Invitation au voyage

Degoum à Harigwa Camp (1er jour), Gheralta, Tigray, Ethiopie

EN BREF
Trek +2000m
1500m de dénivelé +
Assez difficile
6h à 7h
✭✭✭✭✭

Sur les hauts plateaux du Nord de l’Ethiopie, entre Mekele et Axoum, le massif du Gheralta abrite de nombreuses églises rupestres creusées et façonnées depuis le IVème siècle dans le grès. C’est l’occasion de démarrer un trek de 3 jours au départ de Degoum pour parcourir les sommets et les vallées du Sud au Nord et découvrir les églises les plus inaccessibles, perchées à flanc de falaise, parfois littéralement au bord de plusieurs centaines de mètres de vide, leur incroyable architecture au coeur du rocher, les peintures à même le rocher et les prêtres ou moines qui vivent là, parfois depuis plusieurs dizaines d’année. Cette 1ère journée comprend 2 ascensions à plus de 2300m pour une distance totale de marche de près de 15kms dans un paysage splendide, à la rencontre également des villageois des habitations environnante. Spectaculaire bivouac sous la protection d’un immense arbre au milieu d’une plaine africaine d’où l’on image facilement que jadis on pouvait y rencontrer girafe, zébus ou autres félins aujourd’hui disparus.


Carte & Topo

ACCÈS
Depuis Mekele, prendre la route au Nord en direction de Wukro et une fois passé le village, tourner à gauche vers Degoum, Magab, Hausien. C’est une route en mauvaise état, parfois de la piste et la progression est lente. À hauteur des 1ères falaise du Gheralta sur la gauche et avant le village de Degoum, se garer ou se faire déposer pour démarrer le trek à travers champ. Étant donné que le trek est itinérant, le mieux est de se faire déposer en donnant rendez-vous au véhicule au bivouac du 1er soir.

Les tracés des 3 jours de trek: 1er journée orange, 2ème jour en bleu, 3ème jour en vert.

Carte des églises rupestres


Descriptif

LOGISTIQUE
Même si c’est organisable seul, il est vraiment plus confortable d’engager un guide local officiel de Megab qui se chargera de tout: transport, alimentation, tente et eau pour les 3 jours. En plus, l’accès aux églises nécessite de prévenir les prêtres qui parfois habitent en bas au village et des autorisations et permis d’accès sont à demander (et à payer) pour pouvoir visiter.  Nous sommes partis avec Gebre (prononcer Guébré), jeune guide officiel de Megab, efficace et sympathique (Tel +251 9 14 53 98 45 – gebre.wmariam@gmail.com). Tous les prix et les conditions du trek sont à négocier clairement avant ! (environ 70 $ par jour par personne).

1500m de dénivelé cumulé avec 2 ascensions à plus de 2300m, une distance de près de 15km au sol en font une journée de trek assez physique mais sans réellement de difficulté, excepté un petit passage à désescalader pour redescendre entre les 2 montagnes.Prévoir de l’eau en quantité suffisante car le ravitaillement est compliqué.

Yohannes Maeqdi Church
Après avoir traversé les champs et les villages en direction de la montagne, le sentier monte alors assez abruptement en petits lacets pour rejoindre le sommet par la gauche. La petit église est creusée au fond d’un petit couloir de grès blanc. Belles peintures.

Abouna Abraham Church, Débré Tsion mountain
Passer l’église de Johannes Maeqdi en restant sur la crête avant de trouver un passage pour dévaler les falaises de grès. Pour accéder au bas de la vallée, un petit passage dans un trou à désescalader sans trop de difficulté. On traverse alors la large vallée pour rejoindre la base de la montagne suivante, Debré Tsion. Il faut accéder par l’Ouest pour trouver un sentier bien marqué qui monte raide jusqu’au sommet. Plusieurs passages à même le grès avec des petites marches creusées pour faciliter la progression. En haut, on rejoint le bord de la falaise coté Est. Là se trouve Abouna Abraham, plus imposante que la précédente. Autour de l’église, à l’intérieur du rocher, un couloir circulaire même à une minuscule salle de prière sculptée. On trouve aussi en chemin quelques trous où reposent les ossements des moines morts à cet endroit.

Harigwa Camp
Depuis l’église, on reprend le sentier en sens inverse pour redescendre du sommet avant de bifurquer à droite pour rejoindre une nouvelle vallée plus étroite. Quelques passages sont à désescalader, un peu expos mais pas si difficile (IV+). Commence alors un longue marche pour remonter entre les 2 montagnes vers Est avant de contourner et de continuer vers le Nord. On passe entre les maisons et les champs cultivés. Finalement, accès à une large plaine bien verte que l’on traverse jusqu’au camp, sous un immense arbre aux branches gargantuesques !


Image du trek

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :