INVITATION AU VOYAGE

TOPO

La Balme, via ferrata de Vigneaux, Hautes-Alpes

Publié le dans , | 0 Comments

mur final ferrata Vigneaux

Au Sud des Écrins, un peu en dessous de Briançon, la Balme est la via ferrata du village de Vigneaux. Dans un décor très montagnard, sous les faces Sud de la Tête d’Aval, accolée au pic de Montbrison, l’itinéraire remonte les parois sculptées qui surplombent Vigneaux. Parcours très accessible sur la 1ère partie, le Colombier, la progression devient plus raide et compliquée sur l’option sportive de la Balme. L’ambiance gazeuse, la nécessité d’utiliser le rocher à de nombreux endroits et les panoramas sur les sommets alentours rendent la voie spectaculaire et très intéressante. Un petit plus avec les conditions du jour : soleil plein Sud et un décor enneigé, hiver quand reviendras-tu ?

Accès au site

À l’Argentière-la-Bessée ou sur la route de Briançon à l’Argentière, tourner pour rejoindre Les Vigneaux. Le parking et départ de l’approche pour la ferrata est indiqué. Il se trouve un peu avant Vigneaux en arrivant de Prelles par la D4 ou après le village si on arrive d’Argentière. Se garer sur le bout de route qui se transforme en piste. Il y a un panneau d’information de la ferrata. Le départ de l’approche se fait juste là, à droite du panneau par un petit sentier.

Carte & Topo

Description du parcours

Approche 30'

Suivre le sentier en forêt qui monte raide et en lacets jusqu’au pied de la ferrata. 30′ soutenue, échauffement garanti !

Parcours 1h45 à 2h15

La ferrata de Vigneaux comporte 2 parcours : Le Colombier  »Assez Difficile » (K2/K3) qui va jusqu’au sommet et La Balme une option sportive  »Difficile » (K4) qui offre une variante au parcours AD pour sortir un peu plus à l’Est. L’équipement en place est excellent : petits clous, marches et barreaux. Il y a ce qu’il faut, sans plus, il faut donc par endroit grimper avec le rocher entre les barreaux.

Le rocher est par endroit un peu patiné et les prises pieds et mains ne sont pas toujours très franches (à-plats ou réglettes). Ce dernier élément est à prendre en compte pour la difficulté. La ferrata de Vigneaux, bien que coté D comme celle de Freissinières, est de notre point de vue un petit cran au-dessus.

Partie 1 : Le Colombier (K2/K3, 30′ jusqu’à bifurcation La Balme)

Cette première partie est vraiment accessible mais très aérienne dès le départ. Monter en diagonale cap à l’Ouest pour passer une arête sur des petites marches et un mini pont au-dessus du vide. Puis marcher sur un sentier pour rejoindre la 2ème section.

Là, l’itinéraire va escalader une haute dalle en formant un large virage pour se verticaliser. Il y a une longue série de barreaux pour franchir cette section impressionnante mais finalement pas si difficile. En haut, ça continue moins vertical pour revenir un peu vers l’Ouest, passer une autre arête et rentrer dans un retour de falaise protégé où se trouve la bifurcation vers La Balme.

À cet endroit, soit poursuivre en diagonale sur le parcours Le Colombier (pas fait), soit monter à droite pour le parcours sportif.

Partie 2 : La Balme (K4/K4+, 45′)

Ça attaque fort avec un 1er mur très vertical et quelques pas à grimper délicats. Ça enchaine juste derrière avec une belle section aérienne sur une dalle bosselée sans trop de prise. On a les fesses juste à l’aplomb des toits de Vigneaux. Puis on continue légèrement en diagonale cette fois pour passer un dernier mur assez vertical et moins difficile même si les barreaux sont espacés obligeant à utiliser des prises rocher. Finalement, en traversant puis en marchant un peu on rejoint la section de la cheminée.

La cheminée, la section la plus athlétique et physique de la ferrata, sans être obligatoirement la plus difficile car ici, beaucoup de barreaux pour s’aider. Départ déversant puis un pas de traversée pour enchainer une 2ème partie toujours bien verticale et sortir enfin dans un joli dièdre à négocier en opposition. Ouf, on sort sur un petit replat, ça a tiré un peu dans les bras !

Le parcours descend alors un peu pour rejoindre la base du grand mur final. On attaque en diagonale à droite pour poursuivre verticalement sur un bel enchainement de barreaux. Du vide rapidement et un panorama spectaculaire. Tout en haut, ça traverse un peu avant de finir sur une petite section inclinée. Il reste quelques dizaines de mètres facile en marchant pour se trouver sur les crêtes. Pont final du parcours.

Retour 30' à 45'

Sortir en montant au Nord pour rejoindre par un petit sentier une large piste dans un virage en épingle. Là soit descendre à gauche pour traverser les crêtes vers l’Ouest et trouver la piste qui descendra en lacet jusqu’à Vigneaux (30′). Soit, monter droit et rejoindre le GR 50 et faire une plus grande boucle qui passe presque sous les parois sud de la Tête d’Aval avant de redescendre aussi par la piste vers Vigneaux (ce qu’on a fait, 45′).

En images

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS