Crêtes de la Lhasse par l’étang de Comte

Publié le dans , france , ariege | 0 Comments

Sur le bord des corniches des crêtes de la Lhasse


Sortie improvisée au départ de Mérens et très belle surprise : l’ascension par le GR10 jusqu’à la Crête de la Lhasse et l’itinéraire aérien passant par la Pyramide de Lherbès et le Pic de la Coumette sont splendides. Un parcours varié au programme : étang d’altitude, combes enneigées, cirque rocheux, sommets dentelés et crête panoramique entre les vallée du Najar et du ruisseau de Mourguillou. Pas de difficulté technique sauf si les conditions d’enneigement, comme aujourd’hui, obligent à traverser ou éviter des névés encore présents. Une belle découverte donc qui ouvre aussi des possibilités pour le ski de rando ou une randonnée itinérante vers le Pic du Rulhe et la vallée d’Aston.


Accès au site

Sur la N20 entre Ax-les-Thermes et l’Hospitalet-pres-l’Andorre, au niveau de Mérens-les-Vals, prendre la route forestière de l’Ubac qui monte à l’Ouest pour rejoindre un parking à 1450m le long du ruisseau de Mourguillou.

Carte & Topo

Le tracé principal en bleu ne suit pas toujours les sentiers balisés en raison de la neige qui nous a obligé à éviter certains passages encore trop enneigés.

Voir en plein écran

Description du parcours

Approche 45' à 1h

Du parking, monter sur le sentier forestier balisé en jaune jusqu’à traverser le ruisseau de Mourguillou sur un pont de pierre. Continuer en rive gauche cette fois sur le GR10 qui arrive de Mérens et rejoindre assez vite la Jasse du Mourguillou et le petit étang de l’Estagnol. Là, laisser le GR10 qui monte à droite et poursuivre un peu plus haut jusqu’à l’étang de Comte.

Parcours 3h à 4h

L’itinéraire à l’ascension suit globalement le GR10, une fois rejoint depuis l’étang de Comte. On peut bien sûr éviter le passage à l’étang de Comte en suivant de GR10 depuis la Jasse du Mourguillou. Une fois au point culminant de la randonnée, la Crête de la Lhasse, le parcours suit un sentier assez visible mais non balisé, simplement avec la présence de quelques cairns. Le retour se fait plutôt hors sentier mais sans trop de difficulté car on peut s’orienter à vue assez facilement.

Partie 1 : Le GR10 jusqu’à la Crête de la Lhasse (1h45 à 2h)

De l’étang de Comte, monter plein Ouest sur les pentes raides de gispet. Suivre au départ le petit ruisseau puis plus haut traverser un peu à gauche pour trouver une rampe qui mène à l’étage supérieur. C’est très raide. On surplombe l’étang de Comte. Une fois sur le GR10, le suivre pour rejoindre plus haut une première cuvette et au-dessus encore, une seconde cuvette au pied du cirque. Il reste alors à gravir le rempart final et atteindre la crête qui sépare la vallée du Mourguillou et celle du Najar. Monter un peu plus à gauche pour se trouver au sommet de la Crête de la Lhasse à 2438m. On voit à l’Ouest le col des Calamettes et le début du massif du Rulhe au-dessus.

Partie 2 : Les crêtes, la Pyramide de Lherbès, le Pic de la Coumette, la crête de la Gadine (1h à 1h30)

Du sommet, repartir en sens inverse pour marcher sur les crêtes qui se déroulent vers l’Est. L’itinéraire est évident, on peut rester sur le bord droit pour profiter des vues sur le chemin parcouru. Les crêtes forment des ondulations et aujourd’hui des corniches neigeuses suspendus au-dessus du vide. On passe au niveau de la Pyramide de Lherbès puis ça descend légèrement. Plus loin, ça remonte un peu en virant doucement vers le Nord et pour passer le Pic de la Coumette. On aperçoit le Pic de l’étang de Rébenty au bout des crêtes. Juste avant, après un petit raidillon, partir à droite vers l’Est où les courbes de niveau sont plus douces. Le sentier peu visible va former une large courbe et revenir au Nord pour passer sous le Pic de l’étang de Rébenty, traverser dans une large pente de gispet et rejoindre tout au bout la crête de la Gadine où est planté un petit arbre seul et un cairn avec une pierre toute droite, les 2 repèrables de loin.

Retour 1h à 1h30

Sur la crête de la Gadine, au niveau de l’arbre isolé, descendre en restant sur la crête aplanie en direction du Nord-Est. Plus bas on traverse une petite zone boisée de pins. Continuer de descendre en obliquant progressivement à l’Est jusqu’à croiser à nouveau un petit arbre isolé. Là, commencer à contourner en virant cap au Sud-Est jusqu’à trouver un petit passage au-dessus d’un petit promontoire, le Cap Estaragalier. On est alors face à la vallée du Ruisseau du Mourguillou d’où on est parti. Descendre en traversant en suivant un semblant de sentier et quelques vagues cairns. On aperçoit plus bas le parking à gauche. Continuer pour passer une arête au-dessus un bois et descendre à nouveau pour trouver une petite cabane. Là remonter un peu vers le Sud et descendre finalement pour rejoindre le lit du ruisseau. On retrouve le sentier d’approche. repartir à gauche pour revenir au pont de pierre et en passant en rive droite, revenir au parking de départ.

En images

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS