Pic de Balbonne et Sarrat de Coste Brasseil

Publié le dans , france , ariege | 0 Comments

Sur la crête de Coste Brasseil vers la Dent.


Énorme randonnée hivernale dans une ambiance très particulière : l’ascension du Pic de Balbonne suivi des crêtes de la Sarrat de Coste Brasseil, avec en ligne de mire la spectaculaire Dent d’Orlu. De la neige, par endroit encore colorée par le sable du désert, à d’autres aux allures de dunes blanches sculptée par le vent, un ciel bas aux teintes gris bleutées et des puits de lumière au loin pour ajouter des lueurs argentées ou dorées : le spectacle et le paysage était plus qu’au rendez-vous. L’itinéraire ne manque pas non plus d’intérêt avec notamment une longue section de crêtes rocheuses aériennes à négocier en arrivant devant la Dent. Sans compter les colonies d’isards qui gambadent sur les pentes abruptes des paturages de Seys. Seul bémol, le parcours impose d’avoir 2 véhicules car on change de vallée et la jonction à pied est très longue. Une des plus belles sorties de l’année !


Accès au site

Idéalement avec 2 véhicules, laisser le premier au parking de la poêle à frire au pied de la dent d’Orlu coté Nord. Pour s’y rendre depuis Ax-les-Thermes, monter vers Ascou-Pailhères et juste après le lac de Goulours, prendre la piste forestière qui y monte. Se rendre alors au départ avec le second véhicule en passant dans la vallée voisine. Depuis Ax-les-Thermes, prendre la direction de l’Andorre et juste à la sortie d’Ax, bifurquer à gauche vers Orgeix et Orlu. Après Orlu, poursuivre la route jusqu’au Pont de Bisp un  peu avant la fin de la route. Se garer juste après le pont sur un large parking.

Carte & Topo

Les tracés hors sentier sont indicatifs.

Voir en plein écran

Description du parcours

Approche 1h30

Depuis le parking, marcher un peu sur la route vers l’Est et très vite monter au Nord sur un sentier balisé avec des points rouges peu visible. Traverser un champ sauvage puis on trouve un sentier plus marqué qui monte très raide en forêt. Après une longue série de lacets, le sentier commence à traverser en direction de l’Est et monte plus progressivement et par palier. Finalement on sort de la forêt pour voir le fond de la vallée d’Orlu. Continuer en traversant pour rejoindre finalement la cabane de Seys. Point de départ pour l’ascension du Pic de Balbonne.

Parcours 4h à 5h

Une grande partie de cet itinéraire se fait hors sentier. En hivernale, les crampons et le piolet sont obligatoires pour la partie finale du Pic de Balbonne et éventuellement les crêtes. Sur la section finale de la crête de Coste Brasseil, il y a quelques petits passages où il faut utiliser les mains et des sections exposées, surtout coté Sud.

Partie 1 : Pic de Balbonne (1h30 à 1h45)

Passer la cabane de Seys et juste après le torrent, monter droit dans la pente en improvisant un itinéraire entre les arbustes. On reste sur la rive gauche du torrent et tout en haut, on découvre une grande cuvette avec l’étang de Llause (gelé aujourd’hui) au pied du Pic des Llauses et du Pic de Balbonne : la jasse de Seys. Traverser l’espace en visant un col à droite du Pic de Balbonne, le plus accessible. En s’approchant, la pente augmente et on termine dans un couloir assez raide (crampons) pour sortir sur la crête Sud du Pic de Balbonne, juste à coté d’une arête découpée de rochers saillants caractéristiques. Il reste alors à remonter la crête finale en forme de rampe vallonnée sans difficulté.

Partie 2 : sous le Pic des Llauses vers le Col de l’Egue (45′ à 1h)

Redescendre du sommet par le même chemin jusqu’à plonger coté droit vers la jasse de Seys. Dès que possible et selon les conditions d’enneigements, commencer à traverser le grand cirque en tentant de rester à niveau et en visant le départ des crêtes que l’on aperçoit sous le Pic de Llauses, en direction de la dent bien visible. Une fois au-dessus de l’étang de Llause, on retrouve le GR 7b du Tour du massif du Donezan à suivre en direction du col de l’Egue. Un peu avant, quitter le GR pour couper et rejoindre le début de la crête de la Sarrat de Casalins.

Partie 3 : Sarrat de Casalins et de Coste Brasseil (2h à 2h15)

Une fois sur la crête, un peu après le col de l’Egue, l’itinéraire est assez simple : suivre la ligne de crête jusqu’au bout. C’est très long et en fait assez sinueux avec des bosses et des creux. Seules la dernière section comprend des passages plus techniques et exposés, mais obligatoires. La plupart de ce passages se négocient par le Nord car moins exposé. Le dernier promontoire en bout de crête se désescalade sans trop difficulté par le Sud même si le vide est impressionnant. Enfin, on se retrouve au pied des parois est de la Dent. Il reste à traverser sous les parois pour rejoindre en contre-haut la crête Nord à 1970m environ. Il y a un petit panneau qui indique Ascou, là ou on va, et Col de l’Egue de là où on vient.

Retour 45'

Du pied de la Dent d’Orlu (1970m), descendre en suivant le sentier balisé vers le Nord et en parcourant encore des crêtes. On peut bien voir le chemin parcouru sur les crêtes et on a le Tarbesou juste devant nous. Puis le sentier tourne à l’Ouest pour cette fois descendre en forêt et rejoindre le parking de la poêle à frire à 1517m. Fin de course.

En images

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS