La Peonera Inferior

Publié le dans , espagne , aragon | 2 Comments

Dans les Estrechos de la Tamara, Peonera Inferior


La descente du canyon de la Peonera, partie inférieure, suit les méandres et les étroits formés par le rio Alcanadre en provenance de la Sierra de Galardon entre la Sierra de Guara et les Pyrénées. Après la section des Gorgas Negras puis du Barrasil, 2 autres descentes emblématiques du coin, les eaux turquoises et translucide du rio continuent leur chemin dans la partie supérieure puis l’inférieure, entres les parois de calcaires orangées et les chaos rocheux, formant étroits, cascades, vasques et biefs dans une ambiance sauvage extraordinaire. Une mention spéciale pour cette descente, habituellement extrêmement fréquentée, que nous avons parcouru seuls au monde, effet covid qui a semble-t-il éloigné les foules de canyoneurs de la Sierra de Guara.


Accès au site

Si l’on veut faire seulement la partie finale de la Peonera Inferior correspondant aux Estrechos de la Tamara, on peut se garer sur la route entre Rodellar et Bierge (voir topo sur descente canyon). Pour faire l’intégrale de la Peonera Inferior, de rendre à Morrano et suivre la piste qui mène au mirador vers la Peña Falconera. Se garer à cet endroit, point de retour également.

Carte & Topo

En bleu l’approche et le retour pour la descente intégrale de la Peonera Inferior. En violet, l’approche pour descendre uniquement les Estrechos de la Tamara.

Voir en plein écran

Description du parcours

Approche 45'

Du parking, descendre sur le sentier bien tracé et juste en dessous, virer à gauche en direction de la Peña Falconera et la Fuente de Tamara. Continuer de descendre doucement en direction de la Peña caractéristique, appelée aussi le Huevo de Morrano (l’oeuf de Morrano). On passe une seconde bifurcation plus bas (sentier du retour à droite) et en poursuivant à gauche ça remonte un peu pour traverser et passer finalement au pied des parois sculptées et sous le Huevo de Morrano. Juste après, on passe un petit col pour finalement redescendre en sous-bois. Un peu plus bas, bifurquer à droite (panneau indiquant l’entrée du Barranco de la Peonera). On voit assez vite la faille rocheuse qui abrite le rio Alcanadre. Reste à descendre une petite section bien raide sur le rocher pour rejoindre le torrent dans un virage. Là on peut s’équiper pour entrer facilement dans l’eau.

Parcours 3h30 à 4h

Parcours très aquatique avec de nombreux et longs biefs à nager, des vasques et autres cascades arrosées à négocier en chemin. Le canyon peut se descendre sans matériel, en simple combinaison, mais il y a 3 cascades équipées pour rappeler éventuellement. Dans ce cas, prévoir une corde de 10m minimum.

La première partie, la plus longues, est assez ouverte et on alterne marche et natation pour traverser de longues vasques d’eaux translucides. Quelques petits ressauts mais rien de difficile. La seconde partie correspond aux Estrechos de la Tamara. C’est la partie finale du canyon, la plus intéressante. Le canyon est à cet endroit plus encaissé. On trouve plusieurs ressauts plus important (5 à 6m) qu’il faut désescalader ou rappeler, des zones de chaos dont une où l’on se faufile sous un énorme bloc pour sortir dans l’eau sous les rochers (mini oscuros), quelques petits sauts optionnels et de grands biefs parfois très étroits à nager dans une décor sauvage de toute beauté.  Finalement, après un dernier long bief dans un couloir de calcaire, on sort au niveau de la Fuente de la Tamara, large ouverture où se trouve le sentier de retour.

Retour 45'

Remonter par le sentier qui sort en rive droite pour rejoindre plus haut la bifurcation de la marche d’approche et revenir sans trop d’effort au parking de départ.

En images

2 Responses to “La Peonera Inferior”

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS