Wadi Saada

Saloot, Sayq Plateau, jebel Akhdar, Oman

3.5/5
Wadi Saada, Sayq Plateau 1

Publié le

Depuis l’étonnant Sayq Plateau, qui s’élève à quelques 2000m au dessus et un peu plus à l’est de Nizwa, on peut surplomber de magnifiques canyons qui font leurs chemins vers le sud, dans un décor impressionnant. Au départ partis pour descendre le wadi Quasheh, un des 2 wadis qui rejoint le wadi Tanuf, les conditions météos nous ont fait changer d’idée, vu la longueur annoncée, la quantité de pluie tombée et la cru subite des torrents. Nous avons découvert à la place le wadi Saada, plus court (9h tout de même !), plus ouvert et sans difficulté annoncée. Effectivement, ce canyon est assez ouvert et descends progressivement sous forme de randonnée aquatique aujourd’hui, dans un défilé monumental de falaises sauvages. Le parcours est long, avec de nombreux chaos à négocier et s’il manque quelques sauts, rappels ou toboggans en chemin, le décor reste d’une grande beauté.

Accès au site

Depuis Birkat, monter vers Sayq. Il y a un check point juste là pour accéder la route pharaonique qui monte sur le Sayq plateau (Permis de conduire et 4×4 obligatoire, on ne sait pas trop pourquoi car rien de difficile et tout est bitumé). C’est assez long, arrivé à Sayq prendre à gauche dans le village pour descendre dans la grande dépression qui mène au village de Saloot, qu’on voit d’en haut. Juste avant de monter au village, prendre à droite dans le lit du torrent et trouver en bout de piste un endroit pour garer la voiture n°2 (et terrasses pour camper éventuellement).

Le problème c’est de laisser une voiture en bas du canyon (si une seul voiture, trouver un local pour vous monter depuis le bas). Depuis Nizwa, continuer sur la E15 pour bifurquer vers Birkat Al Mawz et prendre direction Wadi Al Muaydin, Jebel Akhdar. Juste après Birkat, sortir à gauche pour prendre une longue piste et laisser la voiture n°1 au niveau du village (point d’arrivée).

Approche (1′)

Immédiate car on est déjà dans le lit du wadi Saada.

Parcours (8h à 9h)

Aucun rappel à faire mais il y a quelques chaos assez délicats à négocier avec des désescalades pas si évidentes. Le reste c’est de la randonnée. Il peut y avoir pas mal d’eau, donc prévoir une combi.

Part 1 (3h)
Suivre le lit du torrent en cherchant la meilleure option pour passer les blocs et les bassins d’eau. Il faut contourner 2 ou 3 cascades par la droite ou la gauche sans trop de difficulté. La fin de la partie se situe au niveau d’un grand et profond goulet infranchissable que l’on contourne par la gauche pour rejoindre la jonction avec le wad Bani Habib qui vient de la droite.

Part 2 (5 à 6h)
Après peu de temps, on débouche sur un grand couloir plat à suivre. Passée cette section, on retrouve des gros blocs et quelques petites cascades à négocier. La fin est moins intéressante, avec à nouveau un grand chaos pas évident puis des blocs. Un joli resserrement avec de la roche polie grise puis poursuivre plus loin en montant à gauche. Suivre un vieux falaj défoncé puis le falaj en béton et sortir après un dernier défilé au parking du village où l’on a déposé la voiture n°1.

Retour

Remonter en voiture jusqu’au point de départ sous le village de Saloot, en 1h30 environ.

Profil

Technique

Régime ✦ aquatique
Difficulté ✦ v1-a2-III
Durée ✦ 8h à 10h

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS