Wadi Kerak, Moab, Jordanie

sortie de la série des 3 rappels

EN BREF
Canyon aquatique
4 rappels (30m max)
Moyennement difficile
5h à 6h
✭✭✭✩✩

Entre Amman et Petra, au milieu de la région du Moab à l’ouest de la mer morte, le wadi Kerak se descend sur 10 bons kilomètres dans un décor sauvage de toute beauté. Sans difficulté particulière et avec quelques rappels dont un très beau sous une jolie cascade, le parcours reste essentiellement plat avec peu d’eau à cette période, mais suffisamment pour se rafraîchir à volonté. La partie centrale, dans un défilé palmiers suspendus, est assez étonnante et mène au pied d’une grande cascade de 80m qui signe la fin du canyon. Autant dire qu’il serait surprenant de rencontrer d’autres personnes par ici, encore moins en plein été.. En revanche, la fin pour sortir sur la route d’Aqaba est bien longue, sans grand intérêt et le retour par la route à organiser ou à improviser en stop.


Carte & Topo

ACCÈS
Par la route 35 qui va de Kerak vers la mer morte. À 8kms environ en descendant, tourner à droite niveau du village de Mumiya, en contre-bas de la route. Prendre la rue qui descend juste avant un arrêt de bus rouillé, au 1er croisement tout droit et plus bas à gauche (rue avec glissière de sécurité). Juste après prendre la rue qui descend encore et continuer de descendre en lacets jusqu’à ce que le bitume se termine en piste caillouteuse. Se garer par là.

topo wadi kerak (T.Howard)

topo wadi kerak (T.Howard)


Descriptif

APPROCHE (20′)
Du bout de la piste, un sentier pentu permet de rejoindre assez rapidement et à vue le lit du wadi.

RETOUR (2h)
C’est long et sans grand intérêt car il faut continuer le wadi jusqu’au bout, passer un petit barrage et continuer encore sans eau cette fois. Au final on rejoint la route qui longe la mer morte vers Mazra’a. Là, faire du stop pour remonter vers Kerak, jusqu’à Mumiya pour retrouver la voiture, sauf si on a pu y déposer un second véhicule.

Le canyon est très long en distance et suit un itinéraire d’Est en Ouest, comme tous ceux de la région. 4 rappels à franchir, le 1er de 60m mais faisable en 2 ou 3 fois, les autres courts (moins de 10m) mais incontournables. Prévoir à minima une 60m et de la cordelette + maillons rapides pour ré-équiper éventuellement. La combinaison en été est non nécessaire vu le faible débit a cette période et la température de l’eau qui frise les 30°. Le topo est tiré du guide “Jordan, Walks, treks, Caves, Climbs and Canyons” écrit par Di Taylor et Tony Howard aux éditions Cicerone (2de édition 2008).

Part 1
Marcher dans lit du wadi en suivant le cours de l’eau. On franchit plus loin une sorte de couloir de grès caractéristique qui marque réellement le départ du canyon. Encore de la marche puis passer une cascade en la contournant sur la droite et plus loin arriver à la 1ère cascade, la plus belle, très encaissée et en 3 étages. Faire un 1er rappel R1 de 30m environ (2 bolts à relier + maillon) pour passer les 2 premiers étages puis un second rappel R2 de 25m dans la cascade (relais au dessus).

Part 2
Poursuivre en suivant le cours d’eau et déboucher dans un très long et profond défilé de parois noirâtres garnies d’une végétation luxuriante, des palmiers poussant à 50m du sol, plantes et roseaux, on s’attendrait presque à y voir des singes.. Par endroits, le canyon est beaucoup plus étroit et encaissé formant une impressionnante galerie rocheuse. Après un bon moment un rappel de 5m (R3) pour franchir une petite cascade (à gauche, avec un palmier au milieu, un seul bolt) où on peut prendre une petite douche massage bien chaude. Juste après un 4ème rappel court (R4, 6/7m) par évident car glissant et surplombant.

Part 3
Continuer dans le défilé puis passer sous une arche formée par un énorme bloc coincé entre les parois. Encore plus loin, on arrive dans un virage à gauche à 90º et on peut admirer splendide cascade de 80m et s’y rafraichir, version livre de la jungle. Suivre le wadi sur la gauche donc avant de progressivement sortir du défilé, le wadi s’ouvrant franchement. Fin de la course.


Images du canyon

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :