INVITATION AU VOYAGE

TOPO

La Rhune, Pyrénées Atlantiques

Publié le dans , | 0 Comments

La Rhune, Pyrénées Atlantiques 2

La Rhune, le premier sommet des Pyrénées Atlantiques qui donne le départ de la chaîne. Belvédère spectaculaire sur la côte basque coté espagnol et français, l’itinéraire qui monte au sommet offre de magnifiques vues panoramiques tout au long du chemin. Avec un jeu de boucles qui forment au final un 8, le parcours est varié, évite l’affluence touristique et termine sur la visite des ruines de la redoute étoilée de Korakhandia, vestiges archéologiques des fortifications napoléoniennes du début du 19ème siècle. Sans compter les belles rencontres avec de splendides Pottoks.

Accès au site

Se rendre à Ascain, à l’Est de Saint-Jean de Luz. Traverser la ville en visant au Sud. Monter droit sur une petite route et se garer au bout, sur le parking des Carrières. Il y a un panneau d’information avec une carte du parcours sur la cabane des WC.

Carte & Topo

Voir en plein écran

Description du parcours

Approche 30'

De parking, monter directement dans les bois pour couper et retrouver la piste au-dessus. Enchaîner un second raccourci puis suivre la piste ensuite avec de grands virages. On monte doucement en direction de La Rhune qu’on voit assez vite. Plus haut, le sentier de retour arrive du bas à gauche. À cet endroit débute la boucle en 8 du parcours.

Parcours 3h30 à 4h

L’itinéraire emprunte une série de sentier bien marqués, l’axe principal large et fréquenté, les boucles à l’aller et au retour sur des tracés plus discrets et avec moins de passage.Difficile de se perdre mais la carte ou le tracé GPS est bien utile au moment des croisements ou des changements de direction. La difficulté est raisonnable en distance et dénivelé, seul la desecente coté Ouest de La Rhune est plus raide et peut impressionner.

Partie 1 : Belvédère Ouest (50′ à 1h)

Suivre la large piste qui va monter en obliquant à l’Ouest. On se retrouve alors sur un large plateau herbeux qui domine la plaine et la côte au loin. Poursuivre en restant bien à droite pour longer quasiment le bord de la dépression. On rejoint finalement un belvédère avec un orri et une petite table de pierre au centre. Premières vues panoramiques sur la côte et le Pays Basque espagnol.

De là, poursuivre en suivant toujours le bord mais en obliquant vers La Rhune. Le sentier traverser puis passe entre des blocs rocheux avant de descendre sur un replat où se croise les chemins. On est au pied du pic.

Partie 2 : La Rhune, 905m (45′)

Monter sur le sentier principal, beaucoup plus large et bien fréquenté par les randonneurs ou les trailers. Ça monte en forêt puis à découvert, de plus en plus raide, avec une série de lacets. Tout en haut, en visant les constructions du sommet, on rejoint finalement la fin des rails de la crémaillère.

Encore quelques escaliers et la plateforme supérieure sous la grande antenne. 905m, vue 360° sur toute la région. On est exactement sur la frontière franco-espagnole.

Partie 3 : Sous la Rhune (1h)

Depuis le sommet, derrière l’antenne coté Ouest, descendre raide sur le mini-sentier qui zigzag dans les rocher. C’est assez abrupte et à plusieurs endroits il faut s’aider un peu des mains. C’est aérien et un peu expo par endroit mais pas de difficulté technique.

Plus bas, passés les ressauts rocheux, dévaler la pente pour rejoindre le col entre la Rhune et la Petite Rhune. Du col, partir à droite et descendre sur un sentier bien marqué qui va ensuite traverser à flanc pour revenir sous La Rhuen. Au départ en découvert, on passe ensuite en forêt pour finalement rejoindre le croisement de départ, au pied du pic.

Partie 4 : Redoute de Koralhandia (1h)

Redescendre un peu sur le chemin de la montée puis dans le creux, bifurquer plein Est pour traverser une forêt. Puis plus loin, en terrain découvert, croiser un torrent sur un petit pont et remonter en restant haut.

On passe alors sur une crête pour retrouver le panorama sur la plaine. Filer lors à nouveau plein Est pour marcher jusqu’aux ruines des fortifications du 18ème : le redoute étoilée de Korlhandia.

De là, improviser sans difficulté un chemin pour revenir et descendre vers l’Ouest. En bas on retraverse le même torrent pour remonter un peu et trouver un large sentier herbeux. Le suivre, descendre dans un vallon, traverser un autre cours d’eau puis remonter pour joindre la piste de l’approche, au départ de la boucle.

Retour 20'

Prendre le même large chemin avec les raccourcis à la fin pour finir au parking de départ.

En images

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS