Invitation au voyage

Qarn al Ghamaydah, Jebel Shams, trek W4, Oman

au bord du grand canyon

Au bord du grand canyon

Quezaco ? Tout simplement le sommet sud du Jebel Shams. Enfin c’est ce qui est écrit sur le topo officiel.. En revanche pour l’altitude, je ne sais plus: 2997m sur ce même topo, 3075 sur wikipédia, 3009 ailleurs, 3007m je ne sais où.. Bref arrondissons à 3000, ce qui fait de ce rocher le plus élevé d’Oman. Ceci dit ce sommet ne ressemble à rien et le trek vaut surtout pour les vues incroyables sur le grand canyon du wadi Nakhur au sud en montant depuis le plateau et  sur le Wadi Sahtam avec 2000m de parois vertigineuses sur la crête coté nord.  Balisé officiellement avec la triple bande rouge, blanche et jaune, le sentier dit W4 est facile. L’ascension démarre de 2000m environ pour grimper progressivement le long du grand canyon avant de filer sur la crête rejoindre le sommet.

Accès
À partir d’Al Hamra (entre Ibri et Nizwa) se rendre sur le plateau qui domine le grand canyon, camp de base du trek. Remonter le wadi Ghul, passer le village abandonné puis continuer 30km de plus antre piste et asfalte pour rejoindre le plateau à 1950m (4×4 préférable mais passe en berline si temps sec). Là il y a un resort à gauche, le panneau de départ explosé par le soleil. Prendre la piste qui descend, il y a les premiers marquages du W4. Un bon coin là sous les arbres pour camper.

Parcours (4 à 6h)
Le trek est balisé tout du long, et c’est tant mieux car il n’y a pas de sentier tracé proprement dit. On marche sur de la caillasse, sur du rocher. Les marquages sont très visibles, parfois en quantité (!) mais j’ai réussi à me perdre 2 ou 3 fois, plus à l’aller qu’au retour (du probablement au soleil de face en montant). On peut découper l’ascension en 4 parties.

Part 1: vers le bord du canyon
Départ du plateau et après avoir passé 2 ou 3 petit wadi, le sentier nous mène au Pulpit, au bord du grand canyon (petite tour rocheuse qui surplombe le wadi Nakhur)

Part 2: remonter le dôme
Le sentier longe le précipice et les vues sont toutes exceptionnelle. On prend la mesure des dimensions gigantesques de ce canyon. Il y a un décrochage bien plus haut où l’on redescend un peu avant de remonter toujours sur le bord, mais on sent qu’on arrive au bout.

Part 3: rejoindre la crête
Là le chemin va filer à flanc à droite pour rattrapper en diagonale en quelque sorte la crête et on débouche alors avec une vue sur le wadi Sahtam coté nord. À gauche au-dessus de nous, se trouve l’autre sommet du jebel Sham avec un radar météorologique (zone militaire)

Part 4: la crête
Cette dernière partie est peut-être la plus éprouvante. Certainement à cause de l’altitude qui va de 2700 à 3000m mais aussi parce qu’on va monter et descendre pas mal de fois pour atteindre le dernier sommet. Il y a un ou deux passages à escalader, très facile et enfin on voit le bout, le Qarn Al Ghamaydah, qui ressemble disons à une sorte de proue avancé au dessus du vide. Le sentier rase par endroit littéralement le précipice, très impressionnant, les pieds sur une corniche suspendue au dessus du vide.

Retour (3 à 4h)
Demi-tour pour repasser le même sentier en sens inverse. Pas de surprise donc, avec toujours autant de caillasse, attention aux chevilles. Les vues du grand canyon valent le coup aussi dans ce sens, avec un éclairage différent. Vertigineux.


Topo du trek

Topo du trek

Topo du trek


Galerie de photos

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS