Via Souterrata de la Tune, Superdévoluy

Publié le dans , france , hautes-alpes | 0 Comments

Dans les entrailles du Dévoluy


Vivre une expérience de spéléologie sur un parcours aménagé type ferrata ? Voici un itinéraire très original à découvrir dans le Dévoluy, en entrant dans le Trou de la Tune et en se faufilant pendant 1 heure et demi dans un dédale géologique à la lueur d’une frontale. L’itinéraire 1 fait une première boucle et l’on peut enchainer l’itinéraire 2 qui en rajoute un peu, à peine plus dure, avec quelques passages plus athlétiques mais sans grande difficulté. Le plus impressionnant reste, pour des novices en spéléo, l’ambiance souterraine et les quelques trous à passer en rampant, la tête ou les pieds en premier, heureusement sur de très courtes distances. Le parcours est aussi agrémenté d’informations sur les formations géologiques rencontrées ou de petites expériences à mener in situ.En bref, une via ferrata unique à disposition de tous, claustrophobes s’abstenir !


Accès au site

Se rendre à la station de Super-Dévoluy qui se situe au-dessus de Saint-Étienne-en-Dévoluy. Se garer à l’entrée de la station, devant les Chalets de Margot.

Carte & Topo

Voir en plein écran

Description du parcours

Approche 20'

Depuis l’entrée de la station de Superdévoluy, devant les Chalets Margot, suivre les indications vers la via ferrata. On va traverser les chalets puis une route pour suivre un sentier bien marqué qui va descendre un peu pour remonter sur une grande pente herbeuse pour rapidement trouver l’entrée de la voie sur la droite. Tout est très bien indiqué.

Parcours 45' à 1h30

L’itinéraire est parfaitement équipé d’un bout à l’autre, avec barreaux et ligne de vie, 3 ponts de singe et une passerelle. Une fois entré dans le trou, c’est difficile de se rendre compte dans quelle direction on va et on a vite l’impression de tourner en rond d’autant plus qu’à certains endroits le parcours repasse sous nos pieds ou au-dessus de nos têtes, formant des spirales ascendantes ou descendantes. Le seul truc à suivre, c’est la ligne de vie pour être sûr de ne pas se tromper.

L’ambiance humide et boueuse associé aux nombreux passages étroits rendent la progression lente et … salissante. Prévoir des vêtements à toute épreuve et éviter le sac à dos qui va gêner pour les sections les plus étroites. Les personnes avec de grand gabarit seront plus en difficulté dans les sections les plus étroites. La frontale est bien entendu absolument indispensable !

L’itinéraire 1 (45′ à 1h) , coté AD, en bleu sur la carte topo, fait globalement une boucle. Ça alterne descente ou montée dans des trous, traversée de petits couloirs, passages étroits. Il se termine par un pont de singe et au-dessus la passerelle suivie du passage le plus étroit de la via.

L’itinéraire 2 (1h30 en incluant le 1) est indiqué en fin de parcours 1, avant de rejoindre le pont de singe. Il est coté D sur le topo officiel mais nous a paru à peine plus dur que l’itinéraire 1, donc AD+. On s’enfonce alors pour une petite boucle supplémentaire avec 2 passages plus athlétiques pour escalader et désescalader des cavités. Un petit pont de singe suivi d’une échelle donnera accès plus haut à la passerelle une première fois. Mais avant de sortir, le parcours 2 va repartir pour franchir un autre pont de singe et revenir à l’endroit où on avait débuté cet itinéraire 2.

Il restera alors à passer le grand pont de singe, puis à nouveau la passerelle, le passage le plus étroit avant de remonter vers la lumière !

Retour 15'

Retour au parking des Chalets Margot par le même itinéraire qu’à l’aller.

En images

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS