Invitation au voyage

Falaises de Vingrau, Pyrénées-orientales

Falaises de Vingrau
Falaises de Vingrau
Dans la L1 des Carcassonnais, falaise de Vingrau

Ré-ouvert très récemment (2015), le site des falaises de Vingrau offre des voies sportives et quelques grandes voies (2 ou 3 longueurs). Ces secteurs font partie du projet de la Route de la Grimpe avec Tautavel et Opioul. L’endroit est plus sauvage que les Gorges du Gouleyrous, l’accès plus long et l’équipement plus aléatoire, d’autant plus que le site a été maintenant classé terrain d’aventure. La vue reste cependant splendide et aérienne sur la région et le rocher fantastique. L’équipement présent est assez bon, avec des broches scellées mais attention aux relais pas toujours équipés pour rappeler. Un certain nombre de voies sont aussi cotées en terrain d’aventure. Il est donc préférable de prévoir un peu de matériel en plus, même en sportif, quelques coinceurs, sangles, maillons rapides et cordelettes. Nous avons avons en l’occurrence testé une grande voie et le retour par le haut s’est avéré long et paumatoire. Puis un secteur sportif, bien dur pour finir.


Accès au site

Le village se trouve globalement au nord-ouest de Perpignan, à la frontière entre les P.O et l’Aude. Depuis Perpignan, prendre la sortie d’autoroute qui indique Opioul, Tautavel et après quelques kilomètres et le passage d’un petit col, on débouche dans cette splendide vallée en arrivant par Vingrau. Dans le village, prendre la direction d’Opioul. Sortir du village et après quelques lacets on voit l’immense barre rocheuse. Se garer dans le dernier virage en épingle sur un mini parking avec le départ d’un sentier d’approche (sinon plus haut)


Description des voies

Approche (10′ ou +)

Remonter par le sentier assez bien marqué qui suit en contre-bas les falaise. S’avancer jusqu’à la hauteur du secteur visé pour monter un peu à l’arrache, sans vraiment de sentier marqué.

Les voies

Elles sont globalement exposées Ouest ou Sud-Ouest, donc à l’ombre toute la matinée, au soleil dans l’après-midi et ça tape (super en hiver). Les niveaux annoncés sont bien là, et vu la distance des clous, vaut mieux être dans le niveau pour passer sans se faire peur…

SECTEUR LES CARCASSONNAIS

Remonter assez haut, la falaise est un peu cachée derrière un pilier. Orienté plus nord-ouest, le secteur reste à l’ombre plus longtemps. On était parti pour faire Massacre au Burin, le nom nous ayant bien fait tripé, mais en voyant le 6b+ en dalle de la première longueur, on est passé sur la voie d’à coté, la voie des Caracassonnais, plus abordable.

Les Carcassonnais (75m, V+, n°5)

Le départ n’est pas clair, on est peut-être parti sur la L1 de La Cidalle et la Four Spits. La longueur 1 en V est relativement facile et le relais R1 se fait dans la dalle. Les longueurs L2 et L3 peuvent s’enchainer, avec une grimpe très agréable. Après l’arbre, sur la petite vire (pas de relais vu ?), continuer pour finir et atteindre le sommet. Le passage le plus dur se franchit avec un pas en V+.

Descendre en rappelant dans la voie est probablement la meilleure solution (mais prévoir maillons rapide et cordelette). Sinon remonter et descendre par le goulet le plus au Sud, mais c’est long et pierreux.

SECTEUR ANABOLISANTS

Un des premiers secteurs au dessus du petit parking. Un joli pilier, de plus en plus dur en allant sur la gauche.

The Rose (27m, 6a+, n°7)

Départ exposé mais on peut placer un petit friend pour protéger. Un mur à trous avant le final plus simple.

L’Erreur est Humaine (27m, 6b+, n°6)

Très dure. Les 5 premiers mètres en dalle hyper-fine avant un gros pas avec des trous à doigts et pas de pied. La 2de partie est moins dure.


En image

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS