TOPO Randonnée

Grand Quayrat depuis le refuge du Portillon, vallée d’Oô

Topo publié le |

0 commentaires

couloir vers l’arête du Grand Quayrat

L'ascension de l'imposante pyramide du Grand Quayrat par la voie normale de l'arête Nord offre des vues aériennes impressionnantes sur le cirque des Crabioules et le Pic du Maupas à l'Est et sur les lacs de Sausat et d'Espingo à l'Ouest. Au départ du refuge du Portillon (sinon du refuge d'Espingo), l'accès à l'arête de fait en zigzaguant un peu entre les parois et en remontant un long couloir raide et dalleux. Le finale entre l'antécime et le sommet demande de grimper un peu plus (III max) et de s'engager sur une petite vire exposée mais sans trop de difficulté pour accéder au sommet, formé par un amas d'énormes blocs enchevêtrés. L'itinéraire peu intuitif quand on regarde la pyramide de loin est heureusement bien balisé avec de nombreux cairns pour éviter toute erreur d'orientation.

Fiche technique

Toutes les données ci-dessous correspondent à un départ du refuge du Portillon et un retour aux Granges d'Astau.

Lieu de départ : refuge du Portillon, vallée d'Oô
Type de parcours : randonnée alpine de haute montagne
Distance à parcourir : 12 km
Dénivelé positif cumulé : +660 m
Dénivelé négatif cumulé : -1920 m
Durée totale estimée : 5h à 6h
Altitude min et max :  1140 m / 3060 m
Balisage : cairns fréquents et sentier bien visible pour l'ascension
Équipement en place : aucun
Matériel à prévoir : trace GPS utile

Difficultés : Passages très raides et aériens, sections à escalader (II/III+), final sur la crête exposé, traversée d'éboulis, terrain instable

Ressources

Topo de l'ascension du Grand Quayrat depuis le col d'Espingo en aller-retour sur lagroleenpyrenees

Accès au site

Ici le départ se fait du refuge du Portillon, en haut de la vallée d'Oô, car cela suit pour nous notre trajet depuis la vallée du Lys et le Pic Lezat (voir topo du jour précédent). Pour y accéder, se rendre au Granges d'Astau au dessus de Bagnères-de-Luchon. On peut également (et idéalement) démarrer l'ascension depuis le refuge d'Espingo.

Carte & topo

Voir en plein écran

Descriptif de l'itinéraire

Parcours

1ère partie : du refuge du Portillon au début de l'escalade (2550m, 1h)

Du refuge du Portillon, entamer la descente normale et rapidement, au niveau des petites tours métalliques, basculer à droite pour rejoindre le petit vallon de la Neste d'Oô. Suivre plus ou moins les cairns qui vont traverser plus loin le lit du torrent pour se poursuivre sur l'autre versant en traversée vers le Nord. Le sentier va se prolonger un moment, traverser une grande zone d'éboulis, passer un première épaule puis une seconde pour venir se placer dans le vallon mi-herbeux mi-rocheux au-dessus du lac de Sausat.

Là, remonter la pente plein Est sous l'arête Nord-Ouest du Grand Quayrat et rejoindre le sentier de descente au niveau d'une sorte de mini-falaise rocheuse caractéristique au milieu du vallon. La contourner par la droite en montant pour trouver le début de l'ascension avec un petit ressaut dalleux à franchir (II).
2ème partie : escalade et désescalade du Grand Quayrat (3060m, 2h)

L'itinéraire va suivre les faiblesses des parois pour rejoindre l'arête Nord du Grand Quayrat. On trouve des cairns en nombre suffisant pour ne pas se tromper et le sentier est bien tracé au sol. Après le 1er ressaut, le sentier repart plein Nord pour passer un petit couloir à grimper (III-) avant de repartir au Sud-Est en terrain de plus en plus aérien et raide. Plus haut, on trouve le couloir pierreux et dalleux qu'il faut remonter délicatement (cf. photo à la Une) pour sortir sur la crête, entre Petit et Grand Quayrat. On est sur l'arête Nord du Grand Quayrat.

La suite est plus simple pour remonter cette arête où s'empilent des tonnes de rochers en vrac. Finalement, on se retrouve dans la section finale, la plus exposée et aérienne. Grimper sans difficulté pour atteindre l'antécime et apercevoir le sommet du Grand Quayrat au bout de la crête sommitale. Là, il faut suivre les cairns pour désescalader coté gauche (Est), passer sur une vire bien aérienne et exposée mais sans difficulté, et remonter en grimpant (III-) pour atteindre le sommet formé par de gros bloc de granit empilés.

Suivre le même itinéraire pour revenir au point de départ de l'escalade et reprendre le sentier de descente vers le refuge d'Espingo.
3ème partie : retour aux Granges d'Astau par le col d'Espingo (1140m, 2h30)

La portion de sentier pour rejoindre le col d'Espingo est particulièrement éprouvante en raison de la raideur de la pente et du terrain très instable, surtout dans la partie supérieure. Suivre les cairns pas toujours bien visibles pour traverser en descendant en direction des parois que l'on voit sur la droite. Longer la base de ces parois, traverser des zones d'éboulis, passer une large épaule herbeuse plus loin et désescalader un petit ressaut pour accéder au vallon étroit qui dévale vers le lac d'Espingo. On rejoint finalement le col d'Espingo (1h15 depuis le haut).

Reste alors à suivre l'itinéraire officiel et de plus en plus fréquenté pour descendre au palier suivant au niveau du Lac d'Oô puis enfin atterrir aux Granges d'Astau du parking final.

Laisser un commentaire

Le HTML basique est autorisé. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnes-toi a ce fil de commentaires via RSS

En savoir plus sur Climbing7

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading