Invitation au voyage

Tsingy de Bemaraha, Bekopaka, Madagascar

EN BREF
Via ferrata
Chemin équipé
3 km de distance
K2 ou Peu Difficile
✭✭✭✭✩

Au fin fond de l’Ouest malgache, 150 kms au Nord de Morondava, les Tsingy de Benamaraha se dressent au milieu de la brousse: gigantesque soulèvement de plaques calcaires formant un véritable champ d’aiguilles et d’éperons acérées et enchevêtrées. Le circuit Andamozavaky est la boucle officielle du parc national et permet de faire un joli tour au cœur du massif des parties les plus souterraines jusqu’aux sommets. Le parcours est à mi-chemin entre la via ferrata et le chemin équipé avec plusieurs ponts suspendus dont le principal de 15m environ et de nombreuses échelles pour escalader ou désescalader les passage les plus raides. On peut y croiser également des lémuriens en levant la tête dans la forêt qui borde le massif. Totalement isolé et très difficilement accessible avec 8h de 4×4 sur des pistes plus ou moins défoncées, le site reste impressionnant malgré l’isolement et l’obligation de s’y promener avec un guide sur le parcours officiel. Reste à savoir si cela vaut 2 jours entiers de 4×4 sur des pistes sans grand intérêt..


Carte & topo

ACCÈS
De Morondava, remonter la piste jusqu’à Belo sur Tsiribihina puis enchainer 100kms de piste jusqu’à Bekopaka, après avoir traversé le fleuve Mananbolo. Continuer encore 18 kms de piste toujours aussi difficile par endroit pour enfin accéder au site.



Descriptif

APPROCHE (15′)
Marche dans les champs et la forêt jusqu’à la bifurcation à droite qui mène à la partie grotte.

RETOUR (15′)
Les mêmes 15’ de retour sur le chemin d’approche jusqu’au parking.

Le parcours est donc totalement équipé, généreusement même. Pas de difficulté réelle mais les passages souterrains et aériens peuvent impressionner. La progression est également difficile d’où le nom de Tsingy qui signifierait en malgache « là où ne peut marcher pieds nus ». Le guide est obligatoire et le matériel fourni (baudrier, double longe, pas de dissipateur..). Quelques petits passages faciles à escalader ou à désescalader. Plusieurs ponts suspendus dont celui au sommet, à peu près à mi-chemin du parcours.

Part 1: 1ère séquence spéléo
Le sentier mène sous les bois au pied des 1ers tsingy avant de descendre pour accéder à une entrée sous le massif. La progression se fait ensuite à la frontale, dans de petits couloirs, parfois étroits, parfois assez bas, en serpentant sous la roche. À la fin, un dernier couloir très étroit remonte vers une salle intérieure qui marque la fin de cette partie.

Part 2 : séquence ferrata
On sort de la grotte pour attaquer diretcement les 1ères échelles qui montent raides sur les grands tsingy. Rapidement, on apercçoitt au-dessus le sommet et un petit mirador de bois. Une fois là haut, on a une 1er vue de ette partie du massif, très étendu.

Part 3 : traversée sommitale, chemin équipé
Grand pont suspendu puis 2ème pont juste après pour rejoindre un autre sommet avec un autre mirador de bois. L’itinéraire se faufile entre les aiguilles, les blocs pour descendre et remonter en restant cependant sur les crêtes. Vue impressionnante à 360° sur une partie du massif.

Partie 4 : descente et 2ème séquence spéléo
La boucle se poursuit par une descente magnifique dans d’étroits couloirs de calcaire sculpté et tranchant. On s’enfonce progressivement avant de terminer sous le massif avec de nouveaux passages souterrains. On sort ensuite en remontant progressivement avant de retrouver la forêt et la bifurcation du départ. Avec un peu de chance, on peu observer des Sifakas dans les arbres (lémurien blanc aux bonds incroyables et à la démarche en pas chassé dit le lémurien danseur).


Images de l’itinéraire d’accès


Images de la ferrata

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :