Hidan Supérieur, Moab, Jordanie

piscine aux murs de basalt

EN BREF
Canyon aquatique
Aucun matériel
5 kilomètres
Peu difficile
4h à 4h30
✭✭✩✩✩

La région montagneuse du Moab, ancien royaume de Jordanie, à l’ouest de la mer morte, s’étend au nord un peu en dessous de Madaba avec les wadis Wala, Hidan et Mujib, et au sud avec le très long wadi Hasa. On profite de notre arrivée dans le coin pour découvrir la section supérieure du wadi El Hidan qui peut se faire seul, alors que la partie inférieure nécessite une autorisation et la sortie tout en bas dans le Mujib Siq, un accompagnement payant d’un guide local (45 JD soit presque 50 euros.. autant dire qu’on a laissé tomber). Le coin est superbe et cette partie supérieure offre un joli petit parcours aquatique rafraîchissant idéal pour se mettre dans le bain. La boucle descente et retour dure environ 4h et on passe pas mal de temps dans l’eau, ce qui est bienvenue vues les chaleurs de saison.


Carte & Topo

ACCÈS
Depuis Madaba sur la king’s road, touner à droite pour descendre sur le wadi Wala. 18 kms de route le long du wadi Wala pour rejoindre tout en bas le moment où on longe le torrent avec les premières roches de basalt noir (facilement visible depuis la route). Prendre à cet endroit la petite piste qui s’approche du cours d’eau et se garer (100m de la route).

topo Hidan Supérieur (T.Howard)

topo Hidan Supérieur (T.Howard)


Descriptif

APPROCHE (5′)
Longer le basalt jusqu’à une belle cascade que l’on va éviter par la droite en trouvant un sentier pour accéder au lit du wadi un peu plus loin.

RETOUR (1h)
Après la double cascade finale, remonter sur le flanc droit pour rejoindre le plateau (chemin plus ou moins marqué) et la route qui longe le wadi depuis le haut. Revenir en suivant le bitume jusqu’à la voiture.

Le canyon, dans cette partie supérieure, ne présente pas de grosse difficulté même si 2 ou 3 passages de désescalade (pour contourner des cascades par la droite à chaque fois) sont assez délicats et exposés.

Beaucoup d’eau, et encore plus certainement en période de pluie, un parcours donc très aquatique, où il faut nager à plusieurs endroits et un joli saut possible dans la double cascade finale. Un défilé de basalt noir sculpté qui serpente gentiment, sans beaucoup de dénivelé mais assez long (5 ou 6 kms). Aucun matériel requis (aucun équipement en place ou alors pas vu) mais un shorty, même en été, permet plus de confort, vu le temps passé dans l’eau, à l’ombre des parois. Une bonne entrée en matière en attendant les canyons majeurs de la région.

Le topo est tiré du guide “Jordan, Walks, treks, Caves, Climbs and Canyons” écrit par Di Taylor et Tony Howard aux éditions Cicerone (2de édition 2008).


Images du canyon

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :