×
Randonnées Escalade Alpinisme Via ferrata Canyoning Ski de rando Raquettes
×

Faire une recherche Fermer la recherche

TOPO

Pic d’Aneto par l’Ibon de Salterillo, retour par les Ibones de Coronas, Benasque

Publié le |

2 Comments

Le Pic d'Aneto, avec ses 3404m, domine d'une petite tête les Pyrénées devant le pic des Posets, son voisin immédiat. L'ascension du sommet par l'ibon de Salterillo permet d'éviter la longue traversée du glacier de plus en plus délité depuis la brèche du Portillon. L'accès au sommet par le Pont de Mahomet, est très aérien mais sans difficulté. La descente par les Ibones de coronas sur le versant Sud-Ouest est plus sauvage, dans un décor minéral avant de dévaler littéralement jusqu'aux spectaculaires gorges de Vallibierna, plus de 1000m plus bas.

Sur le Pas de Mahomet, sommet de l’Aneto, vue sur l’Ibon de Coronas

Fiche technique

Lieu de départ et de retour : la Besurta (1900m)  / Refuge des Coronas (1970m) dans les gorges de Vallibierna, Benasque, Aragon, Espagne
Type de parcours : randonnée de haute montagne en traversée
Distance à parcourir : 13 km
Dénivelé positif cumulé : +1505 m
Dénivelé négatif cumulé : -1435 m
Durée totale estimée : 8h à 9h
Altitude min et max :  1900 m / 3404 m
Balisage : cairns tout au long de l'itinéraire
Équipement en place : aucun
Matériel à prévoir : crampons, piolet, trace GPS utile

Difficultés : les passages du glacier sous le sommet (crampons), la section aérienne du Pas de Mahomet au sommet (facile mais impressionnant) et la désescalade du collado de Coronas (50 premiers mètres très raides).

Accès au site

Se rendre à Benasque en Aragon, dans le parc national du Posets-Maladeta. En période estivale, l'accès au parking de la Besurta est fermé et on doit prendre une navette depuis Benasque ou mieux depuis le parking de l'Hôpital de Benasque (3,30 € actuellement l'aller simple, 25').

Pour le retour, revenant par les gorges de Vallibierna, il y a également une navette qui fait le trajet du refuge des Coronas jusqu'à Benasque ou Senarta si on a laissé un véhicule à cet endroit (11 € le retour simple, 45').

Attention, les navettes prennent les marcheurs en fonction de l'ordre d'arrivée et en priorité ceux qui sont munis d'un billet aller-retour. En cas de navette pleine, attendre la suivante ou faire le chemin à pied...

Descriptif de l'itinéraire

Parcours

1ère partie : de la Besurta à l'Ibon de Salterillo par la Renclusa (2470m, 2h)

3/4 d'heure pour remonter jusqu'au refuge de la Renclusa puis continuer à gaiche en montant raide pour passer au col de la Renclusa et basculer dans le vallon du Plan des Aigualluts. Descendre un peu et au moment où le sentier part vers le bas en direction du Plan des Aigualluts, poursuivre en restant en hauteur et en direction du Sud. Le sentier remonte en s'enfonçant de plus en plus loin pour finalement se hisser au niveau de la cuvette formé par l'Ibon de Salterillo, aujourd'hui à sec. De là on voit très bien le sommet de l'ANeto et le chemin qu'il reste à parcourir pour remonter le large glacier presque totalement à découvert, sur de grandes dalles lissées par la glace et l'eau.
2ème partie : de l'Ibon de Salterillo au sommet de l'Aneto (3404m, 2h30 à 3h)

Entamer la remontée en suivant l'un des itinéraires cairnés qui se faufile entre et sur les dalles polies. On trouve plus haut quelques petits névés à traverser mais pas grand chose. On peut même éviter le glacier en escaladant sans difficulté à gauche pour se placer sous la Punta Oliveira-Arenas. Là, une section de 100m à remonter sur neige (crampons) le long de la paroi jusqu'au ressaut à grimper qui donne accès à la rampe sommitale. Monter en marchant dans la caillasse jusqu'à se trouver devant le Pont (Pas ?) de Mahomet.

Il s'agit d'une section d'environ 50m sur une arête très aérienne, à passer en se tenant sur les blocs posés là. Pas de difficulté mais beaucoup de gaz à droite et à gauche. Juste après c'est le sommet. Au Sud-Ouest, on surplombe le vallon de Coronas et les Ibones de la descente.
3ème partie : de l'Aneto au refuge de Coronas par les Ibones de Coronas (1970m, 2h30 à 3h)

Revenir sur ses pas, passer le Pont de Mahomet toujours aussi aérien et refaire la section enneigée sous la Punta Oliveira-Arenas. Juste en dessous, trouver un chemin dans les blocs pour obliquer à l'Ouest en contourant la Punta et traverser les névés pour atteindre le Collado de Coronas. La descente est au départ très raide et il faut désescalader avec précaution. Plus bas, la pente s'adoucit mais le parcours jusqu'aux Ibones de Coronas dans un champ d'éboulis est long et assez physique. On atterrit sur les rives ondulées de granit rose qui plongent dans les eaux bleutées de l'Ibon de Coronas. Pause repas idéale.

Longer l'Ibon par la gauche en suivant les cairns et découvrir d'un coup tout le chemin à faire pour finir en bas des gorges de Vallibierna. Le sentier va descendre un second palier en passant à coté d'un autre petit étang plus bas puis encore plus bas au niveau de l'Ibonet de Coronas. Là suivre le sentier qui descend sur la gauche du barranco de Coronas et de la grande cascade. La pente est raide puis s'adoucit plus bas en forêt. On croise alors la piste principale à suivre à droite pour terminer au niveau du refuge de Coronas ou des Pescadores. Traverser le petit pont juste après. Là se trouve la station de bus pour la navette retour vers Sanarta ou Benasque.

Carte & topo

Le tracé de l'itinéraire de l'ibon de Salterillo au sommet de l'Aneto est indicatif car il existe plusieurs options pour remonter l'ancien glacier dans un dédale de dalles et de rochers (cairns de partout !)

Voir en plein écran

Photos

Commentaires

Une réponse a "Pic d’Aneto par l’Ibon de Salterillo, retour par les Ibones de Coronas, Benasque"

    • arcodep

      Merci ! c’est une très belle course, et le retour par les Ibones de Coronas original et spectaculaire

      Répondre

Laisser un commentaire

Le HTML basique est autorisé. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnes-toi a ce fil de commentaires via RSS

En savoir plus sur Climbing7

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading