Via ferrata delle Trincee

Canazeï, Dolomites, Italie

4/5
Via ferrata delle Trincee, Dolomites 1
Escalade du piton bonus

Publié le

Voie classique et historique des Dolomites, la via delle Trincee se déroule sur la ligne d’arêtes du Mesola et du Padon, face à l’imposante Marmolada, point culminant du massif. Si l’entrée dans la voie est verticale et assez technique, la suite est aérienne mais sans vraiment de difficulté pour suivre les crêtes, dessus, à droite ou à gauche, avec un panorama exceptionnel, même si aujourd’hui le temps était en partie couvert. Voie historique également dans la 2ème partie sur les crêpes de Padon, avec les anciennes installations militaires de la 1ère guerre mondiale et quelques galeries d’époque creusées à même la falaise. Un parcours donc original, intéressant et varié. Qui peut être exceptionnel avec un temps dégagé.

Accès au site

Monter vers Bolzano depuis Trento et prendre à droite pour rejoindre Canazei. De là, prendre la route vers le Passo de Fedaia. Une fois au lac de Fedaia, sous la Marmolada, se garer devant le refuge Castiglioni.

Via ferrata delle Trincee, Dolomites 2

Approche (1h)

Monter sur le sentier n°698 en face du refuge, coté opposé à la route. On remonte dans un vallon herbeux en grands lacets pour atteindre en 45’ le haut du téléphérique de Porta Vescovo qui vient d’Arabba. Poursuivre vers l’Est 15’ et on est au pied de la ferrata (à vue et indiqué).

Parcours (2h30′)

La voie s’étend sur un axe Ouest-Est avec des panoramas exceptionnels sur la Marmolada au Sud et le groupe Sella au Nord. L’itinéraire est facile à suivre même si le sentier sur les Crêpes de Padon ets moins bien balisé. L’équipement en place est excellent. La difficulté réside principalement dans la 1ère partie et sur quelques passages faciles mais très aériens. Prévoir une lampe frontale pour s’orienter dans les galeries.

Part 1 : Mesola (1h)

Attaque verticale sur rocher noir, un peu poli, pas si évident car il n’y a que le câble pour aider. On prend vite de la hauteur et les passages en dalles et en traversées sont bien aériens. On débouche sur une arête étroite et on passe ensuite un petit pont suspendu. La site suit plus ou moins la crête à droite ou à gauche, avec quelques petites désedcalades sans difficulté. Enfin ça redescend après 45’ sur un petit col. En traversant, on retrouve de équipement qui mènen à une sorte de piton rocher sur-équipé (récent ?) que l’on peut gravir en bonus avec de belles sensation de grimpe.

Part 2 : Crêpe du Padon (1h30 à vérfier)

Poursuivre sur la crête le sentier qui continue plutôt coté Sud avec vue presue permanente sur la Marmolada. On trouve vite des premières ruines et petites grottes de la guerre. Le sentier est toujours aérien, parfois assez étroit et avec des panoramas également sur le coté Nord. Après une désescalade, on traverse une première fois la paroi dans une courte galerie dans le sens Nord-Sud. Puis Ça continue coté Sud avec des passages équipés quand c’est nécessaire. En bout de parcours, on entre à nouveau dans la paroi pour cette fois une très longue et impressionnante galerie, comportant plusieurs sorties latérales. Ça ressort au niveau du refuge bivouac Bontadini. Fin de parcours.

Retour (1h)

Du refuge bivouac Bontadini, descendre coté Est vers le refuge du Passo Padon. Et haut du téléphérique du Padon, prendre le sentier marqué points jaune et rouge qui revient vers l’Ouest. On longe la crête en sens inverse mais bien en dessous. Au bout on peut couper pour retrouver le sentier d’approche sous le refuge de Porta Vescovo qu’il suffit de redescendre en sens inverse jusqu’au parking.

Profil

Technique

Alt. Max. ✦ 2700m
Dénivelé ✦ 380m
Longueur ✦ 670m
Difficulté ✦ K3
Durée ✦ 4h à 5h

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS