INVITATION AU VOYAGE

TOPO

Roc Blanc, Donezan, Mijanès

Publié le dans , , | 0 Comments

Roc Blanc, Donezan, Mijanès 2

Désescalade du sommet du Roc Blanc

Découverte des paysages magnifiques du Donezan et particulièrement de l’étang du Laurenti, au pied du cirque formé par le Roc Blanc, le Pic de la Baxouillade et le Pic de la Tribune. Bien que très fréquentée, l’ascension du Roc Blanc vaut le détour. Un aller retour jusqu’au Pic de Baxouillade est possible ou, pour un parcours plus sportif et engagé, on a testé la crête Sud-Est de la Baxouillade qui descend jusqu’à la Portella del Llaurenti, itinéraire exposé avec quelques passages de grimpe à négocier (IV/IV+). À refaire, il semble préférable de faire la boucle en sens inverse pour remonter la crête, avec éventuellement un peu de matériel pour se protéger, et finir par le Roc Blanc.

Accès au site

Depuis Mijanès, prendre la D25 qui file vers Artigues et un peu avant d’arriver à Le Pla, bifurquer à droite pour prendre une route forestière. Après de grands lacets, on arrive en fin de route en bon état, 4,9 kms depuis la bifurcation sur la D25. La suite se fait sur une route défoncée, avec ornières et trous, piste par endroit, à éviter si grosse pluie. Ça passe avec une voiture mais attention à ne pas y laisser le carter.. Ça monte un moment pour finalement atteindre le parking final au niveau du refuge forestier du Laurenti, point de départ de l’itinéraire. 7,3 kms depuis la bifurcation de la D25.

Carte & Topo

Voir en plein écran

Description du parcours

Approche Étang du Laurenti, 45' à 1h

Depuis le parking, prendre le large sentier forestier balisé en jaune et rouge (PR). Ça monte tranquillement d’abord puis ça monte plus raide sur une section pour accéder à une longue clairière après 30′. On voit alors les crêtes du Laurenti qui dépassent. Puis ça remonte un palier en terrain plus dégagé. On traverse un champ de genêts puis un éboulis qui mène finalement au niveau de l’étang de Laurenti.

Parcours 2h30 à 3h30

Partie 1 : Roc Blanc (2542m, 1h15 à 1h30)

Longer l’étang coté Ouest pour sortir au Sud et traverser une prairie. Plus loin, on monte un peu, le sentier traverse alors un chaos de blocs. Poursuivre au Sud, monter et au niveau d’un petit promontoire, prendre la sente à droite qui file vers les parois en direction d’un petit col de pierre que l’on perçoit. On est toujours sur un sentier PR marqué rouge et jaune. AU petit col, on découvre derrière une cuvette avec un étang asséché, sous la face Sud du Roc Blanc. Traverser par le Sud et attaquer la section raide du vallon qui mène au col de Laurenti. Reste alors à grimper sur le Roc Blanc. Le sentier monte raide vers le Nord avant de traverser sur des pentes herbeuses assez aériennes en revenant vers l’Est. On domine la cuvette et le cirque d’où l’on vient. À la fin, avec l’aide des mains (II/III) on fait les derniers mètres pour accéder au sommet qui forme en fait une crête de blocs enchevêtrés.

Partie 2 : Pic de Baxouillade (2546m, 45′ à 1h)

Redescendre du sommet jusqu’au col de Laurenti (15′) et cette fois partir plein Sud en restant au maximum sur le fil de la crête. Un mini sentier se faufile en esquivant un peu à droite pour revenir sur l’arête et monter finalement sur le plateau supérieur (10′ après le col de Laurenti). On découvre les pentes Ouest, douces et herbeuses, qui contrastent avec les parois coté Est. Là, suivre le sentier qui file au Sud plus ou moins au bord du vide. Ça descend légèrement plus c’est vallonné avant de remonter pour le final qui mène au sommet du Pic de Baxouillade.

Partie 3 : crête SE de Baxouillade (optionnel, 45′ à 1h)

Option sportive et engagée ! Le but : rallier la Portella del Llaurenti par la crête SE. Le départ n’est pas compliqué mais on trouve rapidement des passages aériens à franchir avec les mains puis à désescalader. C’est assez exposé mais sans grosse difficulté (III). On passe une sorte de brèche avant de grimper une sorte de gros gendarme pour continuer sur la crête. Plus loin, on trouve le passage le plus délicat et exposé : une désescalade dans du IV bien au-dessus du vide (10m). La suite n’est pas très compliqué mais il fait pas mal chercher et par endroit esquiver légèrement coté Nord ou coté Sud. Pas mal de passage délicat et aérien. Finalement la crête s’élargit un peu sur la fin et on termine au petit col de la Portella del Llaurenti.

Retour 1h30 à 2h

Si l’on fait l’aller-retour au Pic de Baxouillade, il suffit de faire sentier en sens inverse pour revenir au col de Laurenti, puis à l’étang. Resteront les 30′ à 45′ de descente jusqu’au parking.

Venant de la crête, on termine à la Portella del Llaurenti. descendre alors coté Nord dans l’étroit couloir, raide et en terrain instable. Plus bas, s’extraire en rive droite pour finir la descente sur une pente moins raide et avec un sol plus stable. Une fois dans la cuvette, suivre le ruisseau en rive gauche, passer une zone de tourbière, et poursuivre pour revenir à la bifurcation de l’aller au niveau de la traversée du chaos de rocher au-dessus de l’étang du Laurenti. Repasser en rive Ouest de l’étang et finir les 30′ à 45 ‘ jusqu’au parking.

En images

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS