INVITATION AU VOYAGE

TOPO

Barranco del Mascun, Sierra de Guara

Publié le dans , , | 0 Comments

Mascun

Canyon majeur de Guara, la descente du Mascun est longue et éprouvante, très belle malgré le peu d’eau qui court cet été. Une approche longue mais superbe pour commencer très haut, au niveau du Saltadero As Lañas qui donne le ton: enchainement de cascades assez courtes, vasques d’eau bien remplies et souvent plutôt froide, grosse course pour enchainer la partie supérieure (la plus intéressante) et la partie inférieure en guise de retour. Combi obligatoire même en plein été, des réserves d’eau et une bonne dose d’énergie pour 8 à 9h d’effort. Paysages splendides et des oscuros de toute première qualité. Peu de photos persos cette fois-ci, l’appareil ayant fini à l’eau après les premiers rappels. À refaire !

Accès au site

Le départ du canyon se fait du village de Rodellar. Sur l’A2 entre Lleida et Huesca, tourner vers Abiego, Bierge puis enfin filer vers Rodellar au bout de la route. Départ du village.

Carte & Topo

Description du parcours

Approche 2h30 à 3h

Depuis le village de Rodellar, suivre les indications « Surgencias del Mascun ». le charge chemin passe en hauteur pour rejoindre le lit du Mascun à hauteur du Dauphin. Continuer direction « Otin », ça va monter raide (45′), en haut passer sous le village abandonné d’Otin, laisser plus loin le barranco Raisen et enfin descendre à droite en suivant les cairns, passer en sous-bois jusqu’au lit du Mascun et l’entrée du canyon.

Parcours 2h30 à 3h

Le canyon peut se diviser en 3 parties: les cascades d’entrée, le Saltadero As Lañas, une section de transition intermédiaire puis les oscuros. Les rappels sont dans l’ensemble courts et une corde de 40m suffit. En revanche certains rappels sont peu confortables au départ, sur du rocher glissant et des accès pas toujours évidents.

Aucune grosse difficulté technique, quelques petits sauts à faire selon la quantité d’eau à vérifier. La combinaison est indispensable même en plein été, les vasques nombreuses étant bien remplies et l’eau souvent froide, voir glacée (résurgence souterraine).

Dans les oscuros, un rappel finit au dessus d’une sorte de grotte et il est difficile de ne pas finir dans le trou… Au niveau orientation, pas de difficulté non plus une fois engagé dans le canyon, si ce n’est sur la fin à la sortie des oscuros, pour éviter un gigantesque chaos, pour attraper un sentier qui monte sur la droite pour redescendre plus loin (aller le plus loin possible avant de descendre).

Retour 2h30 à 3h

Il s’agit enfant simplement de poursuivre le lit du Mascun dans sa partie inférieure. C’est moins encaissé, il n’y a pas de difficulté, l’eau se fait plus rare. On revient finalement après une longue marche à l’intersection du chemin d’approche pour faire ensuite le retour jusqu’au village en sens inverse.

En images

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS