Gorgas Negras

Publié le dans , espagne , aragon | 0 Comments

Progression aquatique dans les gorges noires


Le canyon peut-être le plus emblématique de la Sierra de Guara et pour de bonnes raisons. Un parcours aquatique engagé, sauvage et exigeant, dans un univers minéral splendide où le calcaire sculpté et les eaux vertes translucides du Rio Alcanadre qui commence sa course au travers de la Sierra. L’entrée dans une faille gigantesque se fait par un très long couloir de calcaire aux teintes noires où se succèdent vasques, biefs et petits chaos nécessitant une progression très aquatique. Au bout, le canyon vire à 90° pour une seconde partie plus ouverte et un peu moins aquatique : le décor reste splendides et on alterne marche et nage dans des petits étroits et une eau bien plus froide en raison d’une résurgence à mi-parcours. Une magnifique option incontournable, reste à profiter d’une belle fenêtre météo et des bonnes conditions aquatiques pour s’y lancer.


Accès au site

Le départ du canyon se fait du village de Rodellar. Sur l’A2 entre Lleida et Huesca, tourner vers Abiego, Bierge puis enfin filer vers Rodellar au bout de la route. Départ du village.

Carte & Topo

Voir en plein écran

Description du parcours

Approche (2h30 à 3h, 10kms, 475m de D+)

Approche longue mais finalement pas trop énergivore si l’on part tôt pour éviter le soleil et la chaleur de la Sierra. De Rodellar, descendre derrière le village pour prendre la direction des Surgencias del Mascun. En descendant par de grandes vires, on est assez vite dans le lit du torrent. remonter au Nord en longeant les secteurs d’escalade, contourner le dauphin pour arriver au croisement au pied de la via ferrata. Là partir à gauche (Ouest) en direction de Gorgas Negras (panneau). Le sentier remonte le barranco de las Gargantas et en haut, on trouve la bifurcation : à gauche le sentier du retour depuis le départ du Barrasil, à droite en direction de Nasarre. Partir donc à droite dans une gorge qui va serpenter avant d’obliquer plus à l’Ouest. Nouvelle bifurcation : suivre Nasarre, le terrain est plus plat, traverser le village abandonné en rejoignant le GR1 et continuer après le village tourjours sur le GR1. Ça redescend un peu et on aperçoit au loin l’entrée de Gorgas Negras. Plus bas, quitter le GR1 pour partir à gauche vers Gorgas Negras, à nouveau indiqué. Longue descente en sous-bois et avec de grands lacets pour finalement tout en bas croiser et recroiser le rio Alcanadre jusqu’à trouver l’entrée du canyon, à l’endroit ou le Rio Used débouche de la droite. On peut s’équiper là ou éventuellement plus loin, à l’entrée des gorges.

Parcours (4h à 5h)

La descente est très aquatique, surtout dans la 1ère partie, vérifier le débit d’eau avant le départ. L’eau est plus froide en fin de 1ère partie et dans la seconde, la qualité de la combinaison est donc essentielle. On trouve 3 rappels tous dans la partie 1. Certains sont apparemment « sautable », à vérifier selon le niveau de l’eau. Au niveau engagement, dans la partie 1, aucun échamppatoire possible et seulement 1 ou 2 possibilité de se mettre hors crue. Da,s la seconde partie c’est beaucoup plus ouvert et on peut s’extraire sans problème du lit du torrent, même si on trouve pas à priori de sentier pour s’échapper avant Chasa;

Partie 1 : Las Gorgas Negras (2h à 2h30)

Après un quart d’heure aquatique pour se faufiler dans le couloir calcaire, on trouve le 1er rappel R1 (7m) coté droit au bout d’une petite vire rocheuse. Derrière le parcours aquatique se poursuit, petites vasques, petits ressauts, sans difficulté. 45′ environ plus loin, le second rappel R2 (8m) équipé en rive droit, évitable en désescaladant le gros bloc au milieu. Encore 15′ de progression aquatique pour arriver au niveau du plus beau rappel du canyon, le R3 (12m), équipé en rive gauche, sous une cascade bien arrosée. On sort en nageant pour poursuivre dans le couleur qui commence à prendre des teintes orangées. Avant de sortir de cette première partie, on sent un refroidissement notable de l’eau qui perd quelques degrés… Puis, dans un grand chaos, le canyon fait un grand virage à gauche à 90° pour voir la seconde partie plus ouverte se profiler.

Partie 2 : Estrechos de Tedero à La Chasa (2h à 2h30)

Après le chaos du virage, on marche en terrain plat, parfois dans l’eau, la gorge est beaucoup plus ouverte. Après 1h15 environ, on trouve une derrière cascade (R7 sur le topo ?) que l’on peut éviter par la gauche avec une corde fixe. Nous n’avons pas vu les rappels R5 et R6 du topo et aucun rappel de 22m. Ensuite, 1h encore de parcours avec une alternance de marche aquatique et de nage dans de longs biefs dans de beaux étroits. En progressant, le canyon s’ouvre de plus en plus et l’eau disparait un peu. On débouche alors après 2h environ dans une grande ouverture et un rocher découpé en pierre rose caractéristique : La Chasa. Un cairn sur le bord indique le sentier de retour.

Retour (1h30, 5kms)

Prendre le petit sentier qui sort du canyon en rive gauche et monter raide pour rejoindre le collado de San Cristobal en 30′ environ. Poursuivre pour revenir cette fois à la bifurcation de l’approche, en haut du Barranco de la Gargantas. Refaire ensuite le chemin en sen inverse : barranco de la Gargantas, le dauphin et les virers pour revenir à Rodellar.

En images

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS