Via ferrata de Chironne, Chamaloc

Publié le dans , france , drome | 0 Comments

A la sortie de la traversée des toits


À l’entrée Sud du Vercors, dans un magnifique paysage de haute montagne, la via ferrata de Chironne propose un parcours sportif très intéressant, aérien, avec un passage original derrière une aiguille rocheuse et une section centrale en dévers physique et soutenue. Très fréquentée en haute saison, la voie vaut le détour pour le panorama exceptionnel tout du long sur la vallée de la Drôme. Des options sont possibles pour profiter du parcours avec moins de difficulté mais la voie reste dure et s’adresse à des pratiquants confirmés.


Accès au site

Depuis la ville de Die, monter au Nord par la D518 en direction de Chamaloc. Poursuivre après le village et monter la série de grands lacets pour rejoindre le col de Rousset. Se garer juste avant le tunnel sur la droite ou un peu avant sur le côté si le parking est complet.

Carte & Topo

Voir en plein écran

Description du parcours

Approche 10'

Depuis le parking, marcher sur la route en redescendant pour trouver très vite le panneau d’information de la via et la piste qui monte vers la base des falaises en suivant un bout du GR 93. Ça monte tout doucement et une fois dessous des falaises, quitter le GR et prendre le tout petit bout de sentier qui mène au départ, au pied d’un haut pilier.

Parcours 1h à 2h

Équipement parfait, presque trop par endroit, des relais chainés pour rappeler au cas où. Le balisage et le fléchage pendant la voie et au retour sont impeccables.

Partie 1 : la Chandelle (D)

Départ assez vertical et de plus en plus en remontant un haut pilier, avec quelques petits rebords pour faire des pauses et arriver sous la Chandelle, une sorte d’aiguille rocheuse légèrement décollée de la paroi, invisible de loin. La voie passe alors coté gauche pour se faufiler entre la Chandelle et la paroi par un petit couloir original à passer en opposition avec quelques petits pédales et terminer en équilibre sur une poutre collée à la paroi. Juste après, sortie possible pour s’échapper et passer par la variante plus facile.

Partie 2 : la traversée des toits (TD)

Section la plus soutenue, la plus physique. Traverser au-dessus du vide et passer une arête pour trouver derrière le départ du passage en dévers. Une volée de barreau très rapprochés facilite la progression et permet de se longer à tout moment pour se reposer les bras. Le dévers est quasi permanent et assez prononcé par endroit. Ça monte en oblique pour plus haut traverser horizontalement. Il y a un passage délicat avec 2 barreaux très large à négocier en déséquilibre arrière et sans trop pouvoir se longer. Après, la fin de cette partie diminue de difficulté mais reste très aérienne. Au bout de la traversée, encore un petit pas tonique et on sort sur la grande vire.

Partie 3 : la grande vire (Transition)

Remonter un peu pour retrouver la base des parois supérieures. Marcher simplement le long du rocher jusqu’à se placer au pied des murs de la partie finale.

Partie 4 : le final (AD)

Plus facile, cette dernière partie comporte toute de même une série de murs légèrement incliné et plusieurs ressauts avant de traverser à nouveau et de gravir la dernière paroi qui nous fait sortir sur le sommet. Panorama exceptionnel au Sud.

Retour 20'

Du sommet, descendre en suivant les énormes cairns et en longeant la paroi. Plus bas, basculer à gauche pour descendre la pente et après un grand lacet, on trouve un large chemin du GR 93 de Pays du tour du Vercors dromois. On revient très vite au parking de départ au Col de Rousset.

En images

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS