Invitation au voyage

Le Paradis des Grenouilles, Jebel Kwar, Oman

Au relais R13

Au relais R13

Grande voie majeure d’Oman ! Depuis un moment sur les tablettes, c’est le jour de se lancer sur les 500m de paroi vertigineuse du Jebel Kwar face au non moins impressionnant Jebel Misht, montagne quasi magique et emblématique d’Oman. 13 longueurs, 10h de grimpe sur un rocher splendide, la voie a été équipée en quelques jours seulement par une équipe du Revalpin, bravo et merci à eux, c’est très impressionnant ! Autant dire que tout est fantastique sur cette voie, les passages non protégeables ayant été équipés avec quelques pitons et spits, le tracé astucieux, la ligne de rappel parfaite et l’ambiance tout simplement fabuleuse. Les cotations sur certaines longueurs sont peut-être un peu généreuses mais qu’importe, c’est une voie monumentale, inoubliable.

Accès
Depuis la route d’Ibri à Nizwa, tourner à hauteur de Kaburah pour filer vers Misht. Après une double virage à angle droit et avant d’arriver au village d’Al Ain, passer une 1ère école puis tourner au niveau de la seconde, la contourner par la droite et prendre la piste qui part derrière. Une grosse bosse à passer et bifurquer alors de suite à droite sur la piste qui va monter sur les collines. Après 30′ minutes environ, après avoir laissé une piste à droite qui mène à une antenne, on débouche enfin au pied de la paroi, sur un camp d’été abandonné, l’oasis Manjub. Campement possible là, à coté d’un petit jardin, avec vue du les 700 ou 800 de paroi et de l’autre coté le sommet de Misht. (cf. plan d’accès du Revalpin)

Approche (1h)
Vu qu’elle se fait de nuit ou au petit jour, il faut un peu plus de temps que 45′. Passer de l’autre coté du jardin par la gauche pour attraper le falaj et le remonter jusqu’à un petit bassin (aux grenouilles ?). Continuer vers le haut dan sels blocs en visant un grand dièdre un peu blanchi. Une fois au pied du dièdre monumental, monter à droite pour emprunter une large vire du 1er étage de la falaise. Traverser, descendre puis remonter et un petit cairn indique le chemin pour monter encore d’un cran et trouver le départ de la voie dans un angle. Cairn au pied et points visibles à 5m dans une fissure grise.

Parcours
La voie est parfaitement orientée nord, face à Misht. 500m annoncés pour 13 longueurs (30m, 35m, 50m, 50m, 30m, 50m, 50m, 40m, 25m, 30m, 25m, 50m, 35m) même si on ne trouve pas les mêmes distances, le compte est bon ! Tous les relais sont équipés (ceux des rappels) ou semi-équipés. Prévoir un jeu de friends et coinceurs en doublant peut-être du 0.5 au 2 et une quinzaine de dégaines ont suffit. Il y a un pas en 6b+ mais faisable en A0 en tirant sur une lunule, sinon 6a+/6b obligatoire.

L1 (30m, 6a+)
Monter dans la fissure verticale avec 3 points, continuer avec des prises franches. relais R1 un peu à droite (6a maxi ?)

L2 (35m, V)
Dalle avec fissures verticales, pas de difficulté.

L3 (50m, IV)
Remonter le plan incliné légèrement à gauche pour trouver le relais R3, sous la vire sur un petit mur. Là marcher 100m environ vers le haut en à droite pour rejoindre le pied d’une sorte d’aiguille coupée, à droite d’une zone blanche déversante.

L4 (50m, 6b)
Dalles picotées, petites réglettes, c’est très beau et homogène (6a+ maxi ?). Plus facile en fin de longueur, relais sur un replat.

L5 (30m, 6a+)
Tout droit en haut au milieu de tafonis (trous dans le rocher). Pas évident à protéger avant de trouver une série de lunules. relais en sortant à droite (6a maxi ?)

L6 (50m, 6b+)
En diagonale à droite vers le bolt bien visible puis grimper verticalement en finesse. Ensuite passer à gauche d’un petit dévers blanc avec une fissure franche et sortir sur un replat (6b max). La suite avec 1 pas plus dur (6b+ ou A0) et finir un peu plus haut.

L7 (50m, V)
Aller chercher un dièdre un peu caché à droite et ensuite c’est une sorte de vire incliné herbeuse et caillouteuse. Monter encore vers la gauche pour monter un relais avec 1 piton au pied d’un nouveau mur)

L8 (40m, 6a)
Partir dans le dièdre formé avec bloc aiguille fissuré et branlant en haut. Passer au dessus et continuer jusqu’à trouver le relais R8 dans un renfoncement (V+ max ?).

L9 (25m, 6a+)
Sortir à droite du trou, un pas athlétique (6a+) un peu curieux et continuer verticalement un peu vers la droite avec 1 bolt. Finir sur une fissure et se rétablir pour trouver le relais à droite.

L10 (30m, 6b)
En diagonale, une première fissure puis une mini traversée. monter encore et traversée à nouveau sous une plaque (piton + lunule) pour finir sur du picot et des écailles fines. À ce stade, ça fait mal aux doigts !! Relais avec une seul point.

L11 (25m, 6a)
Partir à droite dans un dièdre pas évident, un peu curieux à grimper. Ensuite, finir vers la gauche pour le relias sous une immense dalle sous le sommet.

L12 (50m, V+/6a)
Tout droit dans la dalle, passer à gauche d’une plaque et obliquer légèrement à droite pour viser l’arête. Un pas final en 6a (? ou bien c’est la fatigue) et relais assez incroyable au pied d’un dièdre lissé coté ouest et au bord du vide.

L13 (30m, V+)
Remonter le dièdre avec la face droite et sortir à gauche pour attaquer la fin du pilier. Relais sur une zone de replat, à 50m du sommet. Pour finir, 50m libre en III pour atteindre enfin le sommet, enfin.. il reste au dessus encore quelques 150 ou 200m de paroi pour rejoindre le haut du Jebel ! Mais assez pour aujourd’hui !

Sortie et retour (4h environ)
C’ets simple, 11 rappels à enchainer, en sautant R10, R8 et R7 (rappels décalés placés dans l’axe). Les 2 derniers rappels sont faisables en 1 fois (60m, si si on a mesuré !). L’approche en sens inverse, de nuit évidemment n’est pas du tout évidente… mais on finit par tomber sur le falaj et retour au coin du feu, à rêver du Paradis.


Topo de la voie

Plan d'accès à l'oasis Manjub (Revalpin)

Plan d’accès à l’oasis Manjub (Revalpin)

topo paradis des grenouilles

topo de la voie (Revalpin)


Galerie de photos

2 Responses to “Le Paradis des Grenouilles, Jebel Kwar, Oman”

  1. Laurent&Veronique

    Les images sont magnifiques ca donne envie. En lisant le titre je pensais vous voir avec un grand complet deguisés en grenouilles, à jouer à qui saute le plus haut ou bien à qui coasse le plus fort ds les canyons .. et ainsi faire participer ces pauvres batraciens à vos jeux d’eau. Au fait ca peut sauter jusqu’à quelle hauteur une grenouille?
    Bises de Toulouse

    Répondre
    • arcodep

      Je ne sais ce que valent les grenouilles de Manjub mais en tout ça elles vivent bien dans un petit paradis, au pied d’une immense muraille sous la protection magique du jebel Misht.
      Bises de Dubai aux futurs globe trotters !

      Répondre

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :