaise. C’est la fin de la 1ère partie.

Un échappatoire à ce niveau permet de revenir en évitant la seconde partie, un peu plus longue et légèrement plus difficile. Sinon marcher un peu pour une transition avant de repartir sur le rocher.

Partie 2 (K3/K3+, 1h à 1h15)

Ça repart en traversée aérienne , sans réelle difficulté, qui mène à une désescalade raide, voire légèrement déversante. Plus loin, l’itinéraire passe sous une haute faille pyramidale qui forme un abri. On en sort par un étroit couloir entre la paroi et un bloc avant de repartir sur des vires parfois minimales.

Au bout, demi-tour et le tracé monte en sens inverse avant de zigzaguer, alternance de traversées et de grimpe en dalle. La sortie est là, au-dessus, après une dernière section à négocier sans barreau. On est quasiment au sommet des parois.

Retour (45′ à 1h)

Chemin de retour parfaitement indiqué là aussi. Suivre le sentier qui rejoint la forêt, monter un peu avant de rejoindre le Clôt du Puy (1660m). Partir alors à droite vers Freissinières, descendre en forêt pour retrouver un sentier qui va refaire en gros le parcours de la ferrata mais un cran plus bas. Très beau retour donc, aérien et avec à nouveau de belles vues sur la vallée de Freissinières qui mène aux Viollins, point de départ d’une autre randonnée dans la vallée.

On retrouve après un bon moment la bifurcation de l’approche à la base des parois. Reste le sentier en forêt et la traversée pour revenir au parking de départ.


En images

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS