Invitation au voyage

Ferrata de Liaucous, Millau, Aveyron, France

Pont déversant

Pont déversant

Nouveaux territoires de grimpe: les gorges de la Jonte, du Tarn et de la Dourbie. Sauvages, inépuisables, le rocher, la forêt, l’eau et un bon paquet de vautours fauves pour garder les lieux. Arrivée donc ce samedi au Rozier, petit village à l’entrée des gorges de la Jonte. On profite de l’après-midi pour une petite mise en jambe et un 1er aperçu du nouveau terrain de jeu. La via ferrata de Liaucous, juste là, un peu avant Le Rozier, surplombre le village et offre une perspective aérienne des gorges alentours. Deux parcours possibles qui s’entrecroisent faisant penser aux Baumes Corcades de Centelles (Catalunya): le bleu, moyennement difficile qui remonte la paroi en grands lacets et le rouge, extrêmement difficile (!) que nous avons bien entendu testé. Confirmation: c’est vertical, déversant et bien physique. Très bien équipé, trop presque, avec barreaux et quelques petites marches, on en prend plein les bras, plein les doigts. Plusieurs ponts de singes, une belle passerelle tibétaine et une gigantesque tyrolienne « du bout du monde » au sommet. Ça monte, ça traverse, ça redescend pour remonter de plus belle, on se croirait dans les Agulles Rodones (Sant Feliu, Catalunya). La vue est superbe tout au long du parcours, donc un passage obligé si on est dans le coin.

Accès
Simple et rapide depuis Millau en se dirigeant vers les gorges du Tarn. Un peu avant la bifurquation vers Le Rozier et les gorges de la Jonte, prendre à gauche la petite route qui monte au village de Liaucous. Passer sous le village et suivre la route qui mène au dessus, jusqu’au parking. La via ferrata est super fléchée a partir de là.

Approche (20′)
Très évidente, avec le rocher juste au dessus de la tête. Le sentier, qui part derrière le cimetière est très bien fléché, c’est immanquable. Plus haut, il y a une bifurquation à gauche puis on arrive au départ, au pied de la falaise.

Parcours (1h30 à 2h)
La ferrata est exposée sud, sud-ouest, comprend donc 2 parcours, bleu et rouge. Certaines parties sont communes. La voie rouge ED est tracée plutôt sur la droite. Compter 1h30 sans trainer (2 personnes)

Part 1
Départ commun dans un dièdre puis le rouge attaque fort sur une bonne longueur bien déversante, un replat et une seconde moins tendue. Ça chauffe d’entrée. On rejoint alors la bleue pour traverser vers la droite avec 2 ponts de singe (ou 3 ?). On passe alors dans une cheminée profonde et les chemins se séparent à nouveau.

Part 2
Une longueur verticale et une traversée facile mais aérienne suivie dans nouveau pont de singe. Plus loin on debouche sous le plat principal: une impressionnante longueur surplombée qui repasse ensuite sur le flanc d’une grosse boule de pierre, littéralement au dessus du vide ! 15 m verticaux, une traversée délicate avec un mini pont puis une sortie très déversante. La traversée est assez facile, juste aérienne à souhait..

Part 3
On redescend doucement puis fortement pour retrouver le bleu, traverser et passer une belle passerelle tibétaine. Après ça redémarre fort dans le rouge. Plusieurs longueurs verticales entrecoupées de ponts de singe pour changer de paroi et finir les bras bien chargés au sommet.

Sortie et retour (45′)
Ça commence par une longue et tyrolienne de 50m disons (évitable), avec une arrivée tonique sur un tapis d’amortissement, si on ne le rate pas. Ensuite, suivre le sentier fléché qui monte un peu, file vers l’est a vant de redescendre progressivement jusqu’au village.


Topo de la ferrata

Topo de la ferrata

Topo de la ferrata


Galerie de photos

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :