TOPO Randonnée

La Faja de las Flores par les clavijas de Cotatuero et de Salarons, la Pradera d’Ordesa, Torla

Topo publié le |

3 Comments

Sur la Faja de Flores, en direction du Cirque de Salarons

La Faja de las Flores, un itinéraire exceptionnel dans l'un des plus beaux sites des Pyrénées. La boucle proposée se fait depuis la Pradera d'Ordesa en passant par les petites sections équipes des clavijas (clous fixés sur les parois pour aider à la progression) : les clavijas de Cotatuero à l'aller et celles de Salarons et de Carriata au retour. Une faja, signifiant littéralement "bande" ou "ceinture" est une vire à flanc de paroi, l'équivalent des "sangles" que l'on trouve dans les Alpes. La parcourir ne présente aucune difficulté technique, on marche sans jamais utiliser les mains, mais c'est surtout le grand vide tout proche qui peut impressionner. Rester donc bien attentif tout du long, surtout que l’œil est plutôt attiré par les extraordinaires points de vues aériens et les perspectives fantastiques sur le canyon d'Ordesa qui court à nos pieds. Une randonnée majeure, assez exigeante en terme de dénivelé, mais qui restera pour tous dans les plus beaux paysages de haute montagne des Pyrénées.

Fiche technique

Lieu de départ : parking de la Pradera d'Ordesa, Torla, Aragon, Espagne
Type de parcours : randonnée de haute montagne en boucle, avec passages équipés
Distance à parcourir : 13,5 km
Dénivelé positif cumulé : +1230 m
Dénivelé négatif cumulé : -1230 m
Durée totale estimée : 6h à 8h
Altitude min et max :  1520 m / 2490 m
Balisage : nombreuses pancartes de direction, des cairns mais pas de balisage
Équipement en place : clavijas (clous) et ligne de vie (uniquement sur Cotatuero)
Matériel à prévoir : baudrier et longe de ferrata, casque éventuellement

Difficultés : Les 2 sections des clavijas à la montée et à la descente ne sont pas très difficile (K2) mais aériennes et impressionnantes. La faja se fait en marchant sans jamais poser les mains mais avec quelques passages très proches du grand vide.

Accès au site

Se rendre à Torla-Ordesa au Nord-Ouest d'Ainsa. De là, monter jusqu'au parking de la Pradera d'Ordesa, point de départ de la boucle. En été, l'accès à la Pradera est règlementé et il faut prendre un bus navette qui part toutes les 15' de Torla pour la Pradera (5€ aller-retour).

Carte & topo

Voir en plein écran

Descriptif de l'itinéraire

Parcours

1ère partie : de la Pradera au Cirque de Cotatuero par les clavijas de Cotatuero (2h à 2h30)

Suivre le sentier principal qui part du parking vers l'Est et bifurquer rapidement à gauche pour suivre la direction du cirque de Cotatuero (pancarte). Le sentier part en forêt en montant très peu d'abord puis en terrain plus raide à proximité du barranco Cotatuero. Plus haut, on croise le sentier qui arrive de la faja Canarellos (1ère bifurcation) puis le sentier qui se poursuit vers l'Ouest sur la faja Racon (2ème bifurcation). Suivre à chaque fois les pancartes clavijas de Cotatuero. On s'approche progressivement de la base des parois jusqu'au départ de la section à grimper.

Départ sur une petite rampe à escalader puis le sentier raide et aérien se faufile entre les parois pour rejoindre le début du passage équipé des clavijas. La première petite longueur dans une sorte de mini-couloir est équipée de clous sans ligne de vie. On débouche sur une plateforme pour commencer la traversée en suivant les rebords du rocher et les clous (ligne de vie). Ça remonte sur quelques mètres plus loin pour entamer une seconde traversée toujours aussi aérienne mais sans difficulté. On termine sur le sentier juste en dessous de la cascade du haut du cirque.  Remonter pour poser le pied sur le replat supérieur juste à coté du torrent et du haut de la cascade. On est dans le cirque de Cotatuero.
2ème partie : remonter jusqu'à l'entrée de la faja de las Flores (1h)

Sur le replat herbeux, suivre le sentier et obliquer très vite à gauche en s'éloignant du torrent. Le sentier est bien marqué et avec des cairns. On va remonter le long d'un torrent secondaire pour le dépasser au-dessus. Là on trouve des pancartes indiquant la Faja de las Flores. Le sentier s'élève sur les pentes herbeuses et on domine rapidement la cuvette du cirque de Cotatuero. Après une série de lacets, le sentier s'approche des parois, on passe sur un pierrier puis dans un petit couloir rocheux (pancarte). Finir au-dessus en remontant sur une zone de lapiaz et sortir sur une palteforme de lapiaz avec une vue extraordinaire sur le massif de la brèche de Roland au col d'Añisclo. On est à la hauteur de la faja, il faut alors repartir au Sud pour se rendre au départ de la faja marquée disons par un gros bloc posé dans un virage.
3ème partie : la Faja de las Flores du cirque de Cotatuero au Cirque de Salarons (1h à 1h30)

Il s'agit d'environ 3 km presque à plat sur un sentier parcourant une vire qui épouse le relief du massif. La plupart du temps, la vire est large et confortable mais il y a quelques petits passages plus étroits où il faut rester bien attentif car le vide est juste à coté. Surtout que le spectacle est continu avec des vues aériennes exceptionnelles sur le canyon d'Ordesa. Dans la partie finale, le sentier passe presque dans un demi-tunnel formé par les parois. On passe finalement sous un énorme bloc adossé à la paroi pour sortir plus loin sur le replat du Cirque de Salarons.
4ème partie : du cirque de Salarons à la Pradera par les clavijas de Salarons et Carriata (2h à 2h30)

Descendre dans le vallon vers le Sud puis le Sud-Est en suivant les cairns. Ça dévale le premier palier herbeux au bout duquel on trouve la bifurcation : à gauche la descente par la Fajeta (pour éviter les clavijas) et à droite les clavijas. Prendre à droite où la pente devient vite plus raide. Plus bas, c'est le passage des clavijas de Salarons, équipé de clou (pas de ligne de vie) pour désescalader un dièdre légèrement incliné. C'est court, il n'y a pas de difficulté particulière mais c'est très aérien.

En-dessous, continuer la descente raide en marchant et rapidement on trouve la seconde section équipée, le clavijas de Carriata, très courte également, plus facile, pour désescalader une série de marche. Le sentier va ensuite repartir sous les parois pour faire une traversée dans le cirque de Carriata puis descendre raide, faire un grand lacet à l'Ouest avant de revenir vers l'Est pour croiser le barranco Salarons. Là il ya la bifurcation avec la faja Luenga (pancarte). Descendre vers la Pradera pour un long parours qui passe plus bas en forêt et revient finalement à hauteur du parking de départ de la Pradera d'Ordesa.

  1. vire

    Extraordinaire rando que j ai faite 3 fois:
    Depuis Gavarnie et la vire Escuzana, vire Tadiadore( 2 petites des escalades délicates) , vire des fleurs et retour par la brèche de Roland.
    Depuis la prairie d’Ordesa:
    – Par les piquets de Carriata (placés depuis1881) est descente par la via de Cotatuero
    – Trajet inverse et descente par l’ancien sentier aérien de la Fajeta.

    Répondre
    • arcodep

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire et pour ces alternatives de boucle pour faire la Vire de Fleurs, notamment depuis la France en passant par la Vire Escuzana.

      Répondre
    • vire

      Ayant fait le parcours de 3 façons différentes , je conseille vivement ce dernier itinéraire qui monte par la via de Cotatuero.
      Par contre la descente par la Fajeta est plus ludique et spectaculaire que les piquets de Carriata qui sont parfois encombrés.

      Répondre

Laisser un commentaire

Le HTML basique est autorisé. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnes-toi a ce fil de commentaires via RSS

En savoir plus sur Climbing7

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading