HOME

Via ferrata

Via ferrata du Liauzu

Topo publié le | 0 commentaire

Dans les dévers du Dièdre Blanc

Quelque part entre Cahors et Figeac, au cœur du Lot, la via ferrata du Liauzu a été ouverte récemment et propose 2 parcours qui surplombent la vallée du Célé : le parcours Perce-Pierres court et peu difficile et le parcours Dièdre Blanc plus long et coté difficile. Avec un équipement plus que généreux, l’itinéraire proposé pour le parcours difficile consiste globalement en une longue traversée à flanc de falaise avec une première partie principale pas trop difficile et une seconde partie plus courte mais plus sportive avec 2 ou 3 passages déversants et aériens qui tirent bien dans les bras. Avec une grande passerelle et un pont népalais de près de 30m, la voie du Dièdre Blanc est une belle option dans la région à combiner avec une descente du Célé en kayak, une visite de la superbe cité médiévale de Figeac ou un tour au village de Saint Cirq-Lapopie un peu plus au Sud.

Fiche technique

Profil de l'itinéraire

Via ferrata avec 1 passerelle et 1 pont népalais - 490m équipé (parcours difficile) ou 210m (parcours facile) - 130m de D+

Situation géographique

Vallée du Célé, Cabrerets, au Nord-Est de Cahors, au Sud-Ouest de Figeac dans le Lot. Altitude maximale de 299m.

Difficultés techniques

Parcours Perce-Pierre niveau PD - Parcours Dièdre Blanc niveau D/D+ avec 1 passerelle et 1 pont népalais - 3 courts passages aériens en léger dévers

Orientation

La paroi est exposée Nord-Est

Terrain et environnement

Approche en forêt, paroi de calcaire blanc/gris. Forte chaleur en été. Proximité du Célé et possibilité de baignade.

Matériel et équipement

Équipement généreux : barreaux, pédales, plateformes de bois, passerelle et pont de singe.

Avis général

Parcours agréable et accessible pour découvrir la vallée du Célé.

Ressources

Page officielle de la via ferrata sur le site du Lot.

Accès au site

Depuis Figeac, prendre la D41 qui longe le Célé. passer Boussac, Espagnac, Brengues, Marcilhac puis Sauliac-sur-Célé. Poursuivre en direction de Cabrerets et à mi distance environ, dans un virage à droite, se garer sur le parking du Liauzu.

Carte & topo

Voir en plein écran

Descriptif de l'itinéraire

Approche 20 à 30'

Les départs des 2 ferratas sont très bien indiqués. Du parking, traverser le Célé par la passerelle métallique et juste là on trouve un panneau indiquant la via ferrata à gauche. Suivre le petit sentier qui longe la rivière et après avoir remonté un grand champ, ça monte un peu avec 2 ou 3 lacets. Là se trouve la bifurcation pour le parcours facile du Perce-Pierres à gauche. Poursuivre en montant tout droit. Après quelques lacets en forêt un peu plus raide, le sentier rejoint finalement une piste. Prendre à gauche et marche quelques minutes à plat ou en légère descente. Surveiller à gauche plus loin, un petit sentier qui descend pour rejoindre en 2' le départ de la ferrata du Dièdre Blanc. On se trouve à l'aplomb du Célé, pas encore sur la falaise. Il y a un grand panneau d'informations et les premiers équipements.

Parcours

Ici est décrit le parcours difficile du Dièdre Blanc. Il peut se découper en 2 parties : la première longue et pas très difficile (AD max) qui englobe la traversée centrale du parcours facile et la seconde plus courte mais plus difficile (D/D+ max) avec 3 petits passages plus athlétiques. On trouve un échappatoire au bout pour éviter le pont népalais final.

1ère partie : grande traversée

L’itinéraire débute tranquillement avec une traversée sur de mini lèvres rocheuses puis ça remonte doucement jusqu’à trouver la grande passerelle. De l’autre côté, ça redescend franchement pour plus bas reprendre la traversée. Assez vite, on croise la parcours facile qu’on va suivre sur toute sa longueur, en montant légèrement puis en redescendant mais globalement toujours en traversant et sans grande difficulté.

2ème partie : de plateforme en plateforme

Ça se complique juste au moment où on laisse la voir facile redescendre (et d’où on peut éventuellement d’échapper du coup). Une première section déversante à négocier pour faire un repos relatif sur une mini plateforme. Puis une seconde section, légèrement plus courte mais avec un peu de dévers aussi pour finalement traversée sur une paroi moins verticale.

Ensuite, on attaque une longueur très verticale mais pas si dure pour rejoindre une seconde mini plateforme littéralement suspendue au dessus du vide, où l’on peut s’assoir pour tester son vertige (!). Reste alors à sortir par une traversée de 5 ou 6m déversante aussi pour finir sur un rebord, là où se trouve l’échappatoire.

Pour terminer, l’itinéraire descend cette fois complètement sous nos pieds pour contourner une large arête et rejoindre le grand pont népalais de près de 30m avec un peu de balancé au milieu ! Fin du parcours Dièdre Blanc.

Retour 20'

De la fin du Dièdre Blanc, suivre la sente qui revient sur le sentier d’approche, juste un peu avant la jonction avec la piste. Redescendre jusqu’au parking en sens inverse.

Galerie de photos

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS